Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Petit Alpiniste Illustré

Le Petit Alpiniste Illustré

by Apoutsiak

Alpinisme

Alpinisme Aiguille de Bionnassay - 4052 m

Apoutsiak — alpinismeMont BlancMassif du Mont Blanc4000Les 100 plus bellesAD

 

 

travers_e_de_l__aiguille_de_bi-_de_bionnassay_img_9310-7c79.jpg

 

  • Montée au refuge Durier 2375 m - 6 heures
  • Montée à l'aiguille de Bionnassay : 3 h 30
  • Dôme du Gouter Mont Blanc : 1 h 30
  • Sommet du Mont Blanc : température 5°C vent nul : O km/h - 4 personnes !
  • Visibilité ***

Pour info : Fermeture du refuge Durier ce lundi du refuge du Gouter dans 15 jours (26 Septembre) dernier TMB 16 h 35 - Derniere benne de téléphérique pour l'aiguille du midi 17 h 30

 

10 heures , Samedi 9 Septembre Parking de la Gruvaz. C'est le départ, j'ai le sac sur le dos, mais il y a un problème, mon dos est mouillé. Je ressort mon sac, enlève mon camelback... il est percé. Pour changer, je monterais avec une gourde. Nous discuttons pendant ce temps avec deux belge qui montent aussi à Durier. Nous passons par les chalets des Miage, nous paumons sous les barres rocheuses retouvant le sentier après avoir longé un torrent dans une végétation abondante...  Le sentier remonte alors une (très) longue morraine ( sur laquelle nos pique-niquons  qui mène au refuge de plan glacier. (seconde pause). De là nous traversons le glacier de Miage  pour rejoindre la base de l'éperon qui mène au col de Miage. Et là c'est  une longue montée pour arriver au refuge Durier (3369m) - 2350 m de deniveler.

Bonne ambiance dans le refuge qui est complet. L'organisation est impeccable et l'ambiance est bonne. Tout le monde fait la même course, c'est normal, il n'y a que ça à faire du refuge Durier...

Nuit Blanche (ou presque) -  dur.

le refuge Durier 3369 m

3 h 30 Dimanche 10 Septembre Refuge Durier 3369 m

 Lever déjeuner préparer, nous quittons le refuge vers 4 h 15, c'est la pleine lune, les piles preque vide de ma frontale éclaire juste mes crampons. Nous remontons les douces pentes de neige émaillée de parties rocheuses qui mène à la parti rocheuse.

Nous quittons les crampons (ce qui à mon avis est la bonne solution) avant d'attaquer l'escalade ( 15 20 mètre à droite de l'arête Sud dans une fissure de 5 mètres environ.  Je bourrine un peu pour faire le premier pas (d'après Laurent il y avait une prise pied droit que je n'ai pas vu) coincement du bras, coincement du genou dans la fissure. Bref je passe. Le reste de l'escalade est plus facile dans un rocher délité... Méfiance, même les bequets solides ne le sont pas ! Nous rattrapons la cordée précédente composée de Phil et de Raph (de camp to camp) qui grimpent en crampons, ça m'a l'air beaucoup plus merdique... Au relais nous discuttons. Pour info, il faut plutôt rester à proximité de l'arête plutôt que de partir à droite. Nous sortons cette escalade, rechaussons les crampons pour aller au sommet après 3 h 30 de montagne. Le paysage est magnifique, le soleil n'est pas lever mais le jour est là.

Nous attaquons la descente vers le col de Bionnassay, il faut passer le long de la magnifique coniche. Je pensais avoir affaire à une arête très effilée, elle ne l'est pas tant que ça.  Au col, il faut de nouveau remonter vers le Piton des Italiens puis le Dôme du Gouter avec un faux plat d'anthologie avant d'atteindre le sommet...

 

travers_e_de_l__aiguille_de_bi-sous_le_sommet_img_9297-48a3.jpg

 

 

11 h 15 Dôme du Gouter

De là, je file vers le Mont Blanc, à fond, il faut absolument que nous ayons le TMB de 16 h 35 ( le derniere) Je maintiens le rythme à 8 m/ minutes au minimum. Je passe Vallot, puis la Grande et la petite bosse, je fatigue un peu vers 4600 mètres avant de reprendre l'ascension du dernier raidillon et de la longue arête, qui me parraît plus longue que d'habitude ( elle doit faire au moins 300 mètres) Le sommet, il fait beau, je suis juste en polaire , pas un brin de vent et il y a juste 4 personnes. Quelques photos, je bois un coup avant de me lancer à corps perdu dans la descente. Je depasse deux Franc Comtois, nous échangeons quelques mots, puis je file, la remonter du Dôme du Gouter est toujours aussi galère. Je bascule toujours à fond vers l'aiguille. Je croise les belges qui sont très  content de savoir que je suis allé au Mont Blanc. Je rejoint Laurent qui est descendu avec Sandrine et Christophe et qui m'attend.



 

 

Petite pause dans une parfaite odeur d'urine venant des toilettes du refuge.  10 minutes plus tard nous quittons le refuge pour filer vers le TMB. Pas de problème, inutile de mettre les crampons, il y a encore plus de cables que l'année dernière (c'est mon impression), je commence à maitriser la descente du gouter, pour une fois je ne me suis pas trompé, en restant bien sur l'arête. La traversée des Grands couloirs n'est qu'une formalité ( sèche - cable imprenable) puis la descente jusqu'au Nid d'Aigle est bien longue. Nous y parvenons à 15 h 45.

nous retrouvons Sandrine, Christophe, François et son ami belge à la gare. Le TMB s'ébranle à 16 h 50, nous papotons durant la lente progression du train. Sandrine, aimablement nous prend en stop pour nous ramener au parking de la Gruvaz sous la pluie.

 

 

 

 

 

travers_e_de_l__aiguille_de_bi-e_de_bionnassayimg_9314-4827.jpg

 

 

travers_e_de_l__aiguille_de_bi-_le_mont_blanc_img_9329-971c.jpg

 

 

 

 

 

 Merci à Laurent, compagnon de cordée fort sympathique. et à bientôt pour remettre ça ( la Dent Blanche par exemple). Promis, je vais m'améliorer en escalade...

Merci à Sandrine qui nous a racourci le retour à la voiture

Merci à François, Christophe, Raph, Philippe  et les autres pour la bonne ambiance au refuge et  tout au long de la course

Topo photo : Petite Aiguille Verte

Apoutsiak — alpinismeMassif du Mont BlancThibault

Mardi 15 Août : comme prévu , la fenêtre météo est là, étant donné les conditions météo, nous ne sommes pas partis sur les pentes avalancheuses du Mont Blanc du Tacul ( et bien m'en a pris, une avalanche s'est déclenchée sur les pentes du Tacul le 19 Août, 4 jours plus tard...) et nous contenterons de la Petite Aiguille Verte.

Nous prenons la benne de 7 h 30 dans laquelle nous sommes seuls, je suis étonné mais serein. Du sommet des Grands Montets, nous appercevons 3 cordées remonter le glacier, elles ont du bivouaquer au niveau de la benne, bon esprit, il fait -7°C en haut et il y a 40 cm de fraiche.

Nous remontons rapidement les pentes tranquilles pour rejoindre les 3 cordées au niveau de la rimaye, elles décident de faire demi tour. J'attaque la passage, la rimaye présente un pont de neige suivi d'une courte traversée sur 5 mètres en glace avant de remonter sur 7 mètres environ un passage raide , toujours en glace. 20 mètres plus haut, je fais un relai sur un bequet. Malheureusement, Anne-So (ma future belle soeur ) ne passe pas, je redescends le délicat passage et nous la redescendons aux "Grands". Deuxième chance, seule une cordée est devant nous mais le téléphérique dégorge de volontaires pour le sommet. Avec Thib, nous rejoignons l'arête. Un peu d'escalade, jamais très difficle (le plus dur est un passage en III sup, mais avec la neige, on a du mal à voir les prises, je grimpe parfois sans gants, un peu d'onglet après les passages ! Le rocher est en général excellent !

Le sommet est atteint, la descente va être presque aussi longue avec le croisement des cordées qui montent. Il y a de tout, des guides qui braillent, sur leur clients, des guides qui sont sympas, d'autres moins, certains donnent des conseils, d'autres pas... Il y a un peu trop de monde à mon goût, mais je n'avais qu'à gravir un sommet moins ... téléphérique !

De retour en bas, nous décidons  de faire de l'école de neige et un peu de rocher sur l'arête qui part en direction de la petite Aiguille Verte. C'est une réussite, le rocher y est quelque peu pourri, mais l'arête amusante.

16 h 30 il faut reprendre la benne pour retrouver le plancher des vaches et aller manger une délicieuse tartiflette chez les Bret !

Le Mont Blanc et les Aiguilles de Chamonix depuis les Grands Montets

La vengence est un plat qui se mange froid et au pied des pistes !

 Danger crevasses

Aiguilles Rouges du Dolent : pointe Kurz

Apoutsiak — alpinismeMassif du Mont Blanc

Bon, je pense que j'ai eu l'idée de cette course un peu tard pour la saison 2006, mais je me vengerais en 2007, le tout étant d'arriver au sommet avant Yannick Graziani (c'est peut être déjà râté !!!). Il ne me reste plus qu'à mémoriser ces photos qui montrent la pointe Kurz sous toutes ses coutures. (me manque sans doute une photo vue du fond du bassin d'Argentière, au pied du Dolent!)

 Quelques photos de la pointe Kurz pour vous faire une idée :

Face Sud Ouest :

 Depuis le glacier d'Argentière, à gauche le Tour Noir, à droite la pointe Kurz et le col d'Argentière entre les deux

Vue de l'Ouest

Depuis le col d'Argentière on distingue la pointe Kurz à gauche au milieu des nuages

Vue de l'Ouest en montant vers le Tour Noir : le Dolent et la pointe Kurz à droite

Face Est :

 les aiguilles rouges du Dolent avec la pointe Kurz à gauche. Je pense que l'on voit l'arête finale de la voie normale à gauche. (à vérifier sur place )

Face Sud Ouest 

avec la pointe Kurz et le Dolent vus des Grands Montets

Vue du sommet du Dolent : Topo photo pointe Kurz, sommet il me semble bien peu parcouru, ça sent le mauvais rocher !!!

J'ai trouvé un nouveau topo grâces au Piu dans le bouquin du Club Alpin Suisse :


"... De la rimaye une courte pente de neige mène aux rochers du couloir de gauche que l'on remonte jusqu'à une cheminée marquant la limite entre des rochers gris et jaunes visibles de loin. Cette cheminée dominée par des blocs surplombants est assez facile avec de la neige, difficile par verglas et les années très sèches où l'on se trouve devant un ressaut de 4m. sa sortie donne accès à une selle de neige, extrémité du grand couloir précité, que l'on remonte lui-même, ou les rochers brisés de sa rive droite, jusqu'à l'arête S, aigüe et rocheuse, qui mène au sommet"

PD, 5h du refuge.

 

sites à consulter : Val Ferret et Mermod

Trouver un compagnon de cordée n'est pas chose aisée !

Apoutsiak — alpinismehumeur

Une fois de plus, je cherche un partenaire de cordée pour le 14 au 17 Août. Une annonce sur camp to camp comme d'hab il y a 5 jours. Une Sophie m'appelle, bon niveau technique, pas de souci (tu m'étonnes, elle m'aurait presque emmener faire la Kuffner), avant d'annuler pour une raison valable, me laissant dans le désespoir...

Donc, pour ceux que ça intéresse, je propose

J1 montée à Durier

J2 Traversée de l'aiguille de Bionnassay Mont Blanc Cosmiques (Si timing serré, redescente dans la vallée au Dôme du Gouter)

J3 Traversée des Aiguilles d'Entrèves (comme dans le dernier Montagne magazine sur les course en IV !!!) Nuit à Torino

J4 traversée des Arêtes de Rochefort jusqu'à la calotte de Rochefort et si possible descente par le Mont Mallet, apparament ça passe encore, on verra dans 8 jours. Dans le cas contraire retour à par le téléphérique de l'Helbronner

Bref, niveau AD indispensable, si vous êtres intérêssés, contactes moi par mail ou mettez un commentaire à ce post. A ce jour ces 3 courses sont toujours en condition...

J'ai un peu l'impression de lancer une bouteille à la mer...

Topo photo pointe Kurz (3680m)

Apoutsiak — alpinisme

Et voilà le travail : le topo photo de la pointe Kurz vue du Dolent.

On voit le couloir de neige (à 45°dans le topo)

J'ai peur que le couloir ne soit plus en condition en été (surtout les été secs)

A faire : téléphoner au gardien du refuge d'Argentière.

 

Le topo : Neige Glace Mixte de François Damilano aux editions JM Editions : Couloir SW, cotation :  I PD (A. Barbey et Louis Kurz avec Justin Bessard et Joseph Simond, 12 Août 1988)

Remonter le glacier des Rouges du Dolent jusqu'au pied de la face Sud Ouest de la Pointe Kurz. Remonter la pente puis revenir à droite pour remonter le couloir. Escalader l'étroiture qui forme une cheminée (neige ou glace). Prendre pied sur une selle neigeuse, continuer par le couloir qui aboutit à l'arête Sud. Suivre l'arête aiguë jusqu'au sommet.

Lecture : Accident à la Meije

Apoutsiak — alpinismehumeur

 A lire absolument, surtout si l'on a gravi la Meije, ce magnifique roman d'Etienne Bruhl : accident à la Meije. C'est d'ailleurs plutôt une enquette policière en haute montagne, le récit est passionnant, vous y retrouverez tous les passages mythique : Pas du chat, cheval rouge, dalle des Autrichiens, couloir Duhamel...

Bref, maintenant que j'ai fait la traversée, je n'ai plus qu'à relire le livre. Je n'ai pas trouvé l'Hôtel Ducroz à La Bérarde, peut être est-ce l'hôtel Terraz. Internet ne m'a rien donné non plus. Si vous en savez plus ...

Alpinisme : Meije Orientale 3891 m

Apoutsiak — alpinismeMassif des Ecrins

Pour terminer ce périple sur la Meije, nous avons décidé de gravir la Meije Orientale avant de redescendre sur la Grave.

Repas gargantuesque au refuge de l'Aigle puis nuit dans le plafond, attention : pas d'isolement donc très chaud le soir et très froid la nuit, faire un stock de couverture en prévision des variations de température ( je me suis fais avoir) .

Le topo : remonter le glacier vers le Doigt de Dieu avant de bifurquer à gauche vers la grande oente qui donne accès à l'arête (bouchons au heures de pointe). La rimaye passe bien . Puis deux passages en rocher entrecoupés d'arêtes faciles et déjà le sommet... 1 h 30 pas mal. Je conseille de pousser sur la petite arête qui file au fond, la vue sur le doigt de Dieu y est plus impressionante...

10 minutes de pause,vue magnifique du Ventoux au Mont Blanc...

Descente : la descente reprend le même itinéraire qu'à la montée. De l'arête,  la descente sur le glacier se fait par un grand rappel de 50 m ou un de 25 à aller prendre plus bas ( rappels sur broches ou lunules équipés par le gardien de l'Aigle, qui souhaite que ses broches restent...) . Attention, les deux rappels n'arrivent que quelques mètres sous la rimaye, ne bourrinez pas trop les rimayes, pensez à ceux qui vont monter le lendemain...

De là, retour vers le refuge de l'Aigle .

Puis, c'est la longue descente sur la Grave...

 

Traversée de la Meije 3987 m : Grand Pic - Doigt de Dieu (refuge du Promontoire - refuge de l'aigle)

Apoutsiak — alpinismeMassif des EcrinsLes 100 plus belles3900 m

 Et non, vous ne rêvez pas, je l'ai fait !!! sommet mythique pour moi, avec ses passages importants : (crapaud-  pas du chat - cheval rouge - campement des demoiselles - glacier carré - couloir duhamel - dalle de Castelnau et impressionante dalle des Autrichiens (un peu dur le IV quand le rocher est hyper froid !)

Bref, une météo mauvaise la veille, mais de bonnes conditions sur place. Merci à Claire de m'avoir accompagné sur ce sommet.

Je conseille la nuit à l'Aigle, le gardien, le refuge et la bouffe sont exceptionnels !

 

Je mets le topo photo en ligne dès que je peux ( si quelqu'un a la photo de la face sud de la meije, ça m'arrangera, pour nous, il y avait du brouillard !)

 

Arrivé au refuge du Promontoire

météo : brouillard et pluie : j'ai bien cru prendre un but avec le regel nocturne : eau + regel = verglas

Sous le Grand Pic, zones de Verglas et neige sur certains rochers

 

 Le Doigt de Dieu vu du Grand Pic

remontée de la Brêche Zigmondy dans un couloir en neige et glace à l'aide des cables

 

12 h 30 après avoir quitté le refuge du Promontoire, après avoir coincés deux rappels sur 7 ou 8 installés , nous atteignons le refuge de l'Aigle ( refuge à l'ancienne, gardien **** bouffe**** BRAVO ! 

 

 

Mont Gioberney - pyramide des 4c

Apoutsiak — alpinismeMassif des Ecrins

Et un but un !

Topo : il s'agit de remonter vers le Gioberney par la voie normale, et à l'avant dernier pilier avant le sommet, de le remonter (je pense 2 longueurs en IV) avant de rejoindre soit l'arête Nord Est (III rocher très délité voir dangereux, un passage d'escalade intérêssant, ça dépent où on passe ) soit de récupérer la voie normale pour le sommet.

Bref, pas de problème pour la montée jusqu'à la base de la pyramide, on a buté sur un manque de protection ( très difficile à protéger ce rocher) , bref on a contourné la pyramide par la gauche avant de rejoindre l'arête Nord Est par des vires  (rocher extrêmement pourri - typique oisans) (on la rejoint au niveau d'un grand gendarme) de là, une traversée neigeuse puis une ascension dans les rochers permettent de gagner le sommet (après toute les autres cordées).

Descente par la voie normale.

 

Les Bans - pilier Nord Est

Apoutsiak — alpinismeMassif des EcrinsLes 100 plus belles

Petite erreur d'itinéraire sur ce sommet des Bans, nous avions prévus le pilier Nord Est des Bans, et nous nous sommes trompés de pilier ( de toute façon, c'est Claire la responsable !) Bref au lieu de prendre le second pilier  à gauche du couloir des Bans nous avons pris le premier... En dépit des appels d'un guide pour nous annoncer notre méprise , nous nous sommes entêtés. en partant parla base du pilier, ce qui n'est pas facile , rimaye large ! un petit pas de 4 pour débuter l'ascension avant une succession de passages en II et en III. Le rocher est typique Oisans (expression tirée de François  de Camp to Camp) .

 Pour la descente, penser à prendre dans l'axe du cairn, et possibilité de faire un rappel de 50 mètres au dessus de la rimaye, évite de remonter vers la pointe de la Pilate

Si  vous tentez le pilier Nord Est, voilà de quoi éviter de vous méprendre: les photos topo !  Le vrai pilier Nord Est est en bon rocher, l'escalade y est aisée, le mauvais, le rocher est pourri !, niveau AD+ - D inf...

 

 

Oisans 2006 : Bans - Gioberney - traversée de la Meije

Apoutsiak — alpinisme

Ecrins 2006

Bans

Eperon Nord Est

Mont Gioberney

Pyramide des 4c

Traversée de la Meije

Grand Pic - Doigt de Dieu

Meije Orientale

 

les liens seront mis en place dans les 48 heures - avec mes excuses...

Topo photo Aletschhorn - 4195 m

Apoutsiak — alpinisme4000OberlandSki de randonnéeRaid à skiAnneJean-Marc

Topo-photo Gredetschjoch (utile également pour le Nesthorn et le Breithorn)

Apoutsiak — Ski de randonnéeOberlandalpinismeRaid à skiAnneJean-Marc

Après être descendu du refuge par les échelles (15 minutes) , on rejoint au mieux le glacier de Beich  que l'on remonte d'abord rive gauchge puis en son centre

 

vers 2900 mètres, la penste se redresse, (attention aux crevasses) et passe entre deux barres rocheuses (séracs) pour acceder au plateau supérieur sous le Breithorn (3400 m environ) Il faut alors prendre plein Sud pour rejoindre le Gredetschjoch

Un rappel équipé (50 mètres sinon on se retrouve au milieu du couloir, comme nous !) permet d'acceder au glacier de Gredetsch, il faut longer la barre rocheuse avant de descendre plein Sud et de tirer de nouveau à droite pour atteindre le vallon de Gredetsch (attention , à gauche en descendant : bares rocheuses), puis , c'est tout droit, le plus loins possible, jusqu'au tunnel (un peu plat...)

raid en Oberland : le topo

Apoutsiak — Ski de randonnéeOberland4000Raid à skialpinismeAnneJean-Marc

 

Image réalisé à l'aide du logiciel Google earth

J 1 : Départ et BettmerAlp pour rejoindre le Mittlealetschbiwak avec traversée (longue) du glacier d'Aletsch

J2 : Aletschhorn voie normale (par l'arête Est) (4193 m)

J 3 : Mittlealetschbiwak - Oberaletschhütte par le Vord Geisshorn (sans nom sur la carte Suisse - 3583 m)

J 4 : Oberaletschhütte - Mund par le Gredetschjoch (3508 m)

Glacier de Tré la tête - Dômes de miage - Lex Blanche - Aiguille des glacier - topos photos

Apoutsiak — alpinismeDômes de MiageMassif du Mont Blanc

- Le Glacier de Tré la tête vu du ciel  -

Montée au refuge des Conscrits en rouge

Mont Tondu en violet

Aiguille de Tré la Tête en Orange

Dômes de Miage et descente par Armancette en Jaune

Aiguille des Glaciers en rose

Merci aux Pius (voir le site) pour cette magnifique photo vue d'avion. voici un choix de course au départ des Conscrits (PD - AD max). Je n'ai pas mis la Lex blanche pour ne pas surcharger)

Topo photo aiguille de Tré la Tête depuis les Conscrits

Apoutsiak — alpinismeMassif du Mont Blanc

Le Glacier et l'aiguille d'Argentière vus de l'Est

Apoutsiak — alpinismeMassif du Mont Blancportfolio

Vous retrouverez ci dessous 3 vues :

  1. l'Aiguille d'Argentière vue du sommet du Tour Noir.
  2. le bassin d'Argentière vue du dolent
  3. le détail des sommets du bassin d'Argentière

A noter un sommet à faire (peu à la mode...) : la pointe Kurtz : un couloir monte en face Est (PD). J'espère que Yannick ne va pas me le piquer.

Bon, ok, dès que j'ai le temps, je vous fait un topo sur le col du Tour noir et le col d'Argentière en ski de rando...

Petite Aiguille Verte - Couloir Chevalier

Apoutsiak — alpinismeMassif du Mont Blanc

- Petite Aiguille Verte Couloir Chevalier -

I AD 300 mètres

Du téléphérique de l'aiguille des Grands Montets, redescendre en longeant le glacier des Grands Rognons (sous la rimaye)

Remonter le couloir , passer la Rimaye (parfois délicate), nous sommes passés d'abord rive gauche jusqu'au rétrécissement puis à droite (nous avons trouvé de la glace) les pentes du couloir sont de 50 à 55 ° quelques passages en mixte facile (assurance sur sangle - friends et broche) le couloir débouche à sur un collet de l'arête Nord Est de la petite Verte.

Nous ne sommes pas allés au sommet, nous avons rejoint la voie normale en remontant l'arête Nord Est puis en traversant la face Nord

Vue depus le glacier d'Argentière : la petite aiguille verte et les Grands Montets

Vue depuis la base del'aiguille des Grands Montets (désolé pour le brouillard) le couloir Chevalier (non visible, sur l'autre versant) débouche dans le petit col sur l'arête Nord Est - de face: la face Nord, et la voie Normale à droite.

Yannick et Eric dans le couloir

Couloir Vogler à l'Aiguille du Midi

Apoutsiak — alpinismeLes 100 plus bellesMassif du Mont Blanc

Couloir Vogler à l'aiguille du Midi

Ci-dessous, l'arête des Cosmiques plâtrée

 

 

Topo : C'est assez simple et à la fois etonnant :  Il faut descendre l'arête Nord de l'aiguille du Midi, la contourner par l'Est, revenir vers le refuge des Cosmiques et attaquer l'arête des Cosmiques jusqu'au premier gendarme. A droite de cegendarme (Nord), il y a le départ du rappel équipé (cordelette) . Départ pour l'abyme. Les rappels sont équipés. On a loupé un rappel et on a fait un rappel sur broche. On a fait 4 rappels de 60 mètres (à priori, 50 m suffisent... à vérifier !) . Je crois qu'il y avait encore une longueur en dessouspour arriver à R0. La remontée se fait par le même itinéraire, en plantant bien les piolets et les pointes de crampons !!! La sortie se fait légèrment à gauche (Nord 20 m)   du départ des rappels.

Ensuite, remontée sur l'arête des Cosmiques, son rappel, son pas de IV pour lequel je n'ai pas été brillant...  Ces quelques pas d'escalade facile. Son arrivée sur la terrasse de l'aiguille du Midi, vide pour nous, la neige redoublant , moi qui rêvait de jouer la star... Snif !

On a mis 6 heures, sans forcer.

 

Descente en rappel dans le couloir Vogler (Yannick)

Eric dans la tempête lors de la remontée du couloir.

Descente en rappel sur l'arête des Cosmiques. passage étroit. Note : grâce aux conditions météo défavorables, nous n'avons été gênés par personne !

 

Vidéo

 

Pour vous mettre en apetit, voici cette petite vidéo prise dans le couloir...

Sachez apprécier la qualité du caméraman qui a su filmer ces images dans des conditions extrêmes...

           

 

 

 

 

Stage Odyssée Montagne avec Yannick Graziani

Apoutsiak — alpinisme

Saleté de Météo :

Lundi : Gris puis neige , sans comter la panne dyu téléphérique des Grands Montets : bilan : arête des Rachasses sous l'aiguille des Grands Montets. Retour  dans la tempette de neige.

Mardi : Neige (gros flocon) Couloir Vogler à l'aiguille du Midi présence de Spin drifts intempestifs

Mercredi : Neige - Couloir Chevalier à la petite Aiguille Verte et descente sur le refuge d'Argentière.

Jeudi : enfin du beau, mais trop de neige donc interdit de couloir et de goulottes. Ski de rando,  2 cols : Col d'Argentière et col du Tour Noir (le second à fond en 1 h 30 pour 800 m )

Vendredi : Neige et brouillard : jour blanc Cascade de glace Délivrance au dessus du glacier d'Argentière Descente sans visibilité

Ainsi, en dépit d'une météo excécrable, bous avons réussi à faire de belles petites courses. Mais, s'il avait fait beau, on aurait pu faire de magnifique grande Course ( Verte, Kuffner ...) Dommage.

Merci à Yannick et à Eric pour la bonne semaine

Détails des courses dans la semaine

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 > >>