Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Petit Alpiniste Illustré

Le Petit Alpiniste Illustré

by Apoutsiak

Aiguilles Rouges du Dolent : pointe Kurz

Apoutsiak — alpinismeMassif du Mont Blanc

Bon, je pense que j'ai eu l'idée de cette course un peu tard pour la saison 2006, mais je me vengerais en 2007, le tout étant d'arriver au sommet avant Yannick Graziani (c'est peut être déjà râté !!!). Il ne me reste plus qu'à mémoriser ces photos qui montrent la pointe Kurz sous toutes ses coutures. (me manque sans doute une photo vue du fond du bassin d'Argentière, au pied du Dolent!)

 Quelques photos de la pointe Kurz pour vous faire une idée :

Face Sud Ouest :

 Depuis le glacier d'Argentière, à gauche le Tour Noir, à droite la pointe Kurz et le col d'Argentière entre les deux

Vue de l'Ouest

Depuis le col d'Argentière on distingue la pointe Kurz à gauche au milieu des nuages

Vue de l'Ouest en montant vers le Tour Noir : le Dolent et la pointe Kurz à droite

Face Est :

 les aiguilles rouges du Dolent avec la pointe Kurz à gauche. Je pense que l'on voit l'arête finale de la voie normale à gauche. (à vérifier sur place )

Face Sud Ouest 

avec la pointe Kurz et le Dolent vus des Grands Montets

Vue du sommet du Dolent : Topo photo pointe Kurz, sommet il me semble bien peu parcouru, ça sent le mauvais rocher !!!

J'ai trouvé un nouveau topo grâces au Piu dans le bouquin du Club Alpin Suisse :


"... De la rimaye une courte pente de neige mène aux rochers du couloir de gauche que l'on remonte jusqu'à une cheminée marquant la limite entre des rochers gris et jaunes visibles de loin. Cette cheminée dominée par des blocs surplombants est assez facile avec de la neige, difficile par verglas et les années très sèches où l'on se trouve devant un ressaut de 4m. sa sortie donne accès à une selle de neige, extrémité du grand couloir précité, que l'on remonte lui-même, ou les rochers brisés de sa rive droite, jusqu'à l'arête S, aigüe et rocheuse, qui mène au sommet"

PD, 5h du refuge.

 

sites à consulter : Val Ferret et Mermod

Trouver un compagnon de cordée n'est pas chose aisée !

Apoutsiak — alpinismehumeur

Une fois de plus, je cherche un partenaire de cordée pour le 14 au 17 Août. Une annonce sur camp to camp comme d'hab il y a 5 jours. Une Sophie m'appelle, bon niveau technique, pas de souci (tu m'étonnes, elle m'aurait presque emmener faire la Kuffner), avant d'annuler pour une raison valable, me laissant dans le désespoir...

Donc, pour ceux que ça intéresse, je propose

J1 montée à Durier

J2 Traversée de l'aiguille de Bionnassay Mont Blanc Cosmiques (Si timing serré, redescente dans la vallée au Dôme du Gouter)

J3 Traversée des Aiguilles d'Entrèves (comme dans le dernier Montagne magazine sur les course en IV !!!) Nuit à Torino

J4 traversée des Arêtes de Rochefort jusqu'à la calotte de Rochefort et si possible descente par le Mont Mallet, apparament ça passe encore, on verra dans 8 jours. Dans le cas contraire retour à par le téléphérique de l'Helbronner

Bref, niveau AD indispensable, si vous êtres intérêssés, contactes moi par mail ou mettez un commentaire à ce post. A ce jour ces 3 courses sont toujours en condition...

J'ai un peu l'impression de lancer une bouteille à la mer...

Topo photo pointe Kurz (3680m)

Apoutsiak — alpinisme

Et voilà le travail : le topo photo de la pointe Kurz vue du Dolent.

On voit le couloir de neige (à 45°dans le topo)

J'ai peur que le couloir ne soit plus en condition en été (surtout les été secs)

A faire : téléphoner au gardien du refuge d'Argentière.

 

Le topo : Neige Glace Mixte de François Damilano aux editions JM Editions : Couloir SW, cotation :  I PD (A. Barbey et Louis Kurz avec Justin Bessard et Joseph Simond, 12 Août 1988)

Remonter le glacier des Rouges du Dolent jusqu'au pied de la face Sud Ouest de la Pointe Kurz. Remonter la pente puis revenir à droite pour remonter le couloir. Escalader l'étroiture qui forme une cheminée (neige ou glace). Prendre pied sur une selle neigeuse, continuer par le couloir qui aboutit à l'arête Sud. Suivre l'arête aiguë jusqu'au sommet.

Pointe Kurz : nouveau projet

Apoutsiak — Préparatifs - au jour le jour

10 jours que je suis descendu de la Meije et je suis toujours sur mon petit nuage, mais au boulot !

Une semaine de vacances se profile en août (la semaine du 15 août) dont 4 jours de montagne (miam-miam ) Pour ces 4 jours, le chef vous propose. Une petite virée à Chamonix avec quelqu'un de Camp to Camp pour réaliser la traversée de l'aiguille de Bionnassay et les Arêtes de Rochefort .

Ou, avec Thib et Anne-So, plus facile à la demande d'Oncle Blackos : la Petite Aiguille Verte et la pointe Kurz (ou même 2 jours sur Bionnassay - 2 jours avec Thib...). Avec la possibilité d'emmener Agathe pour une première course en montagne (il faut que je pense aux crampons...)

Le choix est Cornélien

La pointe Kurz :

J'ai découvert ce sommet ce printemps avec Yannick Graziani qui l'a découvert aussi. Avant je passais devant sans le voir. Ce sommet est situé en rive droite du glacier d'Argentière entre le Tour Noir et le Dolent.

Dans le Labande, il y a le topo : un couloir de neige à 45° puis des rochers faciles jusqu'au sommet, je crois me souvenir que c'est PD+. Sur internet, il n'y a rien (ce magnifique blog arrive même en deuxième position quand on tape "pointe Kurtz " sur Google, mais ça ne m'arrange pas.) J'ai mis un post pour en savoir plus sur camp to camp.

C'est bizzarre, je me sens investi d'une mission : aller explorer ce sommet...

A suivre.

Lecture : Accident à la Meije

Apoutsiak — alpinismehumeur

 A lire absolument, surtout si l'on a gravi la Meije, ce magnifique roman d'Etienne Bruhl : accident à la Meije. C'est d'ailleurs plutôt une enquette policière en haute montagne, le récit est passionnant, vous y retrouverez tous les passages mythique : Pas du chat, cheval rouge, dalle des Autrichiens, couloir Duhamel...

Bref, maintenant que j'ai fait la traversée, je n'ai plus qu'à relire le livre. Je n'ai pas trouvé l'Hôtel Ducroz à La Bérarde, peut être est-ce l'hôtel Terraz. Internet ne m'a rien donné non plus. Si vous en savez plus ...

Comment bousiller des Scarpa Triolet GTX en 8 jours...

Apoutsiak — Conseils Techniques

Le premier jour, je passe chez Expe à Pont en Royant , au départ j'avais prévu de prendre des Nepal Evo GTX, mais le vendeur, m'a conseillé d'esayer les Scarpa, je lui précise les courses que je vais faire (Bans Ecrins Meije Rochefort), il me confirme que c'est la chaussure estivale idéale en neige et en rocher...

L'après midi même, je chausse mes SCARPA pour aller au refuge de la Pilate, une douleur appraraît au bout d'une heure sur les ddeux talons, erreur de ma part, je les ai peut être essayée trop rapidement , je mets de l'élasto et roule ma poule jusqu'au refuege.

2ème jour : la traversée des Bans me montrenet que ces chaussures ont une excellente prise sur le rocher (comme le vendeur me l'avait indiqué) , les chaussons sont à laisser à la voiture... Par contre, lors du retour dans la neige soupe, le Gore tex me semble un peu léger, j'ai les pieds trempés !!! (vive les koflach ! )  Qu'est ce que ça vadonner sur les arêtes de Rochefort...

Au refuge, un décollement m'apparaît face interne de la chaussure droite ...

Décollement face interne

3ème jour : Gioberney, pas de souci sur les rochers, humide à la descente...

Le 4ème jour est un jour de repos pour la machine, rien à dire sur mes Scarpa qui passent une journée tranquille.

5ème jour : montée au refuge du Promontoire, pas de remarque particulière

6ème jour : traversée de la Meije, sur rocher RAS - dans le glacier carré et dans la brèche Zsigmondy (bref en crampons) , je trouve que la cheville n'est pas très bien tenue, mise en défaut du Gore tex lors de la desscente du Doigt de Dieu vers l'Aigle sur le glacier soupe.

Au refuge, 2 jeunes alpinistes me font remarquer l'usure important e de la semelle Vibram, usure que je n'avais pas remarquée...

7ème jour, bouquet final, Meije Orientale et descente sur la grave, je chope 2 magnifiques ampoules lors de la descente, ce qui ne m'était jamais arrivé ! ampoules face interne des pieds ...

8ème jour, je téléphone au magasin Expe, où l'opératrice, efficace)  me dit de renvoyer ses chaussures aà Damien SAV, ce que je fais le lendemain  Affaire à suivre !


 

 

Bilan :

  • Décollement des différents éléments
  • Usure prématurés de la semelle Vibram
  • je ne parles même pas des multiples rayures sur le cuir !
  • Gore Tex limite

Ecouter les conseils de Pastriste sur Camp to Camp !!!

 

 



Le droit de réponse de Nicolas de la société  Scarpa

 

Droit de réponse :


Je représente la société Scarpa sur la France et me permet de vous répondre concernant les différents soucis que vous avez rencontré avec notre ancien modèle Triolet GTX.

Sachez que ce modèle a été le plus vendu en France pendant  de nombreuses années, en 2009 le nombre de SAV sur cette chaussure représentait à peine 1% des ventes totales en France. Ce modèle a été remplacé en 2010 par la Triolet pro GTX, modèle plus évolué qui adopte un nouveau bloc semelle plus confortable et plus précis.

La Triolet est le Best Seller Scarpa, les pratiquants la plébiscite pour son confort et sa polyvalence, de plus le fait qu’elle soit fabriquée en Italie lui confère une qualité de finition supérieure.

Néanmoins il est possible que vous soyez tombé sur un produit défectueux auquel cas nous aurions pu le remplacer immédiatement.

 

Nous espérons que vous apprécierez notre nouveau modèle. Nous restons à votre disposition  si vous ou un autre visiteur de ce site souhaite avoir des informations complémentaires sur Scarpa et/ou un modèle en particulier.

 

Bien cordialement

 

nicolas

Alpinisme : Meije Orientale 3891 m

Apoutsiak — alpinismeMassif des Ecrins

Pour terminer ce périple sur la Meije, nous avons décidé de gravir la Meije Orientale avant de redescendre sur la Grave.

Repas gargantuesque au refuge de l'Aigle puis nuit dans le plafond, attention : pas d'isolement donc très chaud le soir et très froid la nuit, faire un stock de couverture en prévision des variations de température ( je me suis fais avoir) .

Le topo : remonter le glacier vers le Doigt de Dieu avant de bifurquer à gauche vers la grande oente qui donne accès à l'arête (bouchons au heures de pointe). La rimaye passe bien . Puis deux passages en rocher entrecoupés d'arêtes faciles et déjà le sommet... 1 h 30 pas mal. Je conseille de pousser sur la petite arête qui file au fond, la vue sur le doigt de Dieu y est plus impressionante...

10 minutes de pause,vue magnifique du Ventoux au Mont Blanc...

Descente : la descente reprend le même itinéraire qu'à la montée. De l'arête,  la descente sur le glacier se fait par un grand rappel de 50 m ou un de 25 à aller prendre plus bas ( rappels sur broches ou lunules équipés par le gardien de l'Aigle, qui souhaite que ses broches restent...) . Attention, les deux rappels n'arrivent que quelques mètres sous la rimaye, ne bourrinez pas trop les rimayes, pensez à ceux qui vont monter le lendemain...

De là, retour vers le refuge de l'Aigle .

Puis, c'est la longue descente sur la Grave...

 

Traversée de la Meije 3987 m : Grand Pic - Doigt de Dieu (refuge du Promontoire - refuge de l'aigle)

Apoutsiak — alpinismeMassif des EcrinsLes 100 plus belles3900 m

 Et non, vous ne rêvez pas, je l'ai fait !!! sommet mythique pour moi, avec ses passages importants : (crapaud-  pas du chat - cheval rouge - campement des demoiselles - glacier carré - couloir duhamel - dalle de Castelnau et impressionante dalle des Autrichiens (un peu dur le IV quand le rocher est hyper froid !)

Bref, une météo mauvaise la veille, mais de bonnes conditions sur place. Merci à Claire de m'avoir accompagné sur ce sommet.

Je conseille la nuit à l'Aigle, le gardien, le refuge et la bouffe sont exceptionnels !

 

Je mets le topo photo en ligne dès que je peux ( si quelqu'un a la photo de la face sud de la meije, ça m'arrangera, pour nous, il y avait du brouillard !)

 

Arrivé au refuge du Promontoire

météo : brouillard et pluie : j'ai bien cru prendre un but avec le regel nocturne : eau + regel = verglas

Sous le Grand Pic, zones de Verglas et neige sur certains rochers

 

 Le Doigt de Dieu vu du Grand Pic

remontée de la Brêche Zigmondy dans un couloir en neige et glace à l'aide des cables

 

12 h 30 après avoir quitté le refuge du Promontoire, après avoir coincés deux rappels sur 7 ou 8 installés , nous atteignons le refuge de l'Aigle ( refuge à l'ancienne, gardien **** bouffe**** BRAVO ! 

 

 

Mont Gioberney - pyramide des 4c

Apoutsiak — alpinismeMassif des Ecrins

Et un but un !

Topo : il s'agit de remonter vers le Gioberney par la voie normale, et à l'avant dernier pilier avant le sommet, de le remonter (je pense 2 longueurs en IV) avant de rejoindre soit l'arête Nord Est (III rocher très délité voir dangereux, un passage d'escalade intérêssant, ça dépent où on passe ) soit de récupérer la voie normale pour le sommet.

Bref, pas de problème pour la montée jusqu'à la base de la pyramide, on a buté sur un manque de protection ( très difficile à protéger ce rocher) , bref on a contourné la pyramide par la gauche avant de rejoindre l'arête Nord Est par des vires  (rocher extrêmement pourri - typique oisans) (on la rejoint au niveau d'un grand gendarme) de là, une traversée neigeuse puis une ascension dans les rochers permettent de gagner le sommet (après toute les autres cordées).

Descente par la voie normale.

 

Les Bans - pilier Nord Est

Apoutsiak — alpinismeMassif des EcrinsLes 100 plus belles

Petite erreur d'itinéraire sur ce sommet des Bans, nous avions prévus le pilier Nord Est des Bans, et nous nous sommes trompés de pilier ( de toute façon, c'est Claire la responsable !) Bref au lieu de prendre le second pilier  à gauche du couloir des Bans nous avons pris le premier... En dépit des appels d'un guide pour nous annoncer notre méprise , nous nous sommes entêtés. en partant parla base du pilier, ce qui n'est pas facile , rimaye large ! un petit pas de 4 pour débuter l'ascension avant une succession de passages en II et en III. Le rocher est typique Oisans (expression tirée de François  de Camp to Camp) .

 Pour la descente, penser à prendre dans l'axe du cairn, et possibilité de faire un rappel de 50 mètres au dessus de la rimaye, évite de remonter vers la pointe de la Pilate

Si  vous tentez le pilier Nord Est, voilà de quoi éviter de vous méprendre: les photos topo !  Le vrai pilier Nord Est est en bon rocher, l'escalade y est aisée, le mauvais, le rocher est pourri !, niveau AD+ - D inf...

 

 

Oisans 2006 : Bans - Gioberney - traversée de la Meije

Apoutsiak — alpinisme

Ecrins 2006

Bans

Eperon Nord Est

Mont Gioberney

Pyramide des 4c

Traversée de la Meije

Grand Pic - Doigt de Dieu

Meije Orientale

 

les liens seront mis en place dans les 48 heures - avec mes excuses...

Le Programme de l'été : Ecrins - Mont Blanc - Beaufortain

Apoutsiak — Préparatifs - au jour le jour

Pour cet été, le programme a l'air somptueux :

Tout d'abord un camp à la Bérarde

Les Bans par l'éperons Nord Est

Puis la traversée de la Barre des Ecrins depuis Temble Ecrins  pour finir à la Bérarde

La traversée de la Meije si la caisse est là !!!

Les Bans comme hors d'oeuvre

Deuxième étape dans le massif du Mont Blanc : sans doute la Traversée des arêtes de Rochefort, j'aimerais bien associé cette course avaec un autre avant, mais je cherche... ( Tour Ronde par le Gervasutti Dent du Géant)

Enfin , en famille, je suis à la recherche d'un petit 3000 facile à faire avec les enfants soit en Vanoise, soit dans le Beaufortain... (Pointe de Bellecote ou Dôme des Pichères.

été 2006 le programme

Apoutsiak — Préparatifs - au jour le jour

Allons y :

Début Juillet, au programme (peut être) traversée de la Barre des Ecrins depuis Temple Ecrins et traversée de la Meije (magnifique non, mais pour l'instant, rien n'est décidé !)

Puis, avec un peu plus de certitudes : Traversée de l'aiguille de Bionnassay, traversée des Arêtes de Rochefort pour terminer par le Weisshorn.

Je sais, je sais, ça fait beaucoup de traversée

J'espère que la météo sera de la partie

Je trouve personnellement que ce programme est magnifique.

Je termine par une semaine à Arêche dans le Beaufortin avec les enfants (A nous la Pierra Menta, dommage qu'il n y a i plus de neige) et peut être avec Agathe la Pointe de Bellecote pour terminer les vacances !

Comment farter des skis de randonnée

Apoutsiak — Conseils Techniques

Matériel :

      • Un fer à repasser (ou une fer à farter...)
      • Du fart (spécial ski de rando) ou de la paraffine
      • une brosse
      • une règle
      • un chiffon

Les étapes

  • Laisser les skis 24 heures dans une maison, il ne faut pas farter des skis froids !

  • Brosser les skis pour enlever le vieux fart tout ridé ... (brosse métallique) ou solvants (détergeant type liquide vaisselle si pas trop de fart ou défarteur liquide - pour info, jusqu'aujourd'hui je n'en ai pas utilisé)

  • Mettre les skis dans un étau (et serre doucement), mettre le fer en température (thermostat 2 ou 3, à 3 ça chmoute un peu) et faire fondre la paraffine sur la semelle.

  • Mettre alors le thermostat sur 1, patienter quelques minutes, et étaler le fart sur l'ensemble de la semelle (bien s'appliquer).

  • Retirer le fart à l'aide de la reglette prévue à cet effet en commençant par les carres en restant bien parallèle au ski.

  • Brosser alors la semelle dans le sens de la longueur,  et passer alors un coup de chiffon. Ces deux dernières étapes sont facultatives en fin de saison, on ne retirera le fart que pour le début de la saison suivante !

Et  voilà.... le tour est joué...... bon ski !

Apoutsiak : le petit flocon de neige

Apoutsiak — humeur

 Apoutsiak

Apoutsiak est un personnage de Paul Emile Victor. On suit l'ensemble de sa vie dans le livre Apoutsiak, le petit flocon de neige aux Editions du père Castor. De sa naissance à sa mort en passant par la naissance de son fils apoutiakayak.

Pourquoi Apoutsiak ?

Un soir , il y a une dizaine d'année, j'ai pris ma voiture pour me rendre à Mouthe (l'endroit le plus froid de France) en Février (le mois le plus froid de France), je suis monté sur la crête entre la France et la Suisse,  et je me suis creusé un igloo. La nuit fut fraîche et peu confortable mais elle fut (le but était de savoir ce construire un igloo en cas de pépin technique en montagne).

De retour à la maison, mes associés m'ont vite trouvé un surnom : Apoutsiak, et ils m'ont offert le livre de Paul Emile Victor au cours d'un cérémonie mémorable...

Si vous voulez voir mes conseils techniques sur la construction d'un igloo

Si vous voulez aller lire le livre sur le site de Paul-Emile Victor

Topo photo Aletschhorn - 4195 m

Apoutsiak — alpinisme4000OberlandSki de randonnéeRaid à skiAnneJean-Marc

Topo-photo Gredetschjoch (utile également pour le Nesthorn et le Breithorn)

Apoutsiak — Ski de randonnéeOberlandalpinismeRaid à skiAnneJean-Marc

Après être descendu du refuge par les échelles (15 minutes) , on rejoint au mieux le glacier de Beich  que l'on remonte d'abord rive gauchge puis en son centre

 

vers 2900 mètres, la penste se redresse, (attention aux crevasses) et passe entre deux barres rocheuses (séracs) pour acceder au plateau supérieur sous le Breithorn (3400 m environ) Il faut alors prendre plein Sud pour rejoindre le Gredetschjoch

Un rappel équipé (50 mètres sinon on se retrouve au milieu du couloir, comme nous !) permet d'acceder au glacier de Gredetsch, il faut longer la barre rocheuse avant de descendre plein Sud et de tirer de nouveau à droite pour atteindre le vallon de Gredetsch (attention , à gauche en descendant : bares rocheuses), puis , c'est tout droit, le plus loins possible, jusqu'au tunnel (un peu plat...)

raid en Oberland : le topo

Apoutsiak — Ski de randonnéeOberland4000Raid à skialpinismeAnneJean-Marc

 

Image réalisé à l'aide du logiciel Google earth

J 1 : Départ et BettmerAlp pour rejoindre le Mittlealetschbiwak avec traversée (longue) du glacier d'Aletsch

J2 : Aletschhorn voie normale (par l'arête Est) (4193 m)

J 3 : Mittlealetschbiwak - Oberaletschhütte par le Vord Geisshorn (sans nom sur la carte Suisse - 3583 m)

J 4 : Oberaletschhütte - Mund par le Gredetschjoch (3508 m)

raid en Oberland : Aletschhorn

Apoutsiak — Ski de randonnée

Pour le topo du raid en vue aérienne (le raid dure 4 jours)

 Pour le topo photo du Gredtschjoch, cliquez sur l'image (utile également pour le Nesthorn et le Breithorn !

 

Aletschhorn - arête, devant le Gros grunhorn, l'agassizhorn et le Finsteraarhorn

Topo-photo de l'Aletschhorn par le bivouac de Mittlealetsch

 

   
 

 

 

 

Juste pour vous mettre en appetit : voici quelques photos de ce raid en attendant les films et les topos photo

1er jour : traversée du glacier d'Aletsch pour atteindre le bivouac de Millealetsch

2ème jour : Aletschhorn voie normale

3ème jour : Direction Oberaletschhütte

4ème jour : Gredetschjoch et descente sur Mund

le programme change - 4000 de l'Oberland (Aletschhorn)

Apoutsiak — humeur

Nicolas (Strider) s'étant décommandé vant hier (il faut dire que j'avais bien insisté pour qu'il vienne), je repars à zéro pour l'organisation du week end de l'ascension. Au choix pour l'instant :

Pour info et bon à savoir  : le refuge de Plan Glacier est fermé : il est sous la neige et non déneigé !

1°) des 4000 dans l'Oberland (dont l'Aletschhorn que je n'ai pas fait ) à ski

2°) de l'alpinisme AD

3°) la traversée Diablerets Wildhorn Wildstrubel en ski de rando (je pense qu'il n'y a plus assez de neige) ou encore juste les deux derniers sommets avec quelques variantes entre les deux pour faire 4 jours ! (Je garde l'idée en tête pour 2007))

4°) des sommets connus et faciles en solo (Rogneux - pointe de Vouasson...   J'ai déjà vu ça quelques part)

Manquerai plus que la météo soit pourrie !

La solution n°1 tient la corde !!!

<< < 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 > >>