Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Petit Alpiniste Illustré

Le Petit Alpiniste Illustré

by Apoutsiak

Alpinisme

Alpinisme : Ancohuma - 6427 m

Apoutsiak — Expé6000 mAlpinismeBolivievidéo - Les vidéos d'Apoutsiak

mon premier 6000, acclimatation top - Thaki voyage

Ascension de l'Ancohuma 6427 m

mon premier 6000 m

avec Ugo Ayaviri, guide UIAGM

et Ruben, cuistot

 

 

Vidéo : Chachacomani - 6074 m - La Dernière course

Apoutsiak — ExpéexpeBolivieAlpinismebutSandrinevidéo - Les vidéos d'Apoutsiak

Sandrine l'avait annoncé

le Chachacomani serait sa dernière course

et la montagne en a décidé autrement

nous faisant rebrousser chemin à 200 m du but

il faudra revenir...

Vidéo : alpinisme : Pequeño Alpamayo - 5370 m - trek d'acclimatation et sommet

Apoutsiak — ExpéexpeAlpinismeBolivieSandrine5000 mvidéo - Les vidéos d'Apoutsiak

Trek d'acclimatation au Pequeño Alpamayo

et ascension du sommet en passant par le le Pico Tarija  5340 m

organisation Thaki voyage

guide de trek Henry Quispe Moya

guide alpinisme Ayaviri

chef cuisto : Ruben

Vidéo : Alpinisme - Aiguille du Tour - arête de la Table de Roc - 3542 m

Apoutsiak — Massif du Mont BlancAlpinismeAD

Le Tour - refuge Albert 1er par la moraine

le lendemain couloir de la Table

Arête de la Table

Sommet de l'aiguille du Tour

Retour par la voie normale et le col du Tour

Avec Benjamin

Vidéo alpinisme : Dans l'ENFER du Grand PARADIS - 4061 m

Apoutsiak — 4000AlpinismehumeurfamilleAgatheSandrinevidéo - Les vidéos d'Apoutsiak

Ascension famille au Grand Paradis

et qui dit famille dit, spécialiste des plans foireux

Fenêtre météo qui ne dit pas son nom

en pratique 3 minutes de soleil

pour le reste : le vent, la neige, le brouillard et sa visibilité réduite...

On a quand même trouvé le sommet, mais pas la vue magnifique qui va avec, faudra juste revenir !

Avec Sandrine, et Agathe

Vidéo : Alpinisme - traversée Petit Paradis - Grand paradis 4061 m

Valsavarenche

Refuge Chabod

Petit Paradis - Piccolo Paradiso 3926 m

Grand Paradis - gran Paradiso 4061 m - Vierge

Refuge Victor Emmanuel

Pont

 

Avec Yannick Graziani et Benjamin

Vidéo : Ski de randonnée - Mont de gebroulaz - Aiguille de Polset 3531 m - Dôme de Polset

Apoutsiak — VanoiseFauneSki de randonnéeAlpinisme

Pralognan la Vanoise

Refuge de Peclet Polset

Mont de gebroulaz

Aiguille de Polset

Dôme de Polset

marmottes !!!

Vidéo : Tête Du Ruitor - 3486 m

Apoutsiak — VanoiseSki de randonnéeAlpinisme

vanoi

par le glacier des Grands et le Noeud des Vedettes

Descente par le glacier de l'Ibernet

Vidéo : Tsanteleina 3602 m face Nord et traversée

Ski de randonnée : La Tsanteleina , Face Nord et traversée Face Sud - descente par le glacier du Coaurd dessus et le col de la Bailletaz

Vidéo : Ski de randonnée - Combin de Corbassière 3716 m - Aiguille de Boveire - couloir Ouest - la vengeance

Apoutsiak — vidéo - Les vidéos d'ApoutsiakSki de randonnéealpinismeValaisAD

Vidéo quelque peu autocentrée (je dirai même plus , un peu "moajemoaje"), mais vu que j'étais tout seul j'y ai été obligé, sinon vous n'auriez eu droit qu'à des paysages, certes magnifiques, mais un peu lassant au bout du compte.

Bonne lecture

A Bastien, la vengeance est un plat qui se mange par moins 10 degrés !

Combin de Corbassière - 3716 m - ou presque

Apoutsiak — Ski de randonnéealpinismebutValais

Une tentative sur ce sommet que je convoitais depuis un moment...

et un joli but, pour une raison étonnante : Bastien devait s'occuper de ses enfants à 21 h...

Chronique d'un échec annoncé.

 

La vidéo

Topo

Bourg Saint Pierre

Col de Panossière

Collet sous la pente finale du Combin de Corbassière

retour par le même itinéraire

 

Topo ascension Combin de Corbassière

Topo ascension Combin de Corbassière

Récit

4 h 30, Les Fourgs (France) Chaque tartine est avalée lentement, trop lentement. Les mâchoires se ferment sur le pain de la veille. Les sucs salivaires entrent en action, les estomacs se remplissent, pendant ce temps là, de précieuses secondes s'égrainent. Tout se paye.

7 h - Parking de bourg Saint-Pierre. Comme d'hab, je suis prêt rapidement, et, patient, je patiente ...  et là, aussi comme d'hab, Bastien fait et refait son sac pour optimiser son chargement et ne rien oublier. Je patiente, adossé à un gros rocher que tout rentre dans le sac de mon acolyte, c'est pas gagné.

On se met en route bien plus tard, skis sur le dos, le réchauffement climatique nous impose un portage d'une heure en mars !!! L'avantage c'est que le risque d'avalanche est de 1 ! On devrait être tranquille

Combin de Corbassière - 3716 m - ou presqueCombin de Corbassière - 3716 m - ou presqueCombin de Corbassière - 3716 m - ou presque

On a marché sur le sentier, contourné quelques plaques de glace, remonté le long de fines bandes de neige, on parvient au Creux du Ma, on peut enfin mettre les skis. En face de nous, la pente plein sud est complètement déneigée jusqu'à une altitude incroyable. Les temps sont sombres...

La piste est à présent enneigée, nous voilà en direction du glacier.

Face à nous, le petit Combin et le glacier pendant, gravi il y a 3 ans avec Anne et Thierry. Aujourd'hui, nous continuons par le glacier de Boveire, plus classique...

Pause courte, pour ravitailler les bêtes, mais pause quand même, on repart sur la rive gauche du glacier après avoir un poil hésité. Le vent est là, nous sommes bien couverts.

Combin de Corbassière - 3716 m - ou presqueCombin de Corbassière - 3716 m - ou presqueCombin de Corbassière - 3716 m - ou presque
Combin de Corbassière - 3716 m - ou presque

Glacier de boveire, les couteaux crissent dans la neige bien dure, le vent emporte des volutes de neige, c'est très beau, mais on est un peu comme dans un congélo. Le paysage est chouette, on remonte lentement vers le col de Panossière. Je suis la trace, il me semble qu'il faut prendre le col supérieur (la trace y mène ainsi que mes souvenirs) J'arrive au col avant Bastien, la descente parait bien scabreuse, dans mon souvenir, c'était facile ... Là, c'est en rocher pourri bien exposé. J'hésite.

Après de longues minutes, Bastien me rejoint. Il m'enjoint à rejoindre le col du bas, on file, et effectivement, en bas , c'est plus rando...

 

 

Combin de Corbassière - 3716 m - ou presqueCombin de Corbassière - 3716 m - ou presqueCombin de Corbassière - 3716 m - ou presque
Combin de Corbassière - 3716 m - ou presqueCombin de Corbassière - 3716 m - ou presqueCombin de Corbassière - 3716 m - ou presque
Combin de Corbassière - 3716 m - ou presqueCombin de Corbassière - 3716 m - ou presqueCombin de Corbassière - 3716 m - ou presque

On troque les skis pour les crampons et zou, désescalade de la pente de neige

En bas, on remet les skis, nouvelle attente : que Bastien soit prêt... Et si c'était là que tout s'est joué...

On repart, face à nous l’inatteignable objectif, le Combin de Corbassière.

On décide de passer par le collet de gauche plutôt que de remonter la pente raide de droite qui n'a pas l'air tracée (en fait elle l'est mais on ne l'a pas vue)

Derrière nous, la glace du Grand Combin brille de mille feux, pas en conditions pépère, comme d'hab, c'est trop tôt, pour gravir le Grand Combin, il suffit d'attendre que le gardien ferme sa cabane, fin mai début juin, là est le moment opportun !

Bref, la pente se redresse,  la neige se bétonnise, les couteaux enfoncent comme ils peuvent dans une vieille trace. Bastien devant , galère, moi derrière également. C'est parfois la main sur la neige plutôt que le baton. J'hésite à monter à pied. C'est raide, c'est un poil expo, la trace est complètement regelée. Bastien part à gauche, perso je continue sur la trace. La conversion suivante est hyper expo dans une pente hyper raide

J'en sors rincé. Au dessus c'est plus facile. On se retrouve sur le collet avec le Petit Combin en face.

 

Combin de Corbassière - 3716 m - ou presqueCombin de Corbassière - 3716 m - ou presqueCombin de Corbassière - 3716 m - ou presque
Combin de Corbassière - 3716 m - ou presqueCombin de Corbassière - 3716 m - ou presque
Combin de Corbassière - 3716 m - ou presqueCombin de Corbassière - 3716 m - ou presque

Collet.

Bastien m'annonce qu'on est trop en retard. Je n'ai pas regardé l'heure, mais je me doute bien qu'on est pas  en avance. Je suis hyper déçu, mais je lui dis que c'est jouable et j'y crois. Je file vers l'avant pour gagner du temps. Je bascule sur le glacier des Follats. Je contourne l'énorme rimaye par la gauche puis je remonte vers le col sous la pente finale. Au passage je passe sur quelques fissures, de perfides crevasses.  Au collet, je remets les couteaux pour la suite tout en hésitant à passer en crampons. Il ne reste que 150 m, le sommet est là.

Bastien met 5 bonnes minutes à arriver. Quand il arrive à moi, il m'annonce que c'est trop tard. Waouh la loose !!! Ma déception est énorme. Il nous suffirait d'une heure pour faire l'aller retour. Je suis désapointé, je n'ai pas l'habitude de buter si prêt du but ! J'essaie de négocier, je tente l'impossible, je joue mon vatout . Mais le bucheron des Carpates reste inflexible, il faut rentrer !!!

Les minutes suivantes vont me voir rentrer dans un silence de moine. "Si prêt du but" J'ai du mal à m'enlever cette phrase de la tête.

- la phrase suivante a été censurée car elle n'était pas politiquement correcte, perso, je la trouvais drôle ... -

Combin de Corbassière - 3716 m - ou presqueCombin de Corbassière - 3716 m - ou presqueCombin de Corbassière - 3716 m - ou presque
Combin de Corbassière - 3716 m - ou presque

J'enlève les couteaux, que je venais de mettre et file dans l'autre sens, sans m'arrêter, sans me retourner, de peur de voir Corbassière se moquer. Et je file tout en me remémorant tout ces moments de la journée où nous aurions pu gagner cette maudite heure. Et il y en a plein. Je remonte au collet du petit Combin , à fond (enfin à fond, ça reste raisonnable, c'est moi qui suis sur les planches !)

Collet, on enlève les peaux et on se lance dans la descente. Neige béton , mais ça passe dans un grand dérapage. A oui, je n'ai pas critiqué les héliskieurs trop nombreux qui sont responsables de cette neige de qualité infâme. L'héliski, ça devrait être interdit. Bon je ne suis pas là pour revendiquer mais pour skier. On se laisse skier un peu en dessous du col avant de remettre les peaux... Puis les crampons.

Section plus raide, je pars devant pour filmer Bastien (ça lui laissera le temps de se changer...) Puis je l'attends, et fais quelques images. On déboule au col, pour une petite pause bien au frais dans le vent.

Combin de Corbassière - 3716 m - ou presqueCombin de Corbassière - 3716 m - ou presqueCombin de Corbassière - 3716 m - ou presque
Combin de Corbassière - 3716 m - ou presqueCombin de Corbassière - 3716 m - ou presqueCombin de Corbassière - 3716 m - ou presque
Combin de Corbassière - 3716 m - ou presqueCombin de Corbassière - 3716 m - ou presque
Combin de Corbassière - 3716 m - ou presqueCombin de Corbassière - 3716 m - ou presque

La suite est une longue descente ponctuée de pause pour peaufiner notre itinéraire.

En rive gauche du glacier d'abord, dans une neige difficile. On ne trouve que 50 m  de poudre sur l'ensemble de la descente, il n'y avait rien de trop.

Sur le bas, nous louvoyons dans les vernes avant de retrouver la piste qui nous mène au Creux du Ma.

Quelques virages et déchaussages plus loin , on met les skis sur le sac définitivement, la voiture n'est plus très loin. 1 h plus tard le soleil se couche, et idre qu'on aurait pu faire le sommet et redescendre sans frontale.

Il faudra revenir, c'est peut être ça, la bonne nouvelle

Combin de Corbassière - 3716 m - ou presqueCombin de Corbassière - 3716 m - ou presqueCombin de Corbassière - 3716 m - ou presque
Combin de Corbassière - 3716 m - ou presqueCombin de Corbassière - 3716 m - ou presqueCombin de Corbassière - 3716 m - ou presque

Traversée des glaciers de la Vanoise - Dôme de Chasseforêt 3586 m - Dôme de l'Arpont 3601 m

Apoutsiak — VanoiseRaid à skiLes 100 plus bellesSki de randonnéealpinisme

Magnifique traversée réalisée en décembre 2021, complètement hors saison

 

Vidéo :

Topo

à suivre

topo IGN geoprtail traversée des glaciers de la Vanoise - 2ème jour

topo IGN geoprtail traversée des glaciers de la Vanoise - 2ème jour

Récit

Pralognan la Vanoise

  • -4°C, le village est vide, seules quelques voitures sur le parking. Je passe voir l'employé communal en train de déneiger le parking, pour savoir comment rejoindre au plus facile le haut des pistes, il me montre la raide piste rouge. Bastien et moi traversons le village fantôme avant de rejoindre le pied de la station. Puis commence la  longue remontée, les pistes sont parfaitement damées, mais fermées. La première pente est un peu raide, elle nous met dans l'ambiance, on remonte tranquillement mais surement vers le haut des pistes.
Pralognan refuge du col de la VanoisePralognan refuge du col de la Vanoise
Pralognan refuge du col de la VanoisePralognan refuge du col de la Vanoise

Pralognan refuge du col de la Vanoise

Refuge du Col de la Vanoise - refuge Félix Faure

  • 2 h plus tard, on parvient au refuge  du col de la Vanoise (refuge Félix Faure) je me dirige vers ce que je crois être le refuge d'hiver, j'y ai dormi plusieurs fois. La porte est fermée. Petit coup de stress, j'espère qu'il ne fallait pas demander la clef à l'office du tourisme de Pralognan. Une seconde porte est fermée... flûte. Je fais le tour du bâtiment, pas de porte. Le stress augmente, le raid à ski pourrait s'arrêter là si on ne peut pas entrer dans le bâtiment.

Bastien part inspecter le bâtiment principal, la porte, coincée par la neige résiste mais... fini par s'ouvrir... Bingo. On entre dans l'antre ... Le refuge est hyper confort, on fait une courte pause pique nique, avant de repartir vers le haut, on a prévu de monter jusqu'à la pointe de la Réchasse aujourd'hui.

 

Refuge du Col de la VanoiseRefuge du Col de la Vanoise
Refuge du Col de la VanoiseRefuge du Col de la Vanoise

Refuge du Col de la Vanoise

Epaule de la Réchasse

  • On aura peu vu le soleil aujourd'hui, nous sommes le 17 décembre et le soleil est bas. Nous remontons avec les couteaux une vieille trace bien regelée et bien à l'ombre. "Fait pas chaud"

Comme souvent, je ne suis pas très en forme, et Bastien lui, tient la forme de sa vie. Poliment, soit il se cale dans mes traces, soit il me fait la trace tout en m'attendant régulièrement. Nous parvenons enfin à l'épaule, il est déjà tard et le soleil menace de se coucher vite. On décide de faire demi tour ce qui m'arrange bien.

Peaux enlevées on dévale les pentes de la Réchasse. Malheureusement on descend un peu bas et il faut remettre les peaux. J'entends Bastien râler au loin (je ne l'ai pas attendu dans la manœuvre afin d'éviter tout reproche justifié... ) 5 minutes plus tard on rejoint le refuge et son poêle pour une super soirée.

On parvient à faire chauffer la salle à manger , les chambres restent fraiches et humides : il y fait 3°C !!! Heureusement que les couettes sont efficaces !

épaule de la Réchasseépaule de la Réchasse

épaule de la Réchasse

Pointe du Dard

  • Le lendemain, nous sommes remontées à l'épaule de la Réchasse, puis avons traversé l'énorme, que dis je, le gigantesque plat de la pointe du Dard. Les paysages sont grandioses, la grande casse derrière, et devant, la pointe du dard et le Dôme de Chasseforêt tout au loin, objectif du jour, on n'est pas rendu...

Derniers mètres, je décide de 'arrêter pour filmer Bastien qui remonte la dernière pente. je trouve l'image super esthétique. Une fois faite, je le rejoins pour une première pause et une première descente.

On enchaîne de jolis virage sous la pointe du dard avant de plonger dans la pente plein Ouest. Elle est plus raide sur la carte que sous mes skis, tant mieux. Le vent est là, le froid aussi, mais ça reste suportable.

la Réchassela Réchassela Réchasse
la Réchassela Réchassela Réchasse
la Réchassela Réchasse
la Réchassela Réchasse

la Réchasse

Pöinte du DardPöinte du DardPöinte du Dard
Pöinte du DardPöinte du DardPöinte du Dard
Pöinte du DardPöinte du Dard
Pöinte du DardPöinte du Dard

Pöinte du Dard

Pointe du DardPointe du DardPointe du Dard
Pointe du DardPointe du Dard

Pointe du Dard

Dôme des Sonnailles

Après une petite pause pique nique à mi montée, où Bastien a judicieusement fait une offrande de son sandwich au glacier (celui ci ayant décidé de suivre la loi de la gravité poussé par le vent). On ne sait jamais il ne faut jamais se mettre le glacier à dos, surtout en début de saison.

Nous finissons par atteindre le Dôme des Sonailles

La suite est plate, très plate, il faut remonter l'immense faux plat du Dôme de Chasseforêt.

Le paysage est immense, un poil monotone pour celui qui comme moi, ne progresse pas très vite. Dire que certains font l'aller retour depuis Pralognan , à ski, à la journée !!! Voilà qui m'épate particulièrement !

On dépose les skis au pied de l'arête finale (petite erreur, on aurait pu en remonter une partie à ski, mais ça semblait en neige béton) et on remonte la jolie arête facile jusqu'au sommet, YES ! La dernière fois que je suis venu, c'était il y a prêt de 30 ans, j'étais jeune, à l'époque !

Dôme des SonaillesDôme des SonaillesDôme des Sonailles
Dôme des SonaillesDôme des Sonailles
Dôme des SonaillesDôme des SonaillesDôme des Sonailles

Dôme des Sonailles

Dôme de Chasseforêt - Dôme de l'Arpont

  • Mon but restant de faire un maximum de sommet, on ne se refait pas, nous discutons avec Bastien du timing pour aller à l'Arpont. Le soleil a déjà bien entamé sa course descendante en cette journée hivernale. Je taquine mon acolyte, le trouvant bien pessimiste. Nous repartons vers nos skis, puis traversons le col de Chasseforêt à ski (avec les peaux) avant de remonter à ski vers le sommet, et bim, nous y voici avec une vue magnifique, la Dent Parrachée fait la belle devant nous.

On attaque la descente dans le froid, un quart d'heure plus tard, on passe définitivement à l'ombre. 2 minutes plus tard, je me croute dans la croute ! Dur dur de se relever avec un gros sac...

Dôme de ChasseforêtDôme de ChasseforêtDôme de Chasseforêt
Dôme de ChasseforêtDôme de Chasseforêt
Dôme de ChasseforêtDôme de ChasseforêtDôme de Chasseforêt
Dôme de ChasseforêtDôme de Chasseforêt

Dôme de Chasseforêt

Dôme de Chasseforêt - Dôme de l'ArpontDôme de Chasseforêt - Dôme de l'ArpontDôme de Chasseforêt - Dôme de l'Arpont
Dôme de Chasseforêt - Dôme de l'ArpontDôme de Chasseforêt - Dôme de l'ArpontDôme de Chasseforêt - Dôme de l'Arpont

Dôme de Chasseforêt - Dôme de l'Arpont

Refuge de l'Arpont

La descente sur le refuge de l'Arpont s'annonçait rapide, il y avait juste une incertitude pour passer les barres rocheuses à quelques centaines de mètres au dessus de celui-ci, avec un peu de chance, ça passerait bien... Quel optimiste je fais.

D’abord la descente, avec pour objectif d'éviter les zones de crevasses au maximum, nous sommes en début de saison et toutes ne sont pas parfaitement bouchées.

S'en suit la sortie du glacier, galère, il faut louvoyer entre des zones rocheuses raides et essayer de trouver un passage continu. Je m'attelle à la tache, c'est parfois raide, mais on parvient à descendre sans trop déchausser (tout en galérant un peu quand même)

On se retrouve sur le plat du lac de l'Arpont, les skis en position descente, à galérer comme des fous pour avancer. Le lac est long, les berges un peu accidentées ! Je file comme je peux devant afin de trouver le meilleur itinéraire. C'est le début de la galère... Le soleil est bien couché, tout devient gris bleu. Je remonte légèrement et me retrouve au sommet d'une barre, la suite a l'air bien galère. Bastien me rejoint, on enlève les skis et on remonte sur la gauche le long de la barre rocheuse.

Je repère au loin un hypothétique passage. Bastien lui propose de passer par le chemin d'été, j'insiste pour prendre mon itinéraire (je pense que le sien risque de ne pas passer en hiver) . On remet les skis, méga traversée avant de plonger dans un système de couloir. J'essaie d'imaginer où ça passe le mieux tout en espérant ne pas me retrouver au dessus d'une barre infranchissable. Un coup à gauche , un coup à droite (enfin ça reste plutôt à gauche en général) on fini par se retrouver sou la zone des barres rocheuses. On file vers l'ancienne moraine du refuge.

La neige devient ultra pourrie, avec de la poudreuse par endroit et de la grosse croute à l'autre.. Bilan : deux bonnes chutes pour moi !

Il fait presque nuit quand on arrive au refuge.

Il y a plusieurs bâtiments, l'objectif est de trouver la porte. Je propose d'explorer les portes de haut en bas. Première porte du haut fermée. Je file, à ski vers le bâtiment isolé à gauche ... "privé" il est écrit. Bastien a fait le tour du second bâtiment... rien . Je pars en bas contourner le bâtiment principal... porte fermée ! Je décide d'en faire le tour à pied, sans trop d'espoir, une porte à l'arrière du bâtiment serait bien illogique... Je galère à pied, dans une neige semoule, je remonte un muret, là, il y a une porte. et ... bingo, c'est l'entrée du refuge d'hiver. Le stress dimunie, on aurait été dans une belle galère si on c'était retrouvé dehors, de nuit, à cet endroit là !

J'explore le refuge, et la loose, il n'y a pas de couverture (pour cause de Covid), en été ils louent des duvets

Le poele fonctionne bien

bilan, on décide de remonter les matelas depuis le sous sol et de dormir dans la cuisine où il fait bon.

Bon Bastien avait un sac à viande, pour ma part, sans rien la nuit fut bien inconfortable.

Quelle idée de ne rien laisser pour dormir (pour info, la Covid n'est pas résistante dans le milieux extérieur (juste pour info).

Refuge de l'Arpont
Refuge de l'ArpontRefuge de l'ArpontRefuge de l'Arpont

Refuge de l'Arpont

Lac de l'Arpont

Le lendemain, on prend le chemin de la veille, et c'est tout de suite plus facile quand tu es déjà passé et que tu vois les difficultés depuis le bas. Bref on remonte au lac de l'Arpont et là me vient l'idée merveilleuse de le traverser. Il fait froid depuis un moment, je me dis que ça doit passer (on est un aventurier ou on ne l'est pas...) En plus, ça fera une super trace GPS au milieu du lac, argument nul, je l'avoue ! Bref, je traverse, je vois les quelques fissures au milieu de la glace et je parviens de l'autre coté. Je me retourne et je vois mon Bastien paniqué au milieu du lac. "T'es passé par où" "Bah ça passe partout" Je lis sur son visage toute la haine qu'il à envers moi, non, il ne voulait pas traverser le lac, "pourtant ça va nous faire gagner du temps !" , me dis je in petto. Le voilà qui me rejoint , à la fois livide et hargneux, je ne dois jamais recommencer... JAMAIS !!!

lac de l'Arpontlac de l'Arpontlac de l'Arpont
lac de l'Arpont

lac de l'Arpont

Dôme des Nans

Au dessus on rejoint le glacier, le soleil est là, les pentes raides du départ sont avalées, celle du milieux également, je souffre quelque peu dans le grand plat qui ramène au col de l'Arpont, Bastien est loin devant, très loin, trop loin, il me fait payer mon attitude déplorable au lac.

Je le rejoins au col et repars devant, le vent est là, fort. Quelques longueurs plus loin on parvient au plateau du Dôme des Sonnailles. Difficile de savoir où se trouve exactement le sommet sur cette étendue plate. On le décrète sous nos pieds, on enlève les peaux (un peu tôt on va devoir pousser sur les bâtons) et on file (plus ou moins, c'est assez plat au départ...) vers le bas.

Dôme des NansDôme des NansDôme des Nans
Dôme des NansDôme des Nans

Dôme des Nans

La descente (enfin)

La descente est rapide, on remet les peaux et on remonte vers le col du Pelve, toujours aussi beau.

Bastien me propose de continuer en peaux

Je lui affirme que ça passe bien à ski (sans les peaux)

Bien m'en à pris, on arrive à aller jusqu'à l'épaule de la Réchasse au pris d'un petit coup de pousse bâton sans trop de difficulté (ça c'est l'expérience, je suis déjà passé plusieurs fois par là)

La suite est rapide, on remet les peaux sous le refuge, puis c'est à fond pour rejoindre les pistes, et encore plus à fond pour rejoindre le bas de la station, dans la foule qui skie (et oui, entretemps la station a ouvert)

Traversée dans le monde de Pralognan pour retrouver la voiture et le parking, plein cette fois ci !

refuge du col de la Vanoise - Pralognanrefuge du col de la Vanoise - Pralognanrefuge du col de la Vanoise - Pralognan
refuge du col de la Vanoise - Pralognan

refuge du col de la Vanoise - Pralognan

Vidéo version courte

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>