Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #aravis tag

Ski de randonnée - Mont Charvin - 2409 m

Publié le par Apoutsiak

Ski de randonnée - Mont Charvin - 2409 m

Jolie sortie où j'ai croisé une hermine et un Gypaête Barbu

Topo

 

Au Bouchet Montcharvin gagner le hameau de la Savatte et se garer  sous celui des Dzeures (1239 m)

Remonter la pente douce et gagner le Betex puis la montagne à Jean Fer gagner l'Aulpt de Marlens avant de prendre la direction du col des Porthets.  passer sous le point 1908 m pour prendre la combe du Charvin. La remonter et gagner au mieux l'arête, à gauche, c'est moins raide puis de l'arête gagner le sommet.

 

Récit

 

Je me programme une sortie dans un coin que je ne connais pas, la vallée du Bouchet Montcharvin. On voit le sommet depuis l'appart de la Clusaz, mais l'ascension nécessite de passer das cette jolie vallée. Il fait beau ce matin et je rejoins le parking de la Savatte. Il y a déjà du monde quand je me gare, et quasiment pas de neige, la loose ! Un peu de neige est présente le long de la forêt à l'abri du soleil. (Février 2017)

Je démarre sur la langue de neige, c'est triste, il y a de l'herbe partout. Au dessus, j'hésite, mais il me semble... oui, c'est une hermine. rapide comme l'éclair mais curieuse, je parviens à la photographier !  Je me régale, la sortie comme,ce sous les meilleurs hospices. Une fois l'hermine dans son trou, je poursuis, courte pause pour régler les nouvelles peaux, et je trouve enfin le rythme sur les longs plats.

Ca remonte un peu, tout va bien. Un court déchaussage est nécessaire, il n'y a vraiment pas beaucoup de neige. Je poursuis vers la Combe du Charvin.

 

Je rattrape un groupe qu visiblement est un groupe de débutant. Ils galèrent sans couteaux. Et vu qu'ils sont débutants et que ça devient un peu raide... Il y en a toujours un par terre !

Je mets mes couteaux. Et je galope, les laissant sur place.  Visiblement il vont au col des Porthets et je suis surpris par leur question : " On peut accéder au Charvin depuis le col par l'autre coté ?" Ben oui, mais ça doit être beaucoup plus dur et il me semble que la voie normale leur sera bien assez technique.

Bref, je repars sur la droite dans la combe du Charvin. Et me retrouve nez à bec avec un Enorme Gypaëte Barbu qui plane à une dizaine de mètres de moi. Il me fixe, je le fixe, instant magique, il file, passe devant moi et continue son vol, magnifique ! Dire que je disais à Sandrine hier que je n'en avais jamais vu !

 

 

Hermine - Mont Charvin - Gypaete Barbu
Hermine - Mont Charvin - Gypaete Barbu
Hermine - Mont Charvin - Gypaete Barbu
Hermine - Mont Charvin - Gypaete Barbu
Hermine - Mont Charvin - Gypaete Barbu
Hermine - Mont Charvin - Gypaete Barbu
Hermine - Mont Charvin - Gypaete Barbu

Hermine - Mont Charvin - Gypaete Barbu

Bon, je n'ai pas sorti l'appareil photo assez vite et je fais une vilaine photo de la bête, floue et de dos... Je poursuis dans le raide. Les couteaux me sont indispensables, je ne suis pas un expert. Mais je monte. Un mec descend la combe avec son chien, un border collie, à fond, impressionnant. Je me retrouve un peu seul.

La pente se redresse. Je décide de remonter non la directissime, mais le couloir juste à gauche. Je pause les skis et je pars en crampons il faut tracer, ça me fait du bien. Je sors sur l'arête, croise une raquettiste (raquetteuse ?) la météo a tourné, gris, vent et un peu froid. Je remonte l'arête et voilà le sommet ! Youpi !

Pause photos et vidéo, avant de redescendre. L'arête, la pente raide, je rejoins les skis. C'est encore raide. Je démarre, dur de faire des virages, je finis par faire une conversion toute pourrie pour me trouver dans la bonne pente. Avec les nuages, la neige ne décaille pas, elle est bien dure. J'arrive quand même à enquiller les virages. J'essaie de trouver des portions meilleures mais c'est peine perdue !

Pas grave, je descends, je passe le goulet et rejoins le pied de la combe. Où la raquetteuse est déjà là ! Elle dépote ! nous discutons avant de nous séparer

Je file en schhuss sur le plat. Court déchaussage puis j'enquille, je rejoins l'emplacement de l'hermine, je ne la retrouve pas, dommage puis c'est le retour à la voiture.

Jolie sortie avec vraiment peu de neige.

 

Station de l'etale Merdassier - Mont Charvin - Mont blanc
Station de l'etale Merdassier - Mont Charvin - Mont blanc
Station de l'etale Merdassier - Mont Charvin - Mont blanc
Station de l'etale Merdassier - Mont Charvin - Mont blanc
Station de l'etale Merdassier - Mont Charvin - Mont blanc
Station de l'etale Merdassier - Mont Charvin - Mont blanc

Station de l'etale Merdassier - Mont Charvin - Mont blanc

Saut Mont Charvin
Saut Mont Charvin

Saut Mont Charvin

Voir les commentaires

Ski de rando : Mont Charvet 2538 m - Tour de la petite Miaz

Publié le par Apoutsiak

Mont Charvet - sommet

Mont Charvet - sommet

Un sortie bien longue dans des conditions pas top, sur un superbe sommet, vue ***

dans les topos il est bien noté : la combe étant loin des parkings, il n'y a pas grand monde, je l'ai vérifié, ça change du trou de la mouche !!!

 

Vidéo

Topo

 

Deux solutions pour le départ :

  • Soit départ depuis le parking des Confins et traversée sous les combes pour rejoindre la combe du Charvet
  • Soit départ depuis le parking des Troncs solution que j'ai utilisée et que je vais décrire ici.

Note : il n'est plus possible de se garer au fond de la vallée, le parking ski de rando se situe au niveau du parking des pistes de ski de fond aux troncs.

 

Remonter les pistes de ski de fond et gagner le point 1256 m

Partir à droite dans les vernes et remonter les pentes avalancheuses en tirant vers la gauche. on arrive à un goulet que l'on remonte au mieux, puis plein sud pour rejoindre le point 1621 m

Poursuivre en légère descente à flanc sur le GR de pays pour rejoindre le pied de la Combe de Charvet. la remonter au mieux en passant à droite de la petite Miaz

remonter au col  2403 m (jolie vue)

remonter en direction de l'épaule (40 °) puis de l'épaule au sommet, un pas d'escalade III 2 mètres.

 

Descente

descendre l'arête puis jusqu'au point 2403 m.

de là, on contourne la petite Miaz par le nord

Descendre la combe jusqu'au point 1850 m où il est possible de contourner l'épaule ouest du Charvet (ça évite de remettre les peaux) rejoindre alors le chemin de montée sous la combe de Chombas.

 

 

 

Mont Charvet - tour de la petite Miaz
Mont Charvet - tour de la petite Miaz
Mont Charvet - tour de la petite Miaz
Mont Charvet - tour de la petite Miaz
Mont Charvet - tour de la petite Miaz

Mont Charvet - tour de la petite Miaz

Récit

 

J'arrive sur la route des Troncs au fond de la vallée, aire de retournement, je tente de me garer pour ne pas gêner, quand une locale m'indique, qu'"ils" verbalisent; je fais le gars qui n'a pas vu le panneau 2 km avant, mais je quitte ma bonne place... dommage.

Je reviens en arrière au parking de ski de fond. Je me gare, m'équipe et décolle. Comment perdre 20 bonnes minutes !

C'est parti, sur la piste de ski de fond, équipé rando avec sac à dos, pas rigolo. Il faut même déchausser pour traverser un petit ruisseau, quand j'arrive à hauteur de parking qui n'en est plu  2 voitures sont déjà garées, on a la loose ou on ne l'a pas !

Un des gars me rattrape à ski, on discute, on remonte un peu, on se quitte peu après, il a pour objectif la pointe Percée : respect !

Je connais le début de la montée, on l'avait faite en 2013  avec Régis en partant pour la pointe de Chombas. donc, je sais que le bas est galère, et vu que cette semaine, la neige est méga béton le matin, ça va être galère à remonter...

 

Me voilà dans les Vernes, ça passe bien, j'ai mis les couteaux dès le bas, pas la peine d'attendre d'être dans la galère pour agir !

Ca passe, je tire sur la gauche et me retrouve dans la pente avec moins de vernes. C'est raide et il faut éviter l'herbe. quelques galères, tendu, où le cardio monte, petit escalier, concentration, ça passe !

Au dessus, ça s'aplanit un peu, je reste concentré, pas de trace, neige hyper dure, pente... J'arrive au petit goulot. je suis une trace sur la gauche. Bien merdique, je finis par déchausser, ça ira plus vite. Je m'enfonce quand même pas mal, mais ça passe. Je rechausse au dessus, à présent ça devrait rouler. Je prends la piste à flanc. A un moment hésitation, je sais qu'il ne faut pas trop remonter. Je repars un peu en arrière pour ne pas trop monter. Bien joué, ça sera plus simple de contourner l'épaule ouest. Ca passe, un dernier passage raide et voilà la combe... Déjà 2 heures de passées ! Je pensais que ça prendrait moins de temps.

Dans la combe, il y a une vieille trace verglacée parfois invisible. Je continue mon ascension, personne aux alentours, effectivement, cette combe est sauvage, très sauvage. Je prends le temps de tourner quelques vidéos.

La petite Miaz approche, à droite, la belle aiguille du Saint esprit. Je passe une sorte de premier col, et rencontre le soleil. Ca fait du bien. J'opère la traversée à flanc de petite Miaz et me fait une pause au petit col de la petite Miaz.

 

Mont Charvet depuis les troncs
Mont Charvet depuis les troncs
Mont Charvet depuis les troncs
Mont Charvet depuis les troncs
Mont Charvet depuis les troncs
Mont Charvet depuis les troncs
Mont Charvet depuis les troncs
Mont Charvet depuis les troncs
Mont Charvet depuis les troncs

Mont Charvet depuis les troncs

Je remonte ensuite vers le col, j'observe au sommet deux skieurs qui repartent en arrière, je ne suis pas seul !

 Voilà le col, je laisse les skis, et vers le haut. La pente est un peu plus raide mais tout à fait abordable. Je rejoins facilement l'épaule. Je mets les crampons pour l'arête. Elle est jolie, agréable, un petit pas d'escalade au milieu et voilà le sommet, Youpi !

J'opère une bonne pause pour en profiter, la vue est superbe, sur le mont blanc, mais surtout sur la pointe Percée, toute proche !

Je mitraille

puis je repars, tranquillement sur l'arête. Dans la pente en dessous je croise une cordée, on discute, puis chacun part de son coté. Je chausse, le passage le long de la petite Miaz est superbe. Puis c'est neige béton travaillée par le vent pendant un moment. La descente fait du bruit ! Je décide d'aller voir si ça passe à 1850 m, j'ai répéré qu'il y avait une petite barre rocheuse à la montée. Je m'approche, à priori ça passe. Un peu "d'escalade" et me voilà sur un replat, je rechausse les skis. La descente est un peu technique mais ça passe.

Mont Charvet sommet
Mont Charvet sommet
Mont Charvet sommet
Mont Charvet sommet

Mont Charvet sommet

Je retrouve le passage raide, puis les pentes, ça passe. Je me retrouve dans les vernes à faire skiiii boy. voilà la route.  Je file vers le bas.  Je rejoins le dessus des pistes de ski de fond.  J'essaie d'optimiser la vitesse pour pousser le moins possible, et ça passe, je n'aurais qu'à bourriner sur une centaine de mètres à la fin, le long des skieurs de fond nombreux !

 

Voilà la voiture

Il m'aura tout de même fallu 4 heures pour monter et 1 h 30 pour descendre.

Belle sortie !

Voir les commentaires

Ski de rando : Pointe de Blonnière - 2362 m avec Louis

Publié le par Apoutsiak

Pointe de Blonnière - ski de randonnée

Pointe de Blonnière - ski de randonnée

Une jolie combe dans des conditions pas top avec Louis

 

Vidéo :

Topo :

 

Se garer au parking de Comburce 1187 m

remonter la piste qui longe le Nan de la Blonnière jusqu'à 1353 m puis le sentier au dessus en rive droite jusqu'à 1700 m environ. ensuite deux choix, soit tout droit au dessus vers le point 2369 m et tourner à droite pour retrouver l'axe du sommet soit en virant  rive gauche de la combe et de gagner le sommet par la gauche.

un peu d'escalade sur la fin (fastoche)

 

Ski de rando : Pointe de Blonnière - 2362 m avec Louis
Ski de rando : Pointe de Blonnière - 2362 m avec Louis
Ski de rando : Pointe de Blonnière - 2362 m avec Louis
Ski de rando : Pointe de Blonnière - 2362 m avec Louis
Ski de rando : Pointe de Blonnière - 2362 m avec Louis
Ski de rando : Pointe de Blonnière - 2362 m avec Louis
Ski de rando : Pointe de Blonnière - 2362 m avec Louis
Ski de rando : Pointe de Blonnière - 2362 m avec Louis
Ski de rando : Pointe de Blonnière - 2362 m avec Louis
Ski de rando : Pointe de Blonnière - 2362 m avec Louis

Récit

 

On avait décidé de se faire une petite sortie "famille" avec Louis

Et vu les conditions, je pensais que la pointe de Blonnière était plus adaptée car moins raide que le trou de la Mouche, le projet initial.

Bref, on se retrouve vers 10 h sur le parking complètement verglacé de Comburce. deux voitures arrivent, on part les premiers, sur un bon rythme (trop bon rythme ?).  Assez rapidement il faut déchausser, et les deux filles nous rattrapent. Puis finissent par nous dépasser au déchaussage suivant, il y a vraiment peu de neige en ce mois de février. Un gars en solo fini par faire de même , nous voilà tranquille. A présent la neige est en continu, on sort de la forêt, et on se retrouve sur la piste en neige béton.  5 minutes plus tard, au dessus, c'est même verglacé et en vaguelette. Je finis par conseiller à Louis de déchausser pendant que je vais batailler. Je l'attends, quand il me rejoins à un endroit plus propice, il a deux plaies , il a du se blesser dans les fixations. Ca saignotte, rien de grave, juste du désagréable.

Il  remet les skis et on repart. On passe sous le Coillu à Bordel qui faisait parti des options, mais on a laissé tombé l'idée hier soir. Louis réussi quelques conversions, en rate d'autre. Il s'inquiète de la distance qui le sépare du sommet. Je surveille l'altimètre qui ne monte effectivement que très lentement, sans lui faire part de mes observations ! une courte pause avant de repartir. Son rythme ralenti, son moral aussi, j'essaie de l'encourager. Il me propose de nous arrêter sur une antécîme, je parviens à le remotiver. Je lui trouve des objectifs accessibles, on divise la montée au morceau, on vise un rocher, en général à 10 minutes et quand on y parvient, on prend un autre objectif accessible. (C'est la méthode que j'utilise lors des galères en haute montagne, en arrivant à l'objectif, je visualise mentalement une coupe de champagne !)

On progresse et on rejoint le soleil... Ou l'inverse. Courte pause, on regarde deux gars descendre du sommet. on sait que la neige va être pourri à la descente, dommage. On fini par accéder au dépôt des skis; reste 5 minutes d'escalade facile.

 

Ski de rando : Pointe de Blonnière - 2362 m avec Louis
Ski de rando : Pointe de Blonnière - 2362 m avec Louis
Ski de rando : Pointe de Blonnière - 2362 m avec Louis
Ski de rando : Pointe de Blonnière - 2362 m avec Louis
Ski de rando : Pointe de Blonnière - 2362 m avec Louis
Ski de rando : Pointe de Blonnière - 2362 m avec Louis

Louis arrive bien fatigué. On mange, on discute. Je fais quelques photos avant de repartir. On rejoint le dépot des skis. et on repart. Moi devant, Louis me suit. Le neige est bien dure et traffolée.

En plus ça n'est pas homogène !

On fini par trouver le rythme et enchainer les virages et on rejoint le pied du Coillu, puis la piste. Le reste est facile, la neige presque bonne, légèrement revenue. On rejoint la voiture avant de rentrer à l'appart.

 

Une belle journée ensemble !

 

 

Voir les commentaires

Ski de rando : Trou de la Mouche

Publié le par Apoutsiak

Trou de la Mouche
Trou de la Mouche

Trou de la Mouche

par la combe du Grand crêt

ou j'ai tracé la combe la plus courue du monde !!!

 

Ski de rando : Trou de la Mouche
Ski de rando : Trou de la Mouche

Topo

Depuis le parking des Confins, rejoindre la combe deu Grand Crêt et venir en rive droite sous le Paré de Joux. Remonter cette rive droite avant de basculer vers la rive gauche après la grotte

Basculer à nouveau en rive droite pour retrouver la pente finale du trou de la mouche

 

la pente est assez raide et permet de gagner le Trou  de la Mouche

 

Descente par Paccaly

Les plus forts emprunteront la pente raide à gauche du trou, les moins forts descendront à droite vers le passage du père pour chausser. Ensuite ça passe un peu partout, en rive gauche c'est tout bon et un petit peu plus raide.

En bas de la combe , soit prendre à flanc un sentier qui ramène à la ferme de paccaly, soit descendre puis remonter à cette même ferme.

de là, suivre la piste qui ramène au parking des Confins

 

 

Trou de la Mouche - la Clusaz - Aravis
Trou de la Mouche - la Clusaz - Aravis
Trou de la Mouche - la Clusaz - Aravis
Trou de la Mouche - la Clusaz - Aravis
Trou de la Mouche - la Clusaz - Aravis
Trou de la Mouche - la Clusaz - Aravis
Trou de la Mouche - la Clusaz - Aravis
Trou de la Mouche - la Clusaz - Aravis

Trou de la Mouche - la Clusaz - Aravis

Récit

 

Il faisait froid ce matin là, j'arrive au parking des Confins, désert, il faut dire qu'il est tôt, c'est notre dernier jour de vacances, et je m'octroie une dernière sortie ski de rando  avant notre départ programmé à 11h, Bref, il est 7 h et je suis seul.

Je m'équipe, je démarre, une fine pellicule de  neige est tombé, ils annonçaient 15 cm, s'il en est tombé 5 cm c'est le bout du monde.

je quitte donc les Confins et rejoins le faux plat en bas de la combe. Ca monte tranquillement, je prends le rythme, arrivé de l'autre coté, je me retourne et je vois 3 voitures garées à coté de la mienne, les poursuivants arrivent.  Je poursuis, plus je monte, plus il y a de poudreuse et il faut tracer, la trace est difficile à suivre par moment, le vent l'a masquée. Je surveille au loin un skieur beaucoup plus rapide que moi, qui devrait finir par me dépasser.

J'avance.

 

le skieur se retrouve en dessous de moi, il ne suit pas mon option et part à droite, je décide de rejoindre sa trace, je me retrouve derrière, il m'a dépassé, sans dépassement ! sans un mot. Cool, je ne vais plus avoir qu'à suivre...

 

Au début, je parviens à faire quelque peu illusion, le maintenant à portée de fusil. Mais le voilà dans un passage raide, bien verglacé, je sens que je vais fondre sur lui, il passe, c'est mon tour. Puré, c'est vraiment raide, et vraiment verglacé. Je bataille pour maintenir les skis sans déraper. Et je finis par sortir du passage, devant, il n'y a plus personne, il est déjà loin.

je me rends compte qu'il part à droite vers la Crête de Pelouse. Perso je pars à gauche, e je me remets à tracer. je m'applique à trouver les meilleurs passages, et je rejoins le pied du trou de la mouche. Je mets les couteaux, je sais que la partie finale est un peu plus technique.

Il n'y a plus de trace visible, et le peu de neige recouvre des endroits en neige béton un peu raide. Je me lance, et conversion après conversion, je m'élève !

La trace se passe plutôt bien. Quand je suis au 2/3 de la petite facette, j'aperçois un skieur en bas. Je vois qu'il se lance sans couteau

5 minutes plus tard ,je le verrais en pleine pente en train de les mettre... mauvaise anticipation. Je me retrouve sous le raidillon final, je finis par déchausser et mettre les crampons, je me retrouve au Trou, ça fait 2 bonnes heures de montée.

Grosse pause phot, c'est magnifique. Je file versant Paccaly et trouve le soleil. Je descends le passage du père tout en traçant et croise deux skieurs qui montent. On échange, je cahusse, et c'est parti.

Les 5 cm de poudre sont un régal. je descends la rive gauche de la combe enchainant les virages. Il y a des skieurs au large dans le sens de la montée !

Je ne perds pas de temps, je retrouve la piste en bas de combe qui permet d'éviter la petite remontée.

puis c'est plutôt plat, jusqu'au parking des Confins qui est quasiment plein, il va y a avoir du monde aujourd'hui dans les combes !

 

 

 

Voir les commentaires

Ski de randonnée - Pointe de Merdassier

Publié le par Apoutsiak

Dernier sommet de cette trop courte semaine de vacances.

j'y avais pris un but il y a 3 ans... Dans le jour blanc

Topo

De l'Etale, remonter les pistes puis les hors piste en direction de la grande Combe à droite du sommet. Presque en haut de cette combe vire (150 m sous l'arête) virer au Nord (à gauche) sous une barre rocheuse pour rejoindre un plateau. De là prendre la facette Nord Ouest et gagner le sommet (perso je suis arrivé à droite du sommet avant de reprendre l'arête facile sur 40 m)

Descente par le même itinéraire

Ski de randonnée - Pointe de Merdassier

Récit

Le sommet est sans intérêt mais on le voit de l'appart

J'y ai déjà pris un but il y a 3 ans , je me suis retrouvé 50 m sous l'arête dans le jour blanc

Bref, j'ai la pression.

Pas envie de revenir bredouille.

La veille, j'avais prévu de m'y rendre, si une opportunité se présentait. Mais il a pas mal neigé et le jour blanc a perduré. Dans l'après midi j'ai aperçu 3 skieurs en provenance du petit plateau sous le sommet, j'aurais peut être du y aller.

Ce matin, GRAND BEAU, Yes, mais mon routeur météo m'annonce du jour blanc dans la deuxième partie de matinée (mon routeur météo c'est Sandrine, ma femme, qui a force de me cotoiller, a appris à prendre la météo comme personne...). Mais, et oui, il y a un mais, c'est le dernier jour des vacances, et on doit vider l'appart. Bref, ça me fait un petit échauffement, entre l'appart et la voiture, sans prendre l'ascenseur. Vers 8h 40 , j'ai le feu vert des autorités (c'est marrant, les autorités, c'est également la routeuse météo...) Je file, sur les piste pour rejoindre le parking de l'Etale. Je peaute, salue un pisteur, d'abord sur les pistes puis dans les hors piste. La météo tourne, doucement, le routeur ne s'est, une fois de plus, faut il le souligner, pas trompé, malheureusement.

Dans les hors piste j'avance et remonte pour finir par les quitter, par gravité , les skieurs ne peuvent plus passer ici.

Enfin, je trace, dans cette grande combe. Je m'applique, à gauche, à droite. 30 cm de poudreuse sur un fond dur, parfois un peu verglacé, pas toujours faciles à "ancrer". L'esprit est hyper concentré, objectif, ne pas prendre de risque. Je choisis mes traces avec attention. cachée par la poudreuse, la couche en dessous n’accroche pas bien. J’essaie de suivre les traces de descente des skieurs de la veille. Me voilà 100 m sous l'endroit où j'avais buté en 2013, beaucoup trop à droite.

Je bascule à gauche, sous une barre, dans un passage raide. Les skis aggripent mal la neige verglacée, je décide de les mettre sur le sac. Je trace, m'enfonçant à chauque pas, le passage est passé et je me retrouve sur le replat. pas la peine de remettre les skis, la facette Nord Ouest me tend les bras.

Je file, puis attaque . Les pieds ancrent bien en dessous et je progresse à bon rythme, même si je m'octroie des pauses par moment. J'oblique légèrement à drotie pour ne pas me retrouver avec une sous-couche en rocher. Et je sors sur l'arête. Le jour blanc est bien là et Sandrine ne pourra pas me voir depuis en bas, j'aurais pu faire le kéké. J'ai mis 2 h alors que je pensais boucler l'affaire en 1 h 30.

Petite pause avant de redescendre, à ski. L'arête est facile, puis je me lance dans la face, à plus de 40° (beaucoup pour moi) Un grand dérapage avant que j'enchaine les virages, un plaisir. Au loin, je vois 7 ou 8 skieurs qui profitent de ma trace. Ç’aurait été si facile s'ils avaient tracé... Mais ça m'a fait du bien.

Je les croise, affinant au maximum ma technique, dans une neige de cinéma. Malheureusement toutes les bonnes choses ont une fin, et je sens l'appel du routeur. Je ne remonterait pas me faire une seconde descente du haut de la Combe ...

Me volà dans les hors piste. Je rejoins rapidement les pistes. Je repeaute pour gagner la voiture. Et voilà, les vacances sont finies, sur une jolie sortie. Manquait quand même un peu de soleil ...

 

Photo

Voir les commentaires

Ski de Rando - Pointe de Blonnière

Publié le par Apoutsiak

Jolie sortie tranquille

Ski de Rando - Pointe de Blonnière

Topo

Départ possible de l'Etale.

ou du parking de Comburce.

Pour aller de l'Etale au parking de Comburce, c'est un peu merdique. Il faut descendre au col de Merdassier et prendre la piste à flanc. Descendre la piste jusqu'à 1300 m en sortie de forêt et basculer vers l'est en direction du parking dans les pentes.

Depuis le parking, remonter la piste qui longe le Merdassier. Remonter au mieux la Combe de Blonnière, belle vue sur le Coillu à Bordel passer par le point 2022 avant de basculer vers la droite en visant le sommet 2369 m Les derniers mètres se gravissent à pied

Retour par le même itinéraire.

Ski de Rando - Pointe de Blonnière
Ski de Rando - Pointe de Blonnière

Récit :

J'ai longtemps hésité...

Longtemps hésiter à prendre la voiture pour descendre au parking de Comburce. Je savais que la descente depuis le col de Merdassier était merdique et difficile à trouver. Et le retour usant ! Mais mon petit coté écolo m'a dit " non, pars à ski c'est mieux, c'est ça l'Aventure avec un grand A..."

Bref, je suis parti de l'appart ski aux pieds !

Je décolle tranquille et je file par les pistes au col de Merdassier. Sur le GPS les traces se confondent, je la joue à la "oineagaign !" Et pourtant je le sais que ça n'est pas par là, je suis déjà descendu il ya 3 ans... Bref, je décide de passer par la pente des pylônes au niveau du col. Au début tout va bien, mais rapidement, ça devient infranchissable. Je remonte en escaliers pour trouver une trouée dans la forêt. J'y file, pas pour longtemps, il faut déchausser. Bon ben voilà, je suis engagé, je ne vais pas remonter maitenant, il ya des traces de GRP, je vais les suivre un moment. Skis sur le sac et c'est parti. Je m'enfonce par moment jusqu'au mollet . Je retrouve la pente sous les pylônes, en dessous ça sent les barres, je traversee et me retrouve dans des vires où l'on aperçois une sente avec le manque de neige. il ne faut pas s'en coller une, mais ça passe.

Je descends ensuite direct dré dans le pentu. et me rerouve, semble t'il au dessus d'une nouvelle barre, que je contourne par la droite retrouvant au passage le GRP, Voilà enfin la piste juste au dessus du parking de Comburce, comme annoncé, jusqu'ici, c'était bien merdique !

Me voilà reparti vers le haut, sur une piste. Je croise un surfer et un skieur qui ont déjà finis !!! Je n'ai encore rien fait. Je progresse et aperçois quelques skieurs au loin. La neige est bien dure en bas. Deux skieurs descendent le Coillu à Bordel. Ils rechaussent et remontent dans la combe et se retrouvent juste devant moi. Je décide de suivre leur rythme, un peu plus élevé que le mien. Je suis en légère surchauffe mais ça devrait passer, c'est un bon exercice. L'un des deux est un peu moins physique, et son rythme me va. Au loin , deux skieurs descendent de la pointe de Merdassier, mon prochain objectif. Tout en montant , je réfléchis, ça serait élégant de monter à la pointe de Blonnière, de redescendre sous la pointe de Merdassier et de remonter , Dré dans le pentu vers le sommet avant de redescendre directement sur l'Etale. Ca m'éviterait la méchante remontée de Comburce au col de Merdassier. Tout en avançant, je réfléchis aux risques : il est sans doute déjà un peu tard, la face Sud de la pointe de Merdassier a déjà chauffée, je risque de me prendre une coulée. Je décide de laisser tomber , c'est dommage, ça aurait été une jolie traversée, avec une belle trace GPS à la clef ;-).

Mes deux acolytes partent vers le Col de Blonnière quand je file vers le sommet. Nous avons dépassé un groupe d'anciens. Je me retrouve seul sur une bonne trace. Quelques conversions plus haut je dépose les skis , ne reste qu'une 20aine de mètres pour fouler le sommet.

Pause photo et je redescends.

Je décide de skier sous les pentes de l'Etale, à l'ombre. Mais je ne trouve pas de neige parfaite. Elle a déjà été travaillée par le vent et reste légèrement croutée. Je cherche, je cherche, et fini par trouver de bonnes portions. En desssous du Coillu, ça devient moins bon et bien dur. Je rejoins le virage au dessus de Comburce ou je dépeaute pour remonter à Merdassier skis sur le sac par mon itinéraire de montée.

Tout se passe bien, j'ai juste à suivre mes propres traces (ah oui, j'ai oublié de vous dire que personne ne passe par là d'habitude en hiver) Un chamois surveille ma progression. La neige a légèrement fondue depuis ce matin. Je remets les skis 100 m sous le col. Je rejoins le col puis les pistes avant de rejoindre l'appart pour une petite sieste !

Ski de Rando - Pointe de Blonnière
Ski de Rando - Pointe de Blonnière
Ski de Rando - Pointe de Blonnière
Ski de Rando - Pointe de Blonnière
Ski de Rando - Pointe de Blonnière
Ski de Rando - Pointe de Blonnière
Ski de Rando - Pointe de Blonnière
Ski de Rando - Pointe de Blonnière
Ski de Rando - Pointe de Blonnière
Ski de Rando - Pointe de Blonnière
Ski de Rando - Pointe de Blonnière

Voir les commentaires

Ski de randonnée : Traversée du Trou de la Mouche - Ambrevetta

Publié le par Apoutsiak

Ski de randonnée : Traversée du Trou de la Mouche - Ambrevetta

Magnifique traversée

Montée par la Combe du Grand Crêt, Trou de la Mouche, descente par la Combe de Paccaly

Nouvelle montée par la Combe de Tardevant

Ambrevetta

Descente par le même itinéraire.

Ski de randonnée : Traversée du Trou de la Mouche - Ambrevetta
Ski de randonnée : Traversée du Trou de la Mouche - Ambrevetta

Topo

Du parking des Confins, prendre la direction de la Combe du Grand Crêt que l'on remonte d'abord par la rive droite puis en son centre. La pente qui mêne au trou de la Mouche est plus raide

Trou de la Mouche : 2463 m

Du Trou de la Mouche, deux solutions : pour les bons skieurs, à gauche, une belle pente raide ramène dans la combe de Paccaly

Pour les moins bons skieurs, à droite à pied, par la rampe puis brievement dans le couloir à l'Est avant de revenir sur l'arête et chausser un plus bas. Redescente de la Combe de Paccaly, au mieux !

En bas de la combe, rester à droite et vers 1670 m possibilité de basculer dans la Comb de Tardevant. Remonter les pentes de la combe de Tardevant. Passer à hauteur du lac de Tardevant et gagner l'épaule de l'Ambrevetta 2450 m. Possibilité de gagner le sommet par l'arête 2501 m

Descente par la combe de Tardevant. Remettre les peaux en bas pour rejoindre le parking des Confins

Ski de randonnée : Traversée du Trou de la Mouche - Ambrevetta

D'autre idées

 

1°) Montée au Trou de la Mouche et descente dans le vallon de Tré le Crot pour regagner la combe de la Forclaz par le passage de la Grande Forclaz, descente aux Confins par la combe de la Forclaz

2°)Même itinéraire mais descente par la Forclaz et non par Tardevant !

.

Ski de randonnée : Traversée du Trou de la Mouche - Ambrevetta

Récit

C'était un projet que j'avais depuis longtemps

Enchainer deux combes (chacun selon ses moyens !)

Tout commence mal à l'appart', la voiture est tankée dans la neige et je perds 3/4 d'heure à la sortir bien que de gentils vacanciers soient venus m'aider... Bon, bref, une fois parti, j'atteinds rapidement les Confins où il y a déjà un peu de monde. Décollage. Je prends mon petit rythme et remonte la Combe. Je rattrape lentement quelques groupes.

Voilà la pente sous le Trou, je la remonte. Un collant pipette me revient dessus au moment où j'arrive au Trou, il ne m'a pas dépassé, l'honneur est sauf. Courte pause avant de basculer versant Paccaly

J'adore cette vue !

Je bascule donc, hésitation sur l'arête, avant de trouver le bon chemin vers le petit col en dessous. J'en profite pour décrocher un ou deux rochers branlants involontairement. Deux skieurs en dessous ne s'en offensent pas. On voit qu'on n'est pas en période de vacances des Parisiens... (Bon, je me suis quand même platement excusé !)

Bref, je pars pour la descente, cherchant la neige parfaite. Je n'en trouve que de la bonne. Malheureusement pas de la parfaite. Le bas de la combe est déjà là, je remets les peaux. L'impression d'être tout seul. je repars vers le haut. Je retrouve une trace de montée et c'est parti. Au loin il y a des skieurs, j'ai l'impression d'être le dernier. Mais je reviens très lentement sur l'un deux. Que je parviens à dépasser au niveau du lac. Il me dit un mot sympa. Je poursuis. Finalement, je dois être un peu cuît, j'ai du mal à le larguer, et un autre skieur me revient dessus et me passe. Voilà l'épaule. Il n'y a qu'une seule trace de ski pour aller au sommet et je suis un peu fatigué , je décide d'en rester là.

Je ravitaille avant une excellente descente. En bas, j'avais oublié qu'il y avait pas mal de déniv. Alors au lieu de remettre les peaux, j'ai mis les skis su le sac, petite erreur. Avant de rechausser pour une ultime descente et rejoindre le parking des Confins, et ses free riders en provenance directe des pistes de la Clusaz.

Ski de randonnée : Traversée du Trou de la Mouche - Ambrevetta
Ski de randonnée : Traversée du Trou de la Mouche - Ambrevetta
Ski de randonnée : Traversée du Trou de la Mouche - Ambrevetta
Ski de randonnée : Traversée du Trou de la Mouche - Ambrevetta
Ski de randonnée : Traversée du Trou de la Mouche - Ambrevetta
Ski de randonnée : Traversée du Trou de la Mouche - Ambrevetta
Ski de randonnée : Traversée du Trou de la Mouche - Ambrevetta
Ski de randonnée : Traversée du Trou de la Mouche - Ambrevetta
Ski de randonnée : Traversée du Trou de la Mouche - Ambrevetta
Ski de randonnée : Traversée du Trou de la Mouche - Ambrevetta
Ski de randonnée : Traversée du Trou de la Mouche - Ambrevetta
Ski de randonnée : Traversée du Trou de la Mouche - Ambrevetta

Voir les commentaires

1 2 3 > >>