Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alpinisme : solo au Petit Combin 3663 m par l'arête des Avagères

Publié le par Apoutsiak

Le Cervin, voilà l'objectif initial, ou le Weisshorn , à la rigueur, la météo implaccable nous a fait renoncé à la gloire ... et nous rabattre (ou plutôt me rabattre, car Anne a opéré un judicieux retrait des opérations) sur le Petit combin (précédé de la pointe de Boveire, voir épisode précédent ...)

P1000291

 

 

 

 

ou...

 

 

 

Topo

 

Montée col de Lâne

  • Depuis Liddes :
    Soit depuis le point 1567m sous les Barmes (entre Liddes et Bourg Saint Pierre)
    Rejoindre le col par Morion, la Dreudze, le Coeur , Plan Palasuit, Ceux de Boveure, le point 2700m bivouac possible prêt du grand cairn au dessus.  Puis le col de Lâne.
  • Depuis Lourtier :
    Par la cabane Brunet Sery et le Grand Charmotane.

Petit Combin 3663m

Du col de Lâne, traverser les 3 cols (et oui, le col de Lâne c'est 3 cols successifs)
Le premier col se traverse par une vire versant N puis par une désescalade en terrain à chamois. Le deuxième se traverse sur le fil.
Remonter ensuite l'arête NW en restant sur le fil ou en contournant les difficultés.
Il y a 3 ressauts : un à 3214m le suivant à 3419m se contourne par la droite, le dernier vers 3506m soit se gravi directement (III+  IV) soit se contourne versant S (rocher délicat...)
Rejoindre ensuite les pentes de neige issues de la face N, les derniers mètres se gravissent en crampons, pente à 35° sur 50m environ.

Retour

Par le même itinéraire.

 

P1000290 arête des Avagères 2

 

Carto - fichier GPS

 

 

 

Récit

 

Pour la première journée voir article précédent  : la Pointe de Boveire par le col de Lâne

 

Durant la nuit, quelques averses de neige, et au loin, quelques éclairs éclairent la tente, pourvu qu'ils ne viennent pas dans le coin... Réveil à 5 h, oui, j'ai décide de flemmarder et j'ai besoin de repos après la journée d'hier...

Je passe la tête hos de la tente, il n'y a pas trop de nuage ( je me demande si je n'aurais pas préféré l'inverse) Petit déjeuner aux céréales avec très peu d'eau (économie...) vers 5h 30 je suis parti sur le sentier du col de Lâne. Le balisage permet de ne pas perdre le sentier repéré la veille. Je passe à la micro source préparer une bouteille d'eau pour la descente et rejoint le col.

 

P1000330

 

Première difficulté traverser le col qui est composé de 3 cols entrecoupés de difficultés... Un cou versant Nord un coup sur le fil, une vire, ça passe... Je surveille du coin de l'oeil le massif du Mont Blanc emmitoufflé de nuages... C'est pas le grand beau.

Le début de l'arête est peu acceuillant : ébouli qui se termine par un bastion raide, en arrivant à la difficulté je trouve un petit couloir assez simple, ça grimpe. je vois qu'il pleut au loin à certains endroits, mais ici pas trop de nuages...

Le rocher est pourri par endroit, même les gros blocs bougent, se méfier à chaque prise, telle est ma devise... Voilà déjà le ressaut 3400 m  m'ais en 5 minutes, je me retrouve dans le brouillard et, il se met à neiger... Dru ! avec du vent, je progresse encore 5 minutes mais il faut me rendre à l'évidence, dans ces conditions, il n'est pas prudent de continuer ! Je fais une vidéo et une photo souvenir, j'aurais déjà pas mal jouer... Je redescends un peu mais 20 m plus bas, le temps se lève, c'est presque le grand beau, courte hésitation et je repars vers le haut.

 

P1000338-copie-1

 

Le rocher à présent est enneigé, j'arrive au dernier ressaut avec un bastion plus délicat que les autres en III+ ou IV (enfin j'suis peut petre pas le meilleur grimpeur pour en juger) 20 m assez raide avec quelques vires. Je progresse lentement, pas le droit à l'erreur, heureusement dans ces parties, le rocher est bon.

Je bascule au dessus, courte descente et une dernirèe ascension pour rejoindre la calotte glaciaire. Je mets les crampons et en 5 minutes je suis en haut.

 

Yes !

 

P1000346

 

Il est 9 h et quart

Le Grand Combin est dans les nuages

mais le soleil est là.

Je reste 5 minutes à photographier et filmer.

La météo ne restera pas la journée au beau...

 

P1000349

 

Début de descente, glacier, puis rochers, je décide de contourner le dernier ressaut par la gauche, ça passe, mais les vires sont en rocher (très) délité ! Ca rejoint le bas du ressaut mais il en reste un peu à désescalader ! C apasse, je poursuis vers le ressaut 3400 m  part un peu trop sur la gauche , c'est assez tentant , il y  a plein d'éperons rocheux sur la gauche et je sais qu'il faut tirer à gauche (l'arête se divise en deux à 3400 m)

Petit coup de GPS et me voilà dans le droit chemin !

Il se met à pleuvoir.

Rocher humide, glissant, j'ai du mal à retrouver les endroits où je suis passé à la montée ! heureusement ça passe un peu partout et par moment il y a une sente !

Ca glisse, il pleut tojujours. Voilà le col et la nouvelle traversée vers le col "randonnée", je ne retrouve même pas le dernier passage qui me permet d'acceder aux bâtons alors que celà fait 4 fois que j'y passe ! Dernière désescalade dans du rocher merdique et les voilà. A présent c'est la bonne pluie, je file vers le bas et retrouve la tente vers midi. Par chance il a arrêté de pleuvoir et je peux démonter la tente "au sec" même si elle est trempée !

Je décide de repartir dans la foulée, mes 20 kgs sur le dos...

Nouvelle pluie, je me gauffre dans les rochers mouillés (ça devait arriver...)

Je suis le balisage avec attention, le brouilalrd est là et la pluie forte commence à traverser les vêtements déperlants !  Je descends à mon rythme , sans excès. L'alpage du coeur arrive, je décide de le contourner par la droite pour éviter le Cerbère y résidant !  Discrètement je passe sans les sentes à vaches qui contournent l'alpage, afin de ne pas réveiller Brutus, chien de l'apocalypse , grand dévoreur de mollets devant l'éternel.

15 minutes plus tard, j'apperçois la queue d'un animal, un chien ou une chèvre. Flûte c'est un chien, il me repère, stressssse. Je le menace de mon bâton dans le but qu'il conserve ses distances ! Le proprio le rappelle, sans conviction. Je passe au dessus des deux chiens, Brutus grognant  l'intru que je suis ! Je passe, et file sur le sentier sans demandé mon reste, dire que j'ai contourner l'alpage du Coeur pour rien ...

Tout se poursuit sous la pluie, les cuisses sont mouillées par la pluie battante, la descente est un peu longue à mon goût et surtout trop chargée !

 

Voilà la voiture, je suis assez fier de mes 2 jours, ça n'était pas gagné, et je suis passez entre les gouttes ... ou presque !

Je me change à la voiture avant de rentrer sous la pluie

 

P1000367

 

Photos

 

 

 

 

Commenter cet article

GIFman 29/09/2011 20:13



bonjour


vivement ce week end pour profiter de ce beau temps


bonne journée


à bientôt     
*                     
*              


 



Apoutsiak 30/09/2011 14:04



tout à fait , sauf que ce week end, je bosse !


Chui vert !



did-photo 22/09/2011 10:40



Un très joli blog de montagne. Ca me plait beaucoup


Merci pour le partage



Apoutsiak 22/09/2011 14:03



Merci


 


Guillaume



sophie 21/09/2011 12:07



et bien quel WE.... c'était un peu joueur ! en tout cas la vue sur les arêtes (boveire et combin) ne me font - personnellement - pas très envie !!!! j'imagine ta satisfaction une fois en bas (et
la fatigue aussi ;-) )



Apoutsiak 22/09/2011 14:06



Le but de l'opération, c'était de faire une sortie un peu sérieuse (dans sérieux  je veux dire un peu engagé et un peu technique)


c'est vrai que c'était joueur et je suis parti en le sachant !


Le rocher était bon à de trop rares endroits (quelques belles escaldades) en particulier sur les ressauts ! Le reste ça va de un peu pourri à très pourri !


Suis assez satisfait de ma sortie