Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Petit Alpiniste Illustré

Le Petit Alpiniste Illustré

by Apoutsiak

Le sommet A Tom... de Lise Grossmann

Apoutsiak — Vidéo - Mountains around the world
J'ai découvert cette jolie vidéo grâce à C2C. Quel talent !
Ca change de mes vidéos de bourrineur...

Mes pensées vont vers Tom, que je ne connaissais pas, mais avec qui je  partageais la même passion !



Bravo pour la vidéo !

Polémique au K2

Apoutsiak — Vidéo - Mountains around the world
Ca ne donne pas envie d'aller à 8000 m !!!

Bonjour la solidarité


L'ascension du Mont Blanc est affaire d'alpiniste

Apoutsiak — Mont BlancConseils TechniquesMassif du Mont Blanc
Voici un petit lien utilie pour les amateurs de cîme et surtout du Mont Blanc
Cette brochure éditée par l'OHM, redonne quelques conseils de base pour l'ascension de ce "presque 5000"
Et si les conditinos n'y sont pas, il y a d'autres sommets dans le massif du Mont Blanc (voir une belle salle d'escalade aux Houches, si c'est vraiment mauvais !!!)

Bref : l'ascension du Mont Blanc est affaire d'alpiniste ( à lire ) au format PDF

et la fameuse vidéo : le Mont Blanc pour les nuls (ou presque ) chargée de dissuader les imprudents.
Vousq trouverez également une vidéo sur le Mont Blanc chez Migoo TV ( la concurrence !)  dans votre dernier Montagne magazine (août 2008) : le Mont Blanc mode d'emploi ( d'ailleurs ne se seraient ils pas inspirés du mont blaznc pour les nuls...)





Le Mont Blanc pour le nuls

Je me suis dopé ! ... mea culpa !

Apoutsiak — humeur
Dopage : C'est l'intention qui compte

Petit 1 : historique

15 jours de vacances en Guadeloupe féérique avec un seul souci : le décalage horaire...
c'est un petit souci, mais ce qui me tracassait beaucoup c'etait le départ pour la cabane de Tracuit et le Weisshorn, 36 heures après l'atterrissage ...

Pour l'aspect endormissement, je me mis en quête d'une molécule qui me permette de dormir sur commande dans l'avion ou au sol, mais en vain.
Pour la pêche en montagne, j'optais pour la solution Solupred de l'excellent laboratoire Sanofi Aventis !

Hésitation, réflexion, si je me  retrouve sur  l'arête crevé par le décalage horaire avec Laurent au bout de la corde en train de me trainer, j'aurais l'air de quoi... Le décalage horaire compte tenu des horaires de lever en montange, ça allait faire entre 10 et 11 h de décalage Dur !!!)
Et tel un Pantani, un Virenque ou un Ricco, je répondais aux Sirène et demandais à Sandrine ( Sandrine est la prsonne qui me subit au quotidien, et dans le cas présent c'est un peu mon soigneur !)  de me mettre dans la pharmacie une plaquette de Solumedrol et quelques narcoleptiques !
Le piège se refermait, je devenais un alpiniste dopé : c'est l'intention qui compte et j'en avais pleinement conscience, ça n'etait pas à l'insus de mon plein gré !!!

Petit 2 : passage à l'acte

Et bien je vais vous décevoir (ou bien peut être pas) mais il n'y en a pas eu, j'ai parcouru pendant 6 jours les montagnes chargé de ces deux énormes plaquettes sans jamais les utiliser. Pourtant les premières nuits furent difficiles et le manque de sommeil chronique, mais les coups de MP3   remplacèrent avantageusement les somnifères !
Quand à la cortisone, sans être dans yune forme éblouissante, je parvenais à suivre (parfois difficilement mes compagnons de cordées !)

Petit 3 : discussion

 dopage : oui ou non ???
J'aurais tendance à dire oui ! J'ai mis le produit dans la pharmacie en projetant de l'ingurgiter  si le besoin s'en faisait sentir, en ayant pleinement conscience qu'il s'agissait de dopage !
On peut toujours argumenter que je ne cherche aucune victoire, que je ne vais pas dépasser un autre concurrent, je vais potentiellement réaliser un sommet de plus. A la fois, ca ne regarde que moi et éventuellemnt la montagne. Je choisi les règles en montangne, il n'y a pas d'instense dirigeante qui édicte ses règles, mais pour le coup, j'aurais plus tôt tendance à être pour la lutte antidopage.

2 ans, je sens que je vais me condamner à 2 ans de suspension de toute pratique liée à l'alpinisme ! Il va falloir que je trouve de bons avocats, il sauront eux expliquer le pourquoi, faire l'historique, expliquer qh'avec l'avion, ça risquaut de me faire un décalage horaire de 11 heures et que j'aurais riqué d'être "à l'ouest " sans !
En plus, avec le plaidé coupable, ma peine serait sans doute réfuite à un an ... Un an ! C'est long. Je vais faire quoi, pendant ce temps, chasser les papillons, aller me faire bronser sur la plage.
Dur

Ah non, ça n'est qu'une hypothèse, en fait l'UIAA n'exerce aucun contrôle, hors competition, je vais pouvoir continuer et suive mes pairs, les Anquetil, Ben Johnson, Ricco, Virenque et consors.
J'ai franchi le rubicon et je n'en reviendrais pas !

Mea Culpa

Vous lisez à présent le blog d'Apourtsiak le dopé, Paul Emile Victor doit se retourner dans sa tombe, il faudra peut être songer à changer de surnom ( Solupredman ou Virenkdeux )

Article inutile, j'imagine que peu de lecteurs arriveront jusqu'au bout... ils préfèrent les vidéos, mes lecteurs !

Mont Dolent - arête Gallet - AD + III

Apoutsiak — alpinismeMont DolentMassif du Mont BlancAnneLes 100 plus bellesAD
Magnifique arête, qui m'a bien résistée... ( je n'avais qu'à ne pas y aller les jours de mauvais !)

Le bivouac est magnifique !

Arête Gallet - Mont Dolent - bivouac de la Maye - photo Guillaume Ledoux Apoutsiak
le bivouac de la Maye ou bivouac du Dolent
 
Topo

Monter au bivouac du Dolent au bivouac de la Maye

Du bivouac gagner le glacier et le remonter en longeant l'arête (qq crevasses) un passage raide, souvent en glace.
remonter le glacierau plus haut ( rimaye délicate) , passer la rimaye et remonter le couloir à 45 ° qui mène à l'arête.
Si le glacier est trop crevassé, sortir et rejoindre l'arête au point 3188 m et remonter l'arête pour rejoindre le sommet du couloir à proximité du glacier suspendu.

Suivre l'arête pour rejoindre le glacier suspendu ( à priori, un rappel est possible ) nous avons réussi à longer l'arête  pour rejoindre ce glacier
De là remonter au mieux le glacier suspendu jusqu'au sommet (rimaye, pente à 45 - 48 ° à priori)

Descente par le glacier de Pré de Bar et le bivouac Fiorio
Du sommet, prendre l'arête et rejoindre la vierge, continuer sur l'arête pour rejoindre le sommet du  couloir, descendre le couloir ( 45° rimaye en bas) descendre le glacier, sortir du glacier et rejoindre le bivouac Fiorio.
De celui-ci, passage par le Petit col Ferré et descendre jusqu'au village de la Fouly.

Carto fichier GPS
Récit
 
La veille, ça sentait bon le but, au refuge des Conscrits, je lisais " Grand beau le Samedi, nuageux avec averse le Dimanche matin s'eclaircissant l'après midi. Je téléphonais à Claire, m'attendant à ce qu'elle ne vienne pas et pensais éviter à Anne de faire un long déplacement de Paris pour un but ! en matière de but au Dolent, je m'y connais ! Mais la motivation de mes deux accolytes me laisse sans voix, nous partirons.
Passage à Chamonix avec Claire, avec ses beaux vendeurs Snell, puis chez Bruno et Marine avant de récupérer Anne à Martigny et de remonter chez laurent  et son gîte de luxe !
Quelques grains de riz plus tard, je quille, jusqu'à 6 h du mat au grand désespor de certains qui esperaient faire la grace mat ...

Départ Claire Anne et Guillaume Arête Gallet - Mont Dolent - bivouac de la Maye - photo Guillaume Ledoux Apoutsiak
Anne Guillaume et Claire - pique nique à la Fouly
 
Combe des Grands Fonds Claire Santoni Arête Gallet - Mont Dolent - bivouac de la Maye - photo Guillaume Ledoux ApoutsiakClaire devant les belles Dalles de la Combe des Grands Fonds
 
Lys martagon Arête Gallet - Mont Dolent - bivouac de la Maye - photo Guillaume Ledoux ApoutsiakLys Martagon


sieste alpine Arête Gallet - Mont Dolent - bivouac de la Maye - photo Guillaume Ledoux Apoutsiak
Sieste

papillon sur la jambe de Claire Santoni ? Arête Gallet - Mont Dolent - bivouac de la Maye - photo Guillaume Ledoux Apoutsiak
Papillon, sur la jambe de ... Claire ?!

Arête Gallet - Mont Dolent - bivouac de la Maye - photo Guillaume Ledoux Apoutsiak
C'est par là !

Nous décollons, boulangerie et direction la Fouly. Pique nique dans le village ( salades et fruits, un régal dans cette semaine féculents) et décollage vers midi pour le bivouac. Ca papotte sec, mais pas longtemps, les premières pentes sont raides. Les échelles, Ouin-ouin ouinnne ! elle attend l'hypothétique replat que j'ai promis. Pause prêt d'une cascade. Je filme, ça fera encore rire pas mal de monde ce 4ème but ! Le beau temps laisse place à quelques  nuages, le but approche, je rie intérieurement de la situation. Les filles repapottent, la pente diminue. Morraine du bivouac, et la soucoupe apparait ! Succès garanti.

Une heure plus tard,  7 personnes s'annoncent, puis 3 ... puis 4 soit 17 dans le bivouac 12 places, ça va être chaud... ils ont pourtant lu la météo ? !
Les Suisses décident de dormir dehors , sympa.  Ballade sur le glacier pour récupérer de l'eau.

Repas, coucher de soleil, photos avec 3 Français spécialistes en pause et en photos... MP3 et au lit !
 
Arête Gallet - Mont Dolent - bivouac de la Maye - photo Guillaume Ledoux Apoutsiak17 personnes pour 12 places !!!
 
Arête Gallet - Mont Dolent - bivouac de la Maye - photo Guillaume Ledoux Apoutsiakretour de la corvée de flotte

3 h , réveil, j'ai bien dormi, le ciel est nuageux, mais pas de trace de pluie.
Les Suisses partent, nous suivons 10  minutes plus tard, les frontales éclairent le glacier, tout va bien, je connais !
Nous battons le rcord de jean-Marc (but au refuge) puis celui de Régis ( but dans la pente de glace un peu raide) enfin celui de Laurent, (sur l'arête au point 3188 m)
Hésitation, nous voyons les Suisses buter sur la Rimaye loin devant nous. Nous opérons une pause stratégique, en attendant de prendre la bonne décision !
10 minutesplus tard, nous décidons de monter sur l'arête ( plus escalade) Claire ne trouve pas de passage, je passe devant et rejoins le rocher, je fais venir Anne puis Claire, cette dernière me convaint de passer par le glacier, demi tour, direction la rimaye, deux cordées nous ont dépassé. Je fais signe à Claire d'accelerer, elle dépasse, j'halète dans le raidillon, enfin, nous sommes passés, un peu bourrin, mais bon (toutes mes excuses pour ce dépassement peu convainquant) . Nous buttons sur la cordée précédente sur la rimaye. Le passage a l'air technique. Ils passent.  Claire, qui est toujours devant, martelle la Rimaye avec son piolet. Les minutes passent, la cordée suivante grogne, je passe, une broche, installée par Claire, je récupère son piolet, et grâce à ma GRANDE taille, le passage est avalé. J'assure mes deux compagnones.
 
Claire SAntoni Rimaye crevasse Arête Gallet - Mont Dolent - bivouac de la Maye - photo Guillaume Ledoux ApoutsiakClaire bourrinne dans la rimaye

Nous filons par un couloir vers l'arête Courte pause dans les rochers, le temps est nuageux, la progression des Suisses est lente. passage côté glacier suspendu impressionnant.  puis, dans les traces profondes. la pente se redresse, la rimaye est bouché et la trace bonne. Petit coup d'émotion lorsque je me rends compte que je ne vais pas buter...  des larmes perlent sous les lunettes, le vent les emporte, la Verte se cache sous les nuages. Je finis par rejoindre la cordée des Suisses, il parrait que j'ai accéléré. On voit le sommet, il y a du monde. Derniers mètres et embrassades, courtes, ça bouchonne sec entre  ceux qui montent par l'arête Gallet et ceux qui viennent par la voie normale. 5 minutes plus tard, nous attaquons l'arête pour descendre, ça croise dur, pas mal d'italiens. Pause au sommet du couloir, qui manque de neige dans le haut. Nous repartons pour une descente ouïneuse ! le couloir me parrait bien long. Nouvelle pause sous la rimaye, à observer les cordées au manque d'experience... Descente dans la soupe du glacier puis sentier jusqu'au bivouac Fiorio. Passage au petit col Ferret. avant la longue descente vers la Fouly. La pluie nous rattrappe à 10 minutes de la voiture, une pluie dense avec des grosses gouttes !

Glace et bière au resto des glaciers avant le retour

Merci à Claire et Anne pour le sommet
A Laurent pour le Gîte
A Jean-Marc  qui aurait fait un parfait 4ème.
 
alpinistes couloir Arête Gallet - Mont Dolent - bivouac de la Maye - photo Guillaume Ledoux Apoutsiakle couloir menant à l'arête

Conditions

Mauvais regel nocturne
la descente côté fiorio : le haut du couloir parpinne pas mal

Météo

Nuageux se découvrant un peu
Frais
Pluie intense aux abords de la voiture
 
lever de nuagelever de soleil

Fichier GPS

fichier GPX à suivre

Photos

Claire Santoni dans le couloir
Dans le couloir d'accès à l'arête


alpinistes sur le glacier suspendu Arête Gallet - Mont Dolent - bivouac de la Maye - photo Guillaume Ledoux Apoutsiak
Premiers pas sur le glacier supsendu


dernière rimaye Arête Gallet - Mont Dolent - bivouac de la Maye - photo Guillaume Ledoux Apoutsiak
passage de Rimaye des Suisses

arête gallet vue du sommet Arête Gallet - Mont Dolent - bivouac de la Maye - photo Guillaume Ledoux Apoutsiak
Vue du sommet sur l'arête
 

va z'y De Gaulle Arête Gallet - Mont Dolent - bivouac de la Maye - photo Guillaume Ledoux Apoutsiak
Anne - Claire et Guillaume au sommet
 
Grandes Jorasses - arêtes de Rochefort Arête Gallet - Mont Dolent - bivouac de la Maye - photo Guillaume Ledoux ApoutsiakGrandes Jorasses et arête de Rochefort

Claire Santoni Anne Guillouzic les Grandes Jorasses Arête Gallet - Mont Dolent - bivouac de la Maye - photo Guillaume Ledoux Apoutsiak
Claire et Anne devant les Jorasses
 
Arêtes de Rochefort et Dent du Géant vues du Dolent arête GAllet photo Guillaume ledoux apoutsiak
Arête de Rochefort et Dent du Déant

Claire et Anne au bivouac Fiorio photo Guillaume Ledoux Apoutsiak
Claire et Anne au bivouac Fiorio

Vidéo
 


pour mémoire ... ( vidéos)

But n°1 (2006) sur
l'arête Gallet  avec Laurent (article)   . et vidéo
But n°2 (2007) avec Jean-Marc (en fin de vidéo...)
But n°3 (Mai 2008 ) avec Régis  
Voie Normale avec Isabelle à ski ( 2004 et 2005)

Aiguille Nord de Tré la Tête - Tête Blanche

Apoutsiak — alpinismeMassif du Mont Blanc
Topo

Du refuge des Conscrits se diriger vers le glacier de Tré la Tête, c'est comme pour la voie normale des Miages, il suffit de suivre les frontales)
En l'absence de frontales ( sur les autres cordées) Remonter de 70 m de déniv au dessus du refuge (cairns) direction la Bérangère, avant de prendre à flanc en dirction du glacier (sentier)
Du glacier suivre la voie Normale des Miages jusqu'à la base de la face de l'aiguille Nord de Tré la Tête ( 3200 m je crois !)
De là 3 solutions :
  • Tout à gauche passer la rimaye et longer la barre rocheuse.
  • Soit au centre, sous les séracs (un peu risqué à mon goût)
  • A droite, le long des séracs, plus raide

Nous avons choisi de monter par la 3ème solution et de descendre par la première.

Remonter les pentes du milieu de la face

Passer la rmaye sous la Tête Carré ou sous le col
et remonter l'arête qui mène du col au sommet en se tenant versant Tré la Tête.



Récit

Au départ, le programme etait traversée en aller retour de l'ensemble des aiguilles de Tré la Tête
ou traversée vers la Lex Blanche et le Dôme des Glaciers, pluie la nuit et neige en altitude, nous revoyons nos ambitions à la baisse, on se contentera du sommet Nord.

Lever à 3 h 30, nous rejoignons le glacier dans le brouillard, c'est la 3ème fois de la semaine que je prends le chemin du glacier, mais dans le brouillard et la nuit, tout est différent. Un coup de GPS sur le glacier nous ramène sur la trace.
La montée se poursuit à proximité d'un couple de collants pipettes ! Le brouillard est épais. 3200 m , la face ne doit pas être loin. Au milieu des crevasses, nous sortons, la carte , le GPS et la boussole, et prenons une directionEst, légèrement Nord ( j'aime bien le légèrement nord, ça fait vachement scientifique...) Bref, départ en ligne doite, et bingo, le soleil se lève, nous sommes au pied de l'éperon ! Courte pause, Régis prend la tête pour faire la trace... A oui, j'ai oublié de vous dire qu'il n'y a aucun regel nocturne, nous sommes dans la soupe.
Pente raide entre l'éperon rocheux et les séracs, barrées de quelques crevasses, qui ralentissent notre progression. Régis hésite à filer dans les rochers. La neige est très lourde, j'hésite à poursuivre, quand Régis m'annonce que c'est meilleur, tant mieux.
Courte pause dans le froid, le brouillard est tenace, on apperçoit de temps en temps le glacier. Ca remonte, vers la Rimaye, je prends un relai court, Régis est vraiment trop fort ( un collant pipette qui s'ignore... j'hésite à couper la corde !) La rimaye passe, la neige est croutée au dessus, et c'est encore Régis qui s'y colle, beaucoup de vent au col et sur l'arête. Neige peu agréable à cramponner ! Nous parvenons au sommet tranquille...

Hésitation à continuer, le sommet central a l'air plâtré et givré

Il y a beaucoup de vent, nous opérons une petite traversée d'observation, ça sera pour une autre fois.

Nous attaquons la descente, et décidons de passer à droite, moins raide !
Petit court de dévissag avant la suite. Le passage de Rimaye est peu glorieux
Régis passe le pied dedans, saute et se ramasse en dessous, nous voilà tout deux accrochés à nos piolets ( mais arrêtés, donc fiers !)
C'est mon tour, le collant pipette qui s'ignore a tout cassé, je décide de battre le record du monde de saut en longueur, ce qui fut dit fut fait, pour la réception , c'est autre chose, je trébuche et me retourne pour me freiner ,j'y parviens, mais dans l'opération, mon crampon droit est venu percuter mon tibia gauche, bonne douleur mais rien de grave... La suite de la descente n'est qu'une grosse soupe de bonne humeur, j'accepte de passer par le refuge alors que la descente par le glacier me parraissait plus rapide ( les crevasses et le brouillard m'ont bien convaincus aussi...) Après un coca et une bière, je laisse Régis attendre un autre Guillaume pour l'ascension de la Lex Blanche, et je descend en 2 h 15 vers Cugnon.

Conditions

Pas très bonne : aucun regel nocturne SOUPE !
croutée au dessus de 3600 m

Météo

Brouillard épais (visibilité 15 m le matin) en dessous de 3250 m
Les sommets se sont découverts

Fichier GPS

Format GPX

Photos

Dans le brouillard sur le glacier de Tré la Tête
Beaucoup de vent sur l'arête sommitale ( et encore un peu de nuages)

passage entre les rochers et les nuages

Vidéos


Dôme de Miage - couloir Sud Est - AD II 250 m

Apoutsiak — alpinismeDômes de MiageLes 100 plus bellesMassif du Mont BlancRégis


Petit couloir observable de la Lex Blanche qui permet de gagner les Dômes de Miage par un itinéraire original et un peu technique.
Marche d'approche courte par rapport à celle des Dôme où il faut rejoindre le col des Dômes

Topo

Depuis le refuge des Conscrits, remonter (cairns) de 70 m en direction de l'aiguille de la Bérangère. Des cairns avec poteaux vous indiquent qu'il faut prendre le sentier à flanc. Suivre ce sentier jusqu'à rejoindre le glacier de Tré la Tête sous l'aiguille des Conscrits. Remonter en direction du couloir (visible) en louvoyant entre les crevasses (attention, ne pas monter trop tôt).
Du pied du couloir, passer la rimaye (à gauche ou à droite voir au centre, comme on l'a fait quand le cône d'avalanche le permet)
Remonter la base du couloir couloir qui devient étroit au 2/3 avec une faible quantité de neige ! ( donc pas toujours en condition. le couloir s'élargi, deux possibilités : sortir à gauche (plutôt facile ou à doite au pris d'un passage en mixte (deuxième solution non testée.
On débouche à proximité du Dôme Occidental de Miage on peut suivre l'arête à droite pour gagner le sommet

Possibilité de réaliser toute ou partie de la traversée des Dômes de miage

Descente par l'aiguille de la Bérangère en ramasse !



Récit

Nous avons repéré ce couloir la veille depuis le sommet de la Lex Blanche. Le soir aux Conscrités je cherche dans le topo de Damilano (Neige Glace et Mixte) le dit couloir, RIEN, de même que dans le Vallot . J'interroge le gentil gardien qui me renvoie sur un guide, qui m'encourage à y aller : ça doit passer et rester moins dur que la Lex Blanche.
De toute façon, si ça ne passe pas, on pourra toujours se rabattre sur la traversée.

Lever à 3 h 30, je trace toujours aussi facilement pour trouver le sentier dans la nuit jusqu'au glacier. Je commence à monter un peu tôt, passage à flanc pour prendre un itinéraire plus évident. Nous rejoignons la base du couloir . Pause. C'est parti pour chauffer les mollets (pas longtemps heureusement) et refroidir les doigts !!! Merci à Monsieur Reynaud pour sa maladie du doigt mort, Claire a fait une belle pause douloureuse au milieu du couloir , le temps de récupérer une bonne sensibilité au bout des doigts.

Les mollets chauffent, le couloir se rétréci,  pongue pongue, on sent une dalle pas loin, le couloir ne doit pas être en condition souvent. J'indique à Claire que nous sortons par la gauche, je ne vois pas la droite. Flûte, lorsque je vois le couloir qui part à droite, ça m'a l'air plus élégant... Tant pis, je reviendrais pour passer le petit mixte qui permet de sortir plus prêt du sommet !
Quelques mètres sur la voie normale permettent de gagner le sommet.
Bonne pause, je laisse Claire pour aller traversér jusqu'au deuxième Dôme toujours magnifique

avant de la retrouver au col de la Bérangère.

Un peu de grimpe (exceptionnel  cette semaine) dans l'aiguille (c'etait du II !) avant une descente sur les fesses pour moi, presque du sommet de l'aiguille ( jai tout de même évité les rochers du haut !) Claire a encore beaucoup a apprendre en ramasse !

Les Dômes de Miage vue de l'aiguille Nord de Tré la Tête ou Tête Blanche, on voit la base du couloir qui aboutit au Dôme Occidental à gauche

Météo

beau un peu nuageux vent sur l'arête

Conditions

Impecc
Rimaye du couloir bouchée par le cône d'avalanche
Couloir en neige dure
Une dalle est recouverte de "juste ce qu'il faut" de neige, dans quelque jours ça ne passera sans doute plus

Fichier GPS
au format GPX


Photos


Claire sur les Dômes





Vidéos



pour mémoire : vidéo de la traversée des Dômes de miage 2007




Aiguille de la Lex Blanche - Face Nord Ouest

Apoutsiak — alpinismeMassif du Mont BlancLes 100 plus belles
Magnifique face dans le bassin de Tré la Tête

AD II 45- 50° 800 m

Topo

Du refuge des Conscrits remonter en direction de la Bérangère sur 70 m de dénivelé ( sentier par endroit - cairn)
Un sentier part à flanc vers le Nord Est ( 2 cairns avec poteaux) le suivre jusqu'au glacier de Tré la Tête ( c'est la voie normale des Dômes de Miage, autre solution : suivre les bonnes frontales ...)
Quand vous êtes sous l'aiguilles Conscrits, descendre vers le glacier de Tré la Tête ( barres parfois délicates - névés) pour rejoindre le glacier et remonter vers la base du couloir. Remonter le col d'avalanche puis le couloir jusqu'à la barre rocheuse en son centre. Plusieurs solutions (une seule testée....)

Contourner la barre par la droite (neige mais long)
Remonter le système de goulotte au centre ( à mon avis en début de saison)
Prendre les vires à gauches ( solution adoptée)
Remonter ensuite la partie supérieure pour rejoindre une arête te son sommet

Topo photo Lex Blanche Guillaume Ledoux Apoutsiak

Descente :
Rejoindre l'antécîme de l'aiguille des glaciers par l'arête en se tenant versant Tré la Tête ( corniches) puis le Dôme des glaciers sans difficulté puis continuer vers le col des glaciers par l'arête neigeuse puis rocheuse. A noter : avant le col, descendre légèrement dans les vires côté glacier des glaciers.
Du col une pente de neige (glacier) ramène sur le glacier de Tré la Tête

Conditions :

Tip top : pas de glace, glacier bouché
Bon regel nocturne dans la face : impecc !

Météo

HYPER GRAND BEAU !

Récit :

Montés la veille au refuge des Conscrits avec Claire, ce fut la première course de ces 4 jours dans ce magnifique refuge. Le gardien nous avait rassuré les conditions devraient être bonnes... ce qui n'etait pas le cas de tout le monde : Laurent nous avait annoncé 50 cm de fraîche à 3500 m et Stinj avait embrayé, nous nous retrouvions à deux au lieu de 4...

La montée au glacier de Tré la Tête se passe sans problème, c'est normal, ça doit faire la sixième fois que je passe dans ce refuge... De là, descente dans les barres pour rejoindre la base de la face... Je me viande sur l'une d'elle ... maladroit du matin.

Nous decidons de remonter la face en solo... à deux !
Les mollets se durcissent assez rapidement. Nous essayons de suivre les traces de la cordée devant (avec guide) pas toujours aisé tant la neige est dure, de toute façon, ça passe partout !
Arrivé dans la partie rocheuse, nous décidons de passer à gauche ( comme le guide) mais je pense que nous sommes motnés un peu plus haut.

Claire Santoni face Nord Ouest de la Lex Blanche photo Guillaume Ledoux ApoutsiakClaire dans le haut de la première partie

Je sors du couloir, les premiers rochers sur la vire sont pourris, puis ça s'ameliore. Claire, qui flanne un peu, pense que je suis trop haut, ce qui est sans doute vrai, mais je lui affirme qu'ensuite c'est tout bon !
Pause dans les rochers avant de refaire chauffer les mollets.  Nous avons un instant l'impression de rattrapper la cordée devant nous , ce fut juste une impression !
Nous rejoignons l'arête sommitale et le sommet, la vue est magnifique.

alpiniste Lex Blanche aiguille des glaciers corniches photo guillaume ledoux apoutsiakLa cordée devant file vers l'aiguille des glaciers

Nous appercevons un couloir sur les Dômes qui pourrait s'avérer intéressant pour les prochains jours...

Nous rejoindrons l'antécîme de l'aiguille des glaciers, et hésitons à la gravir, mais l'aller retour risque de durer. Descente vers le Dôme des glacier, ou nous rencontrons Philippe, des secours CRS avec qui nous discuttons ... montagne, pendant une heure.
Il nous guide dans la descente rocheuse vers le col des glaciers.

Ca ouiiiinnne sur le glaicer : Claire botte décramponne, glisse, recramponne, rebotte et râle quelque peu...
Pause sur le plat du glacier vant de remonter vers le refuge

Belle sieste et belle journée, demain nous irons explorer le couloir qui mène au Dôme Occidental de Miage que nous avons observé !



Photos

Guillaume ledoux apoutsiak pause lex blanchetrop courte pause dans les rochers

lex Blanche face nord ouest arête finale claire santoni photo guillaume ledoux apoutsiakl'arête finale

Lex Blanche lée Blanche corniche photo guillaume ledoux apoutsiakClaire et la Lex Blanche au second plan

corniches - photo guillaume ledoux apoutsiakCorniches




Fichier GPS

format GPX

Vidéo


Topo photo : aiguille des glaciers Face Nord Ouest

Apoutsiak — alpinismeMassif du Mont Blanc


Topo photo : Face Nord ouest de la Lex Blanche

Topo photo : couloir Sud Est Dôme occidental de Miage

Apoutsiak — alpinismeMassif du Mont Blanc

Voici le topo photo du couloir Sud Est du Dôme occidental de Miage
Cotation ( à mon humble avis)  AD II 50 ° ( ou AD inf ;-)   )

le récit de la course bientôt


Les Apoutsiak's Games : ça sent le but !

Apoutsiak — humeurbut
Pour ces Apoutsiak's games 2008, j'ai réuni la fine fleur des alpinistes de C2C : mais ça sent déjà un peu le but

Mardi départ pour les Conscrits puis objectif Lex Blanche Mercredi s'il fait beau et surtout s'i ça a purgé !!!
Au départ on avait prévu le Weisshorn, mais cetait but assuré !!!
Stijn et Laurent vont finalement faire de la grimpe...

Jeudi Vendredi Dent Blanche avec Claire et Régis
Sans doute le programme sera t'il modifié en cde ce que l'on trouve sur place... Les arêtes seront sans doute trop chagée, alors à nous la Lenzpitze ... ou une autre petite face Nord

Samedi Dimanche : Dent d'Herens avec Anne Claire et Jean-Marc
au départ on avait hésité avec la la Bernina, mais ça fera moins de route

aux nouvelles semaine suivante

Un peu de poésie dans ce monde de brute !

Apoutsiak — humeur
De retour de Gwada...

Intermède photographique, avant un petit séjour en montagne



Je vais créer une catégorie (rando en Guadeloupe) avec quelques chouetes itinéraires classiques de rando dans le coin !


La Souffrière dégagée !!!


Iguane des Saintes


Cascade Vauchelet à saint Claude


Cascade des Ecrevisses



Y a des Grands malades qui font du ski... ils ont du monter en hélicoptère !

Apoutsiak — Vidéo - Mountains around the world
Le drâme de l'héliski....

Et bien, tout est bien qui fin bien, mais quand on cherche, on trouve !
Une chute bien dure, où il aurait pu se faire .... bien mal
Rassurez vous, je ne tenterais pas !

The Alps - Eiger North face - face Nord de l'Eiger

Apoutsiak — Vidéo - Mountains around the world
Extrem mountain climbing !

Les images de ce tyser sont magnifiques et impressionantes.




Grand Combin - couloir du Gardien - dernier but de la saison hivernale

Apoutsiak — alpinismebutValaisSteph


Topo


Montée au refuge
 
Deux solutions pour monter au refuge de Panossière : soit par le barrage de Mauvoisin et le col des Otannes, soit par Fionnay ( nous sommes montés par la première et descendus par la seconde)
Autre possibilité : par la cabane Brunet et le col des Avouillons ( donc en fait, trois solution !)

Sommet
De la cabane, remontée le glacier (6 km) pour atteindre le glacier en rive gauche sous le combin de Corbassière, remonter vers la salle à manger et emprunter le couloir du Gardien (exposé aux séracs) au sommet de celui ci sortir par la droite ou la gauche du sérac ( à droite en 2008)
Sur le plateau sommital, rejoindre le sommet du Combin de Grafeneire (4314 m)
On ppourra si la météo et la forme le permettent filer au Combin de Valsorey voir au Combin de Tsessette



Météo
 
Nuageux pour la montée au refuge et brouillard pour la descente du col des Otannes
Grand beau à 1 heure du matin
Se couvrant vers 5 heures
Tempête à 6 h 30
Neige ensuite !

Conditions
 
Bonnes dans l'ensemble, le couloir est en neige, la sortie pas à priori bien (45 - 50°) skiable d'après deux allemands.

Ca chausse vers 2350 à la montée et à la descente.


Récit
 
Je rejoins  samedi 14 Juin, Stephane (rencontré sur les pentes du Dolent ) et Florian à Fionnay, nous décidons de monter au refuge par Mauvoisin en laissant une voiture à Fionnay pour une éventuelle navette. Nous nous mettons en marche vers 11 heures après avoir pique niquer. Montée à pied, skis sur le sac jusqu'à 2350 m à un bon rythme. De là, nous entammons, la montée cool du col des otannes. Le bouillard nous accueille au sommet, un coup d'oeil sur la carte, et nous choisissons le bon itinéraire pour descendre vers le glacier de Corbassière un petit couloir nous permettra de descendre presque sans déchausser !
Un peu de morraine enneigée et nous sommes à la cabane François Xavier Bagnoud ! 5 étoiles, 6 étoiles. Le seul reproche : peut être l'absence de couettes ( et oui, le luxe, on s'y habitue !)


 
Pendant que Florian quille, que Stéphane prépare la course du lendemain je m'étire et rentre quelques points dans le GPS, on ne sait jamais
 
Nous mangerons en compagnie de Constance, un allemande fort sympathique. Le repas fut succulent, accompagné d'un vin de ma cave et d'un digestif du gardien !

à 8 h 30 au lit, malheureusement, Florian, qui a pourtant déjà dormi l'après midi, s'endore ... et ronfle
10 h 30 après avoir tout essayé pour m'endormir, le marchand de sable passe enfin ...

1 heure, le réveil... Dur
Le petit déjeuner, peut être un poil léger
1 h 50 , nous sommes dehors à faire des photos du Grand Combin by night, je ciel est étoilé et parfait, je me vois  déjà au sommet ! ( ne jamais vendre al peau de l'ours)

Il faut descendre sur le glacier, portage merdique sur la rimaye, et 150 m de déniv en + à faire ! Puis je quille en skiant  derrière Steph et Florian, je ferme les paupières quelques secondes esperant un effet ultérieur sur ma forme.  Seul Steph e une frontale valable, il nous trouve le passage comme un pro, pour passer le temps, je consulte mon GPS pour vérifier que nous sommes bien "dans l'axe"

Courte pause, en pleine nuit, sans lune au milieu du glacier, il est 3 heures et des poussières... Nous repartons vers al salle à manger, nous distinguons les crevasses et les séracs, quelques nuages au loin, mais tout va bien. Tiens le massif du Mont Blanc est dans les nuages ...

Dernière pente pour rejoindre le pied du couloir du Gardien. Je décide d'attendre les deux autres avant de déchausser, le vent s'est levé, ça n'est pas du vent, c'est du blizzard, puis il se met à neiger en tempête. J'attaque le couloir la neige porte bien, je n'ai pas un très bon rythme, mais ça avance.  J'entends un appel au loin, Steph essaie de me parler, Florian est un peu fatigué, nous décidons de remonter juste le couloir et de laisser tomber le sommet, je suis déçu, mais la solution est sage, Florian ne peut nous attendre longtemps. Steph passe devant, je le suis 4 mètrres derrière, les éléments se déchaînent, je sens bien que c'est inutile, en moins d'une heure, la météo est passé du beua "fixe" à la tempete de neige ! il veut passer une épaule pour voir le haut du couloir, j'acquiesse mais sans enthousiasme.  nouvelle pause, on se parle, sans que les mots soient intelligibles, emportés par le vent, on se comprend, on redescend. Je filme la fuite dans la tempete.
Nous rejoignons les skis de Steph qui me servaient de repaire pour la descente , puis ça se complique, pas de repaire pour passer entre les barres rocheuses, je m'arête souvent pour essayer de voir, Steph me conseille, on passe et on redescend vers Florian.
 

Dans la tempête

 



On chausse les skis, je suis Steph pour ne pas me faire surprendre par ce jour blanc et la tempete qui me gène tout les deux virages ! On sort le GPS pour retrouver la trace de montée, c'est rassurant et diablement efficace. Je suis fier comme Artaban de mon acquisition !  Un passage au milieu de crevasses, le GPS est là, sécurisant, évitant des hésitations stressantes. La tempete faibli, laissant place à de gros flocons de neige. Nous skions dans une bonne neige fraiche (10 cm) je m'ennivre, pas longtemps, je me prends une belle gamelle en essayant de suivre Florian ! Puis une deuxième en essayant de lire le GPS en skiant !

Nous rejoignons le plat du glacier puis la morraine, un peu galère à remonter pour rejoindre le refuge. 1 h de pause à raconter nos exploits. et à refaire les sacs.

Le refuge au retour ( à comparer avec la deuxième photo du refuge ;-)

C'est alors la descente sur Fionnay, nous déchaussons vers 2350 m puis c'est TRES long ! un grand plat  puis une descente qui tue les genoux !

Enfin la voiture pour rentrer à la maison après un bon petit WE et ranger les skis, la saisons de skis 2007-2008 s'achèvent ce dimanche (15 Juin)

Photo
 
traces de marmote
Le refuge - avant !    la neige.
 
le calme avant la tempete - enfin , ça commence déjà !


Fichier GPS

GPX

Vidéo


et là, c'est bibi dans la tempête !

vidéo : but au Grand Combin par le couloir du Gardien

Apoutsiak — vidéo - Les vidéos d'Apoutsiak
pour une bonne lecture de la vidéo sur youtube, cliquez sur le triangle en bas à droite du lecteur puis deux fois sur le petit truc qui s'affiche alors au dessus, et la vidéo sera alors bien au format 16/9ème, sinon utiliser le lecteur google vidéo en dessous !