Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Alpinisme : solo au Petit Combin 3663 m par l'arête des Avagères

Publié le par Apoutsiak

Le Cervin, voilà l'objectif initial, ou le Weisshorn , à la rigueur, la météo implaccable nous a fait renoncé à la gloire ... et nous rabattre (ou plutôt me rabattre, car Anne a opéré un judicieux retrait des opérations) sur le Petit combin (précédé de la pointe de Boveire, voir épisode précédent ...)

P1000291

 

 

 

 

ou...

 

 

 

Topo

 

Montée col de Lâne

  • Depuis Liddes :
    Soit depuis le point 1567m sous les Barmes (entre Liddes et Bourg Saint Pierre)
    Rejoindre le col par Morion, la Dreudze, le Coeur , Plan Palasuit, Ceux de Boveure, le point 2700m bivouac possible prêt du grand cairn au dessus.  Puis le col de Lâne.
  • Depuis Lourtier :
    Par la cabane Brunet Sery et le Grand Charmotane.

Petit Combin 3663m

Du col de Lâne, traverser les 3 cols (et oui, le col de Lâne c'est 3 cols successifs)
Le premier col se traverse par une vire versant N puis par une désescalade en terrain à chamois. Le deuxième se traverse sur le fil.
Remonter ensuite l'arête NW en restant sur le fil ou en contournant les difficultés.
Il y a 3 ressauts : un à 3214m le suivant à 3419m se contourne par la droite, le dernier vers 3506m soit se gravi directement (III+  IV) soit se contourne versant S (rocher délicat...)
Rejoindre ensuite les pentes de neige issues de la face N, les derniers mètres se gravissent en crampons, pente à 35° sur 50m environ.

Retour

Par le même itinéraire.

 

P1000290 arête des Avagères 2

 

Carto - fichier GPS

 

 

 

Récit

 

Pour la première journée voir article précédent  : la Pointe de Boveire par le col de Lâne

 

Durant la nuit, quelques averses de neige, et au loin, quelques éclairs éclairent la tente, pourvu qu'ils ne viennent pas dans le coin... Réveil à 5 h, oui, j'ai décide de flemmarder et j'ai besoin de repos après la journée d'hier...

Je passe la tête hos de la tente, il n'y a pas trop de nuage ( je me demande si je n'aurais pas préféré l'inverse) Petit déjeuner aux céréales avec très peu d'eau (économie...) vers 5h 30 je suis parti sur le sentier du col de Lâne. Le balisage permet de ne pas perdre le sentier repéré la veille. Je passe à la micro source préparer une bouteille d'eau pour la descente et rejoint le col.

 

P1000330

 

Première difficulté traverser le col qui est composé de 3 cols entrecoupés de difficultés... Un cou versant Nord un coup sur le fil, une vire, ça passe... Je surveille du coin de l'oeil le massif du Mont Blanc emmitoufflé de nuages... C'est pas le grand beau.

Le début de l'arête est peu acceuillant : ébouli qui se termine par un bastion raide, en arrivant à la difficulté je trouve un petit couloir assez simple, ça grimpe. je vois qu'il pleut au loin à certains endroits, mais ici pas trop de nuages...

Le rocher est pourri par endroit, même les gros blocs bougent, se méfier à chaque prise, telle est ma devise... Voilà déjà le ressaut 3400 m  m'ais en 5 minutes, je me retrouve dans le brouillard et, il se met à neiger... Dru ! avec du vent, je progresse encore 5 minutes mais il faut me rendre à l'évidence, dans ces conditions, il n'est pas prudent de continuer ! Je fais une vidéo et une photo souvenir, j'aurais déjà pas mal jouer... Je redescends un peu mais 20 m plus bas, le temps se lève, c'est presque le grand beau, courte hésitation et je repars vers le haut.

 

P1000338-copie-1

 

Le rocher à présent est enneigé, j'arrive au dernier ressaut avec un bastion plus délicat que les autres en III+ ou IV (enfin j'suis peut petre pas le meilleur grimpeur pour en juger) 20 m assez raide avec quelques vires. Je progresse lentement, pas le droit à l'erreur, heureusement dans ces parties, le rocher est bon.

Je bascule au dessus, courte descente et une dernirèe ascension pour rejoindre la calotte glaciaire. Je mets les crampons et en 5 minutes je suis en haut.

 

Yes !

 

P1000346

 

Il est 9 h et quart

Le Grand Combin est dans les nuages

mais le soleil est là.

Je reste 5 minutes à photographier et filmer.

La météo ne restera pas la journée au beau...

 

P1000349

 

Début de descente, glacier, puis rochers, je décide de contourner le dernier ressaut par la gauche, ça passe, mais les vires sont en rocher (très) délité ! Ca rejoint le bas du ressaut mais il en reste un peu à désescalader ! C apasse, je poursuis vers le ressaut 3400 m  part un peu trop sur la gauche , c'est assez tentant , il y  a plein d'éperons rocheux sur la gauche et je sais qu'il faut tirer à gauche (l'arête se divise en deux à 3400 m)

Petit coup de GPS et me voilà dans le droit chemin !

Il se met à pleuvoir.

Rocher humide, glissant, j'ai du mal à retrouver les endroits où je suis passé à la montée ! heureusement ça passe un peu partout et par moment il y a une sente !

Ca glisse, il pleut tojujours. Voilà le col et la nouvelle traversée vers le col "randonnée", je ne retrouve même pas le dernier passage qui me permet d'acceder aux bâtons alors que celà fait 4 fois que j'y passe ! Dernière désescalade dans du rocher merdique et les voilà. A présent c'est la bonne pluie, je file vers le bas et retrouve la tente vers midi. Par chance il a arrêté de pleuvoir et je peux démonter la tente "au sec" même si elle est trempée !

Je décide de repartir dans la foulée, mes 20 kgs sur le dos...

Nouvelle pluie, je me gauffre dans les rochers mouillés (ça devait arriver...)

Je suis le balisage avec attention, le brouilalrd est là et la pluie forte commence à traverser les vêtements déperlants !  Je descends à mon rythme , sans excès. L'alpage du coeur arrive, je décide de le contourner par la droite pour éviter le Cerbère y résidant !  Discrètement je passe sans les sentes à vaches qui contournent l'alpage, afin de ne pas réveiller Brutus, chien de l'apocalypse , grand dévoreur de mollets devant l'éternel.

15 minutes plus tard, j'apperçois la queue d'un animal, un chien ou une chèvre. Flûte c'est un chien, il me repère, stressssse. Je le menace de mon bâton dans le but qu'il conserve ses distances ! Le proprio le rappelle, sans conviction. Je passe au dessus des deux chiens, Brutus grognant  l'intru que je suis ! Je passe, et file sur le sentier sans demandé mon reste, dire que j'ai contourner l'alpage du Coeur pour rien ...

Tout se poursuit sous la pluie, les cuisses sont mouillées par la pluie battante, la descente est un peu longue à mon goût et surtout trop chargée !

 

Voilà la voiture, je suis assez fier de mes 2 jours, ça n'était pas gagné, et je suis passez entre les gouttes ... ou presque !

Je me change à la voiture avant de rentrer sous la pluie

 

P1000367

 

Photos

 

 

 

 

Voir les commentaires

Pointe de Boveire 3212 m arête Est

Publié le par Apoutsiak

Jolie rando Valaisanne un peu caillouteuse - nous appellerons ceci une randonnée alpine !

 

P1000251

 

 

 

 

 

Topo

 

Départ depuis le hameau sous les Barmes entre Liddes et Bourg Saint Pierre sur la route du col du Grand Saint Bernard

Possibilité de rejoindre le pied des difficultés par Lourtier, la cabane Brunet et Pron Sery et le pied de l'arête Est  (non décrit ici)

 

Montée

 

Du point 1567m en dessous des Barmes, prendre le sentier qui rejoint Morion (Balisage jaune) puis rejoint la Dreudze et le Cœur (attention aux chiens !) (Balisage jaune jusque là).
Rejoindre le point 2341 Plan Palasuit par le sentier NE puis direction W Creux de Boveire (balisage blanc et Rouge jusqu'au col de Lâne , balisage efficace le sentier est parfois mal marqué) Avant de reprendre  NNE pour rejoindre le col de Lâne 3033m.
Remonter quelques dizaine de mètres à droite (balisage bleu blanc à présent ) descendre au N, Bien suivre le balisage, passage de barres rocheuses câbles barres scellées ! Une fois sur le plat, traverser le torrent et rejoindre au mieux l'arête E, gagner par de gros blocs le sommet.

Descente

Par le même itinéraire.

 

Bivouac

 

Bivouac possible vers 2750m à l'W du col de Lâne. En fin de saison problème d'accès à l'eau si absence de névé, une mini source est à proximité du sentier vers 2950m. sinon torrent de l'autre coté du col de Lâne (versant Est) à 1 heure ! (eau très minéralisée !)

 

 

carto - fichier GPS

 

 

 

 

 

Récit

 

Au départ , nous avions prévue une virée au Cervin, en traversée par l'arête du Lion ou au Weisshorn par l'arête Est, depuis le début de la semaine, la météo semblait affirmer qu'elle aurait le dessus avec un Week end foireux, Anne se désistait, elle ne voulait pas voir la débâcle, je changeais les plans pour un truc ou ça pouvait jouer : gravir la pointe de Boveirele Vendredi et le petit Combin le Samedi, le dimanche étant consacré à la chute de la pluie !

 

8 h 30 au dessus de Liddes gros sac (plus de 20 kg je crois) oui, j'ai une tente 3 places ...  Et c'est parti sur le sentier qui grimpe efficacement ! je rejoins l'alpage du coeur ou un premier chien se met en position pour protéger les poules ! Je contourne l'obstacle, ainsi que le chalet et poursuit au dessus quand tout à coup, je vois un énorme chien déboulé, tous crocs dehors, Cerbère agressif, j'ai lu dans son regard, le souhait de m'arracher un membre ! Mon sang ne fait qu'un tour je le menace de mon bâton, ce qui ne ralenti pas sa course effrénée ; je décide de taper par terre avec l'un d'eux, il se brise , mais l'opération obtient du résultat, la course s'arrête nette, Pyram rebrousse chemin, tout en gardant en vue mes frêles mollets ! Je poursuit mon chemin, surveillé à distance par le molosse grognant, je décide de contourner cet alapge du coeur au nom peu adéquat !

 

La rando se poursuit, je perds par moment quelque peu le sentier (la sente devrais je dire) parfois peu marqué !

sous le poids, mon corps pli et je m'accorde une pause non prévue : courte sieste dans les chardons : bien agréable. Je repars pour trouver mon lieu de bivouac : vers 2750, dernier endroit sans trop de caillou, un muret a déjà été installé : Y a plus qu'à !

Je pause tout le matos inutile et poursuit vers le col de Lâne, repérant une micro source vers 3000 m ( la seul source dans le coin, à près de 40 minutes de la tente !

Au col de Lâne, l'idée de départ était de gravir l'arête Sud Est ! Comment décrire l'endroit... Un grand gendarme en dalle sur l'arête, plongeant sur une abîme à droite (au dessus d'un raide pierrier) et à gauche, ben la dalle qui descend 100 m sous le col avec quelques vires !

Je me décide pour tenter le coup à gauche ( à droite c'est impossible !)

Je prends une vire, puis une autre, rapidement je me rends compte que c'est assez engagé, surtout en solo... Je repère l'arête Est qui a l'air d'un gros tat de caillou, je vais perdre pas mal de temps, mais là au moins ça passera , retour au col de Lâne pour une nouvelle tentative, je redescends versant cabane Brunet, câbles, chaînes et tout le toutim pour perdre 150 m environ, en bas il y a un torrent à l'eau grisatre, j'en remplie ma gourde et la laisse là décanter ! (gros souci d'eau pendant les 2 jours !)

Je remonte le pierrier instable et gagne bien fatigué le sommet de la pointe de Boveire où je m'octroie une sieste (s'il y a bien un domaine où je suis champion, ce sont les siestes ! avec peut être la détection des hypothétiques fenêtres météo...)

Redescente à la bouteille, je bois l'élixir (en partie) et remplie derechef mon récipient !

Remontée au col de Lâne puis repérage de la base de l'arête des Avagères du Petit combin, ça sera fait pour demain matin dans la nuit...

Ca passe mais ça n'est pas si simple, du beau terrain à chamois, parfois merdique !

 

Retour à la minisource où je refais le plein d'eau puis à la tente que je monte, il est déjà 17 h, j'ai fait plus de 2000 m de dénivelé aujourd'hui, je suis cuît !

 

Sieste, repas et gros dodo, bercé par le doux bruit des averses sur le toit de la tente ...

 

Photo

 

P1000251Le dolent fait le cake !

 

P1000252

Le massif du Mont Blanc depuis l'alpage du Coeur, le mal nommé

 

P1000263

La Pointe de Boveire et le col de Lâne

 

P1000269Aiguille d'Argentière et Chardonnet

 

P1000280Depuis le col de Lâne, l'arête envisagée au départ...

 

P1000289-copie-1

Petit Combin, arête des Avagères depuis le sommet

 

P1000297

Grand Combin derrère le Combin de boveire

 

P1000319Coucher de soleil depuis la tente

 

Voir les commentaires

Pointe de Boveire 3212 m - Petit Combin 3663 m

Publié le par Apoutsiak

Les données du problème étaient les suivantes : une météo qui tournait dans la journée de Samedi, on ne savait pas trop quand, j'avais donc prévu un programme adapté !

 

Pour info, les articles détaillés suivront !

 

Pointe de Boveire 3212 m par le col de l'âne et l'arête Est

 

Petit Combin 3663 m - par l'arête Nord Ouest

 

 

 

 

Vidéo Petit Combin

 

 

 

 

 

Vidéo de la pointe de Boveire

 

 

 

 

 

 

 

P1000251.JPG

 

Le Cerbère !


Au lieu dit, le Coeur, charmante chalet à 2200 m , le mal nommé ,  je me fais agresser par un chien tous crocs dehors ! le Brutus n'a pas l'air de vouloir lâcher l'affaire, je le menace du bâton en tapant au sol, et en cassant mon bâton ! D'où l'utilité du bâton en rando/ alpinisme...  Bref Pyram défendait son logit, il me suit pendant encore 5 minutes, à distance respectable...

A la descente, je contournerais discrètement l'alpage du Coeur, pour retrouver 200 m plus bas, Brutus et son propriétaire, toujours aussi vindicatif, mais la présence de l'autorité suprême calmant ses ardeurs (en plus je n'avais pas vraiment envie de casser un deuxième bâton ! (un beau détour pour rien)

 

L'Eau !


Lieu de bivouac paradisiaque au pied du col de Lâne versant Ouest (à 2750 m , mais avec un défaut majeur : l'absence d'eau : pas le moindre petit névé, pas le moindre petit torrent ! Seul à 3000 m un micro ruisseau coule...

L'autre solution passer le col de Lâne redescendre versant Nord à 2800 et prendre de l'eau, pleine de terre (entre 0.5 cm et 1 cm  de dépôt ...)

Bref l'eau fut un peu un souci.

 

Je n'ai pas encore le résultat de mes collectes et absorbtion ...

 

P1000367.JPG

 

L'arête Est de la pointe de Boveire


Au départ , c'était l'objectif (en fait j'ai trouvé le topo dans un bouquin de 1922 !) pas trouvé le passage, j'ai du redescendre versant Nord du col de Lâne pour récupérer l'arête Est, faisable ! Bilan de l'opération 2000 m de dénivelé Vendredi !

 

Le But

 

Samedi,  3400 m sur l'arête Nord Ouest du Petit Combin, tempette de neige alors que 5 minutes plus tôt le temps était correct... Au bout de 5 minutes, tout est blanc, on n'y voit pas à 30 m, je décide de faire demi-tour, j'aurais bien joué !

Que Nenni, 20 m plus bas, ça se débouche, ça n'était qu'une averse passagère (mais quelle averse !), le temps paraît tenir... Je retrouverais la pluie  à la descente vers 3200 m !

 

P1000338.JPG

 

L'acclimatation :


Nulle, suis rentré bien fatigué !

 

 

 

Le sommet !

quel régal !

 

P1000346.JPG

 

A suivre donc !

 

P1000289.JPG

Voir les commentaires

Red Bull : The art of flight

Publié le par Apoutsiak

 

 

Le film " The Art of Flight" a été produit par QuickSilver, Red Bull Media House et Brain Farm Cinema, une maison de production spécialisée dans le cinéma « aérien ». Red Bull vient de créer une nouvelle division média : http://www.redbullmediahouse.com

 

red-bull.jpg

Les images sont superbes, bon ça reste du surf, mais c'est superbe !!! 

  • Mark McMorris, 17 ans, snowboarder, réalise un énorme Triple Cork 1440 (soit trois manœuvres inversées jumelées avec quatre rotations complètes latérale – la dernière née des plus grosses figures dans le snowboard), et l’a refaite pendant le tournage à Aspen / Snowmass.
  • Une des nombreuses choses qui définit « The Art of Flight » par rapport aux autres films de sports extrêmes est l'intégration d'un scénario qui raconte les hauts et les bas des voyages dans les endroits les plus reculés. La Patagonie chilienne Darwin Range, Alaska Range Tordrillo, Range Wyoming Snake River, Aspen Colorado, les Andes, et les montagnes de la Colombie britannique Kootenay, Revelstoke et Goat Range sont les étapes épiques de cette grosse production. 

     

art-of-fligth.jpg

Quelques déclenchements de plaques à vent pédagogiques (avalanches), l'occasion pour moi d'insister sur la trilogie ARVA-pelle-sonde mais surtout de prendre la météo et les conditions nivologiques avant de partir ce qui n'a pas du être fait parfaitement lors du tournage ! (savoir renoncer, c'est important) Enfin, je conseille à tous d'utiliser l'excellente méthode de Munter (simplifiée pour les gens un peu basique comme moi !) afin de déceler les "pentes à risque" ! Pas sûr que nos snowborders l'utilisent souvent !

red-bull2.jpg

 

Travis Rice recrute ses complices parmi les meilleurs snowboarders du monde, dont John Jackson, Mark Landvik, Scotty Lago, Nicolas Müller, DCP, Jake Blauvelt, Pat Moore, Jeremy Jones, Mark McMorris et plus encore. 

Pour le reste beau film, belles images, gros sauts... Impressionnant !


Film bientôt en ligne sur itunes et sortie DVD  :

www.redbull.com/artofflight


Article sponsorisé

Voir les commentaires

Complet désarroi

Publié le par Apoutsiak

Ou comment revoir ces ambitions... à la chute !

 

J'avais de grandes ambitions pour ce Week-end... Le Cervin, en traversée avec comme plan B, le Weisshorn (que j'ai même envisagé au départ en traversée ! Et comme me l'a appris Philippe Dumont , éminent confrère et néanmoins amis, commençon par l'historique...

 

http://idata.over-blog.com/0/08/49/95/Alpinisme-2009-2010/P1090575.JPGEté 2003, la canicule, une sortie de 8 jours sur les arêtes des Monts Roses avec le Club Alpin Français de Besançon, avec comme point d'Orgue prévu : la traversée du Cervin. Grande forme, acclimatation parfaite, partenaire de cordée idéal (Chrisitan Thiollot), et boum badaboum, la veille de notre arrivée sur site, nous apprenons au refuge qu'un éboulement sur l'arête du Hörnli a fait "fermer" la montagne, ça doit être ça la montagne interdite...

 

Ete 2010, il y a un an, Cervin prévu, météo capricieuse, nous changeons l'objectif et nous contentons de la Dent Blanche (magnifique tout de même !)

 

http://img.over-blog.com/500x375/0/08/49/95/alpinisme/Weishorn-Bishorn-Grand-Gendarme-photo-guillaume-ledoux-apoutsiak-photo.JPG

 

Concernant le Weisshorn, une seule tentative, en Juillet 2007 avec Laurent, nous sommes partis tôt le matin avant toutes les cordées du Bishorn, et méforme de la cordée nou avons mis des plombes pour atteindre le Bishorn. Vent important au sommet et pêche plus que moyenne, nous décidons de laisser tomber ! un joli but physique ...

 

Donc au début de la semaine, l'objectif était Traverse du Cervin Lion Hörnli ou Weisshorn arête Est

 

La météo annonçant le Dimanche pourri et le Samedi pas forcement beau (ah oui, j'ai oublié de préciser que j'ai le Vendredi ...), je décide de me concentrer sur le Weisshorn, peut être que la météo tournera au beau.

prévoyany un plan B soit du coté de la cabane de Moiry (Pigne de la Lé - pointe de Mourti - pointe de Bricola -Grand Cornier) soit du coté du Petit Combin (bibouac puis pointe de Boveire - petit Combin !).

 

Anne qui vient de Paris est de moins en motivée au fuir et à mesure de l'évolution de la semaine et de la météo qui semble se confirmer, ça fleurt bon le but !

 

ce matin (Jeudi) Anne m'annonce qu'elle ne vient pas, la météo annonce :

 

Demain vendredi : temps bien ensoleillé, quelques bancs de brouillard le matin sur le Plateau. L'après-midi, développement de cumulus sur le relief suivi en fin de journée, d'averses ou d'orages isolés débordant parfois en plaine. En montagne, vent de sud-ouest modéré. Rafales possibles en cas d'orage jusqu'en plaine.

Samedi : encore quelques moments de soleil en début de journée avec une tendance au foehn dans les vallées alpines, puis de plus en plus nuageux et arrivée de pluies localement orageuses à partir de l'ouest. Maximum 20 à 23°.

 

Et tandis que campt to camp affiches 3 traversées du Cervin cette semaine (et une Dent Blanche), je dois changer mes plans, la traversée étant en excellente conditions selon les auteurs ... Suis vert !


Je décide de monter à la Pointe de Boveire vendredi et de bivouaquer sous le col de lâne

et d'essayer de monter samedi tôt au petit Combin par l'arête Nord Ouest (en partant tôt pour parriver au sommet avant la perturbation (de toute façon, Dimanche pourri )

ca va me changer des montées en mode light rapide genre Mont Blanc à la journée

Je vais monter en mode hyper chargé !

 

 

A suivre donc !

 

Grand Combin 2002 4

Voir les commentaires

1 2 > >>