Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Petit Alpiniste Illustré

Le Petit Alpiniste Illustré

by Apoutsiak

Ski de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 m

Apoutsiak — Ski de randonnéeRaid à skiLofoten
Ski de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 m
Ski de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 mSki de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 mSki de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 m
Ski de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 mSki de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 m

Soirée pêche pour Philippe et Cédric. Je passe admirer leur courage, il doit faire -25°C et il y a 80 km/h de vent. Et eux, restent impassibles à taquiner le poisson. Enfin quand je passe, c’est plutôt les poissons qui les taquinent. Trois malheureux poissons, de taille bien modeste se débâtent dans la neige, transits de froid et asphyxié d’air… C’est comme si on nous noyait dans l’huile bouillante me dis je…. Horrible destin. Je profite du moment pour faire quelques photos et les abandonne à leur sort (les poissons et les pêcheurs), je n’ai pas la patience et j’ai peur d’attraper le mal de la mort.

Il parait que je porte la poisse, dès que je fus parti, la pêche devint miraculeuse, Jésus et ses apôtres sur le lac de Tyberiade ! et le soir au repas, un kyrielle de poissons nous ai servi en guise de repas. En plus de l’ensemble des restes accumulés pendant la semaine, autant dire qu’on a fait une orgie (à l'ail est il nécessaire de le préciser). Le repas se termine et nous filons au lit.

 

Le lendemain matin, grand beau, encore, parfait. Le Van nous emmène trois kilomètres plus loin. On chausse et on part. Et comme chaque jour : un peu de plat sur un lac, une forêt de bouleau rabougris et des grandes pentes de neige, ça en deviendrait presque lassant. Tel un accordéon, le groupe s’étire et se contracte, et je chantonne de temps en temps (emporté par la foule qui…  la la la )

Première petite pause, près d’un lac enneigé, au soleil, on est bien. Le groupe repart, au loin, comme d’hab’, la mer, devant, les montagnes. Les Lofoten, c’est surfait. J’en viens à me dire  "heureusement qu’on part demain." Les conversions s’enchaînent, facilement pour les uns, plus difficilement pour les autres. Certains, dans l'opération, plantent leur ski dans la neige, d'autres ne parviennent pas à le ramener…

Gabriel, qui a eu une semaine bien chargée en événements en tout genre, galère. Il  a déjà chu à de moult reprises, il a failli finir comme Henri II un bâton de ski planté dans le globe oculaire, ses projets de mariage contrariés.

C’est dommage d’ailleurs car si c’avait été le cas, on aurait peut être fait comme Henri II, sortir des prisonniers de leurs geôles humides et leur créer la même lésion pour voir comment la soigner. Autant dire qu’ils n’étaient pas ravis ravis… (tout ça sur une idée du grand chirurgien Ambroise Paré...

Ski de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 mSki de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 m
Ski de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 mSki de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 m
Ski de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 mSki de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 mSki de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 m

Aujourd’hui, donc, nouveau souci, de la glace est venue sournoisement, s’installer dans sa fixation, impossible de remettre sa chaussure correctement, ça déchausse tous les 10 mètres. Olivier l’attend, ils tentent une réparation de fortune. Et la réparation de fortune ne tient pas, n’est pas MacGyver qui veut.  Olivier se charge des skis de Gabriel, et ce dernier remonte les 100 derniers mètres  à pied. Tel le Christ au Golgotha, il monte. Les chaussures s’enfoncent profondément dans la neige profonde. ! Du haut le spectacle est magnifique de ce Sisyphe remontant sa montagne. Un bonne grosse Galère, sans Simon de Sirène ni Marie-Magdeleine pour lui éponger le front. A la fois, il a un beau bandeau Font-Romeux, elle n’aurait pas servi à grand-chose, Marie-Magdeleine.

 

Pendant ce temps, nous sommes 4 à gravir le sommet principal, Philippe, Sylvie, Nathalie et ma pomme. Une petite arête sympa et facile. Je  galope  avec bonheur sur ce dernier sommet.  Joli 360 au sommet.  Sylvie sort alors un piolet tout neuf de son sac pour al descente. Et Philippe lui explique méticuleusement les différents usages de l’outil. In petto, je me suis dit que si j’avais sorti mon piolet, je n’aurais sans doute pas eu d’explication si précise, voir même aucune explication… Va savoir pourquoi …

Ski de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 mSki de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 m
Ski de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 mSki de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 mSki de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 m
Ski de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 mSki de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 m

On quitte le sommet pour une descente rapide vers le col ou l’on retrouve les autres. Gabriel est au bout du calvaire, crucifié par l’effort. Heureusement qu’il n’y avait pas 3 clous, je l’aurais achevé en beauté. On repart sur le second sommet, à skis, pour un concours de conversion que Nathalie gagne haut la main, il faut dire qu’elle est au CAF de l’une des plus grandes villes de France (voir la plus grande, faudra que je vérifie 😉   )

15 m sans skis, petite pause et retour aux skis pour un embouteillage. On est 18 pour 10 m carrés. Les uns enlèvent les skis, les autres souhaitent partir. On bouscule son voisin l’air de rien, histoire de se faire une bonne place au soleil, si son sac ou ses skis partent dans la face, c’est pas grave, c’est à lui !

Et on attaque la superbe descente dans une poudreuse sympa, pour rejoindre le lac de la pause. Pic nique et nouveau peautage. On repart vers le haut, la trace est très esthétique. Le temps se refroidi, le vent apparait, ambiance… Derniers mètres de montée au Lofoten, je le sais, je vois ce petit col qui montre la fin de l’effort, j’ai une petite larme qui perle sous mes lunettes, j’ai adoré ses paysages uniques, ses montagnes sauvages se jetant dans les Fjords, la mer, noire et sombre, intense le soleil rasant et la météo imprévisible.

Les autres arrivent, je mitraille avec mon appareil photo, tentant comme je peux de faire de jolis portraits.

On se fait un dépeautage à la collant pipette, sans déchausser. Alors autant la première fois, j’avais été ridicule, autant là, j’ai été impérial, ou presque. Le plus dur a été de choper l’arrière du ski. Une fois cela fait, j’ai chopé ma peau et zip, l’ai décollé sans la laisser trainer dans la neige, fastoche. Il faut dire que je me suis placé à un endroit bien plat afin d’éviter de glisser une fois la peau enlève et le ski reposé… On est quelques uns à adopter la technique. Et on repart vers le bas. Dans la poudreuse, toujours. Les virages s’enchaînent. Et les petites traversées. Puis le vent se lève, fort, il balaye la neige que nous soufflons à chaque virage, c’est superbe, on s’en prend un peu dans la gueule, mais bon.

On retrouve les forêts de bouleau rabougris. Ski combat dans lequel j’excelle, enfin, je me croûte quand même, mais bon… je suis passé. Au dessus le groupe est tout éparpillé dans la forêt.

Voilà déjà la voiture.

Ski de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 m
Ski de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 mSki de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 m
Ski de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 mSki de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 m
Ski de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 mSki de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 m

Un type en 4X4 est à deux doigts d’écraser Romain et ses skis, pas cool, tout ça pour déplacer sa voiture de 2m50… Rien de grave, on se rentre au camping. Au loin, je vois Nathalie et Gabriel se diriger vers la chapelle avec un prêtre devant eux. Mais, mais, c’est Laurent, qui a enfilé son aube   et son étole, quel prestance. Bon alors là j'avoue que ça en a éberlué plus d'un de découvrir notre Lolo prêtre !  J’imagine que Nathalie a réussi à convaincre Romain.  (je sais, la fin est un peu bâclée mais bon, l’avion va bientôt atterrir, il faut clore ce récit)

Les Orgues chantent l’Amour. On a même entendu l'olipfant !  Les mouettes bénissent cette union de leurs cris enthousiastes ! 

Tout le monde se réjouit !

Sauf Havald qui nous court après pour nous faire payer les Sauna 60 € par utilisation !!! (soit 180 € pour notre groupe...)

Le mariage étant terminé (qui a dit bâclé ?) La négociation commence, serrée, Havald monte sur ses grands chevaux, mais les filles ne veulent pas lâcher l’affaire, on ne lit nulle part que le Sauna est payant. Le ton monte. Sylvie souhaite simplement qu’il s’excuse. Nathalie obtient une remise. J’avoue que nous, les mâles de l’expédition, on aurait vite laissé tomber. C’est dommage, c’est l’un des rares Norvégien qu’on a croisé pendant le séjour et voilà que ça se termine mal !

On part comme des voleurs (on a payé ce qu’on devait quand même) et le Sébastien Loeb d’Aubagne reprend le volant. On a du dépasser 50 voitures avant d’arriver à l’hôtel, près de Evenes et de l’aéroport.

L’hôtel est pas mal, confortable,  avec une superbe vue sur le pont. Si j’ai le temps, j’irai courir demain matin. Un repas copieux et au lit.

Ski de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 m

Je suis réveillé à 6 h 15. Bon, ben go pour un petit footing sur route et à jeun (truc improbable qui ne m’arrive jamais) Je traverse le magnifique pont avant de partir vers le Nord, je trouve un joli panneau traversée de renne et zou, la photo,  retour par le pont, qui fait plus de 500 m de long et est assez haut, vent de face,  -9°C, 9 m/s de vent indiquait le panneau. Les mouettes se rient de moi ! Des corbeaux un peu gris aussi ! Par chance quasiment pas de circulation ce matin. Je repars vers le Nord, une route piétonne enneigée mais damée, malheureusement c’est en cul de sac.  Je galope dans la poudreuse profonde, traverse deux jardins pour retrouver la route. Je poursuis vers le Nord, le petit port de pêche observé sur la carte n’est en fait qu’un cimetière à bateau, une plaie dans le paysage.

Retour à l'hôtel pour un copieux petit dej puis un départ pour l'aéroport... Et le long retour en Franche Comté.

 

C'est sûr, je reviendrai

 

Air Scandinavian SAS entre Evenes et Oslo le 25 mars 2018

Ski de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 mSki de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 m
Ski de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 mSki de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 m
Ski de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 m
Ski de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 mSki de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 m
Ski de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 mSki de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 mSki de rando aux lofoten : Torksmannen - 755 m
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article