Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ski de rando : dans la poudreuse du Ballon d'Alsace

Publié le par Apoutsiak

Tout est dit, et je pourrais conclure là cet article, mais je vais vous en donner quelques menus détails...

 

P1000566.JPG

 

Topo du jour :

 

montée à la Tête des Redoutes (1138 m)

Descente de la noire du Grand langenberg - Boedele (810 m)

Remontée du couloir qui permet d'accéder à la Chaumière (appelé couloir Boedele)

et rebelote 3 fois en passant par le sommet du téléski de la Chaumière.

 

1460 m de déniv

 

P1000569.JPG

 

Récit

 

La route était mauvaise, c'était bon signe... Le vent bien présent, ennuyeux, crant de possible plaque à vent, notamment dans le couloir de la Vierge.

 

Après m'être enlisé en me garant de la neige (j'ai du sortir la pelle pour dégager la voiture...) Je suis prêt vers 8 h 45. Je monte à pied vers la tête des redoutes (ça évite d'abîmer les peaux) et c'est parti pour la descente de la noire, non damée, un régal après quelques virages hésitants. Je repeaute et file vers le refuge de Boedele. Je compte remonter le couloir qui part du refuge. Un classique parait il !

Ça va être chaud : il y a environ 70 cm de poudreuse un peu lourde sur 40 cm de neige dure. Ça enfonce par moment jusqu'au genou, un petit arrière gout de Wildhorn ! ...

400 petits mètre à tracer dans cette neige où il faut sortir les spatules à chaque pas. Je prends mon temps. Le couloir se divise en 3 parties. le bas est un peu plus raide avant un replat, début de la deuxième partie (2 descentes même) qui mène à une arche (un arbre couché) sous lequel on passe. La troisième partie est un peu plus longue et mène au col, (également le bas d'un téléski)

Je trace longuement dans cette neige. Un peu galère, mais je sais, que je profiterai de ma trace lors des prochaines montées. Arrivé à quelques encablures du col, je vois trois skieurs s'apprêter, et partir, du haut ! Les chiens, ils vont me piquer mon couloir vierge ! C'est un peu l'inconvénient du Ballon d'Alsace, on peut y accéder par le haut, un peu comme le petit combin, la vue sur le Grand Combin en moins ! Bref, le chef de la meute descendante me remercie poliment pour la trace mais se gave quand même ! Je termine la montée. dépeaute et file dans cette grosse poudreuse où l'on peut skier dré dans le pentu (y en a tellement que ça freine tout seul !

Arrivé en bas, je repeaute. je me fais gratter par mes deux acolytes, à la montée (bon j'ai une montée de plus qu'aux et en plus , j'ai tracé !, la bonne excuse !) Ça se remonte tout seul, rien à voir avec le premier aller. Je surveille de loin le couloir de la vierge, personne ne s'y est risqué, peut être trop chargé, j'aurais aimé aller voir sur place.

Arrivé au sommet, je dépeaute et replonge. C'est toujours aussi bon, il reste quelques endroits non skiés. Nouveau repeauteage, remontée jusqu'en haut du téléski pour profiter du snow park et nouvelle descente du couloir avant une dernière montée ! Et oui, au Ballon d'Alsace, tout termine par une montée.

1460 m de déniv , j'en ai bien profité !

 

P1000565.JPG

Commenter cet article

Marc Brunet 06/01/2011 09:30



Bonjour Guillaume,


Je suis le chef de la meute qui t'a vilainement piqué les premières traces de descente du Trou.... Une petite précision: Nous venions du Bon Pommier, et j'avais donc aussi une première trace dans
les pattes.... Venant de Belfort, nous partons toujours du plus bas possible, Gte des Forges, Malvaux, Bon Pommier ou virage de la Mine (route qui va au Pt Haut), pour tricoter ensuite en
fonction des conditions.


Dans le milieu de la descente, mon épouse s'est fait une petite entorse du genou, mais à chaud, on a pu rentrer en passant par les démineurs, Gde Goutte, étang des Roseaux.


C'est moi qui avait créé la sortie Marcus Road au Ballon, que je ne rentre plus tellement je la pratique, cet hiver un bon nombre de fois en partant de Malvaux.


Blague à part, depuis fin novembre, ce fut un début de saison tonitruant... Malheureusement, gros changement de météo à partir de ce jeudi, l'enneigement va prendre une bonne claque.


J'ai vu que tu faisais aussi du Trail, je vais commencer cette année, premier objectif Besançon (Petit parcours) en m'entrainant régulièrement avec un ami qui decendait le trou avec nous.


Voilà, je te souhaite une bonne année et une bonne saison, on se reverra peut être au Ballon ou ailleurs,


Marc


 



Apoutsiak 06/01/2011 16:09



Bonjour Marc


 


Etonnant d'avoir rencontré le fameux marc de la marcus road sur place ! Quand je vous ai vu arrivé au sommet du couloir, j'étais un peu vert (comme je l'ai écrit dans l'article), et je trouvais
amusant de le raconter dans le blog.


Pour ton épouse, je pensais qu'elle avait un problème de matos, j'aivais repéré qu'elle était déchaussé lors de la première descente mais aussi lorsque je suis remonté.


 


Quand au trail, une villaine tendinite depuis 2 ans m'empêche de courir (alors que j'adore ça !) Bon courage, le trail des forts est très beau ! et tu peux faire le trail des monts de Gy, le 1er mars si tu veux (j'y serai comme
organisateur !)


 


Meilleur voeux à toi et à ta famille


et au plaisir


 


Guillaume