Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pointe de Blonniere - Coillu à Bordel - Etale 2483 m - combe Foiroux

Publié le par Apoutsiak

Jolie et longue  rando au départ du Col du Merdassier :

 

20 km et 2400 m de dénivelé

 

DSC00690

 

http://a392.idata.over-blog.com/0/08/49/95/Ski-de-rando-2012/DSC00642.JPG


 

Itinéraire


Col du merdassier    1500 m

Comburce       1200 m

Pointe de la Blonniere    2362 m

coillu à bordel   1700 m

Etalle 2483 m

Combe Foiroux

Comburce 1200 m

Col du Mardassier   1500 m

 

Ouf !

 

Topo détaillé

 

Du col du Merdassier rejoindre Comburce par le sentier (raquettes donc merdique) GRP tournette Aravis, Comburce. Le champs sur le bas se skie

Gagner le parking.

Remonter la piste puis le nant de la blonniere  remonter au mieux la combe pour rejoindre la pointe de la Blonniere  2362 m

 

redescendre vers le pied du Coillu à Bordel

Il se remonte d'abord à ski , puis à pied. Remonter ensuite la pente à gauche et par une courte descente gagner la combe Foiroux. On remonte alors jusqu'au col au pied du sommet. gagner alors le sommet 2483 m.

Du sommet rejoindre le col puis la combe Foiroux.

Elle passe bien en longeant les rochers rive gauche. Le Crux se situe en bas à la sortie : raide, sapins et dalle ! Faites au mieux.

Puis en tirant à droite  on passe à la Rouelle, puis la Syrine avant de rejoindre la parking de Comburce

retour au col de Merdassier par la raide piste de raquettes !

 

Carto fichier GPS

 

Récit

 

Départ tôt le matin pour cette rando

Je démarre de l'appart pour rejoindre le col, et dès le départ, je foire mon envol et me retrouve à la ferme de la Frasse.

Je remonte à pied, ski sur le dos les precieux mètres perdus. La suite n'est pas triste. Une trace de raquette durcie par le gel, des contreforts soit hyper durs, soit croûtés. Je finis la descente sur Comburce...  à pied !

Je rejoins un champ qui me permet de skier jusqu'à la route. peautage, et c'est parti sur la piste, dans le froid matinal, il n' y a personne. Je remonte la combe, trop trafollée, et durcie par le gel. Je repère l'entrée du Coillu à bordel au passage. Ca poursuit vers le haut. 'apperçois au loin un skieur. Le soleil finit par se lever. Je gagne le sommet, la vue est belle. Je me pause pour une photo et me rends compte que j'ai perdu le protège appareil photo dans un trou qui traverse la corniche à plus de 3 m du bord !!! Mon bonnet a failli subir le même sort.

Pique nique. Le skieur qui vient de l'Etale me rejoint sous le sommet, nous échangeons quelques mots et je file vers le pied du Couillu dans une neige correcte mais assez tracée !

 

Nouveau peautage., un gars est au 3/4 du couloir. Je pars tranquille, la trace est bonne. Je croise un skieur (qui s'avèrera être le gars qui etait au 3/4 du couloir auparavant ). Ca devient raide, je passe en mode ski sur le sac. Belle ambiance, je me demande si je suis capable de skier ce couloir ... Je trouve la réponse en haut : c'est plus raire, trop pour moi ! Voilà un problème de régler. A la sortie, je remets les skis. Il s'avère que la trace est mauvaise , la pente est raide et même avec des couteaux, c'est merdique. Je finis par déchausser pour monter à pied, galère, je m'enfonce dans la croûte. Je finis par atteindre le haut, courte descente, je vois des skieurs de l'autre coté de la combe. e voilà à nouveau à ski, je rejoins la trace et me cale derrière une skieuse qui a l'air un peu fatiguée et hésitante, mais ça me suffira pour finir je commence à fatiguer. Elle finit par me laisser passer et je me retrouve derrière un "ancien" péchu.

Nous nous retrouvons au col. Je laisse les skis, l'ancien monte au sommet skis sur le sac, sa femme l'attendra là. Courte montée pour rejoindre l'Etale, 3 photos un peu de discut et zou, on file vers le bas. Je photographie la descente de mon co summiter. Voilà le col. tandis que je me prépare mes deux acolytes sont déjà repartis.

 

Je file vers le bas et les rejoins vers le premier golet

La femme fait une crise de nerf, et son mari tente de la rassurer maladroitement !

Et moi, j'arrive là dessus, envoyant nue salve de neige à chaque virage sur les deux tourtereaux

 

"Tu m'emmènes toujours dans des trucs trop durs pour moi !"

"Si tu continue je me casse ! "

"T'as pas intérêt ! "

"Je peux pas tourner"

...

 

Je finis par passer, je commençais à me dire que j'allais faire la descente avec eux.

J'opère en dessous une courte pause boisson"

Le gars à lâché sa douce, il arrive dans une godille magnifique et lance au passage "Je ne la supporte plus !" et file.

 

Moi qui trouvait mignon de voir ce couple plutôt âgés faire du ski de rando en amoureux... Me voilà désappointé

Et je n'aime pas être désappointé !

 

J'hésitais entre la Combe Foiroux et la combe de la creuse, je me suis dit que si le gars emmenait sa femme dans la combe Foiroux, je devais être capable d'y passer (raisonnement qui peut se discuter mais bon)

Bref, je me lance dans la poudreuse en rive gauche, génial. Il m'a prévenu de la difficulté à sortir de la combe. J'y arrive, j'hésite à déchausser mais je trouve un passage easy entre deux sapins, je vise sous la dalle,ça passe tranquille. Le reste est facile. Bon la neige devient moins bonne, travaillée par le soleil et le gel, c'est un peu moins "ski boy " !

Je rejoins Comburce pour un repeautage final.

Me voilà dans la trace de raquettes, fumant et haletant, A un moment le panneau kilian Jornet 200 m 6 min 17 m'interpelle, je regrette de ne pas avoir de marqueur,  pour inscrire Apoutsiak, 200 m , 18 minutes ( ou peut être 20, j'ai pas compté, c'est une approximation) en ajoutant  : après 2400 m de déniveler.

Mais bon, j'avais pas de marqueur, pas le courage de m'arrêter, et je ne suis pas fan des grafitis ! 3 bonnes raisons de poursuivre mon chemin. Arrivé au col de Merdassier, je negocie avec Sandrine son forfait qui me permet de me déposer au sommet de la station et de me laisser glisser à l'appart, merci Sandrine !

 

Superbe sortie !

 

 

Photo

 

DSC00641

Départ en bas de la combe de la Blonnière , vue sur la Tournette

 

DSC00642

Le Coillu à Bordel

 

DSC00651

Sommet de la pointe de la blonnière

 

DSC00655

Vue sur le Mont Blanc

 

DSC00662

au pied du Coillu

 

DSC00669

Au milieu du Coillu ( désolé pas de partenaire pour donner une idée ...)

 

DSC00681Sommet de l'Etale

 

DSC00690

En descendant de l'Etale, l'ancien me donne un cours !

 

DSC00697La combe Foiroux

--------------------------------------------------------------------------------------------

ARAVI6Sommets

6 Sommets en 7 Jours

Lundi : Trou de la Mouche

Mardi : Pointe de la Blonnière  - Coillu à Bordel - Etale

Jeudi : Pointe de Chombas

Vendredi matin : Roc des Tours

Vendredi après midi : Pointe de Merdassier

Samedi : Tête d'Auferrand

  -------------------------------------------------------------------

 

 

Commenter cet article

sophie 28/02/2013 09:31


ah la vache, belle bambée !!! t'as fait le sommet de l'Etale, joli... ça passait bien du sommet du Chauchefoin pour rejoindre Foiroux ? ça m'avait l'air plutôt bof...