Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ski de rando - Ballon d'Alsace - Marcus Road, avec Marc

Publié le par Apoutsiak

 

Sortie sur l'après midi avec Marc, le propriétaire des lieux ! Jolie sortie au dessus d'une mer de nuage.

Docteur S Ballon d'Alsace

 

 

 

 

P1010080

 

Topo


De la Chaumière, couloir Boedele.

Remonter au col de Ronde tête puis au sommet du Ballon par la "face Nord"

Couloir de la Vierge et remontée

Démineur, fagne du Faisan, étang du Petit Haut

Remontée au chalet Bonaparte et à la Chaumière

Noire du Grand LangenBerg et remontée à la tête des Redoutes

 

Petite carte explicative :

Un bon schéma vaut mieux qu'un long discours

carte

Fichier GPS

Fichier GPS au format GPX

 

Récit :


Nous y voici...

Je retrouve Marc à la Chaumière, à 2 km du sommet du Ballon d'Alsace. C'est notre première sortie commune. nous nous sommes rencontrés il y a un peu plus d'un an. Je m'etais tapé de tracer le couloir Boedele dans une neige profonde quand à quelques encablures du sommet du couloir, 3 énergumènes étaient apparus en haut du couloir pour se gaver dans MA trace. Et dans les 3 énergumènes, il y avait Marc !

On s'était retrouvé grâce aux joies d'internet

puis au trail des monts de Gy

puis à la Planche des Belles Filles grâce à Yves Krattinger (merci à lui !)

 

Bref, je me retrouvais avec l'homme du Ballon d'Alsace, le spécialiste de la zone. Je me sens en petite forme pour al première descente... Nous attaquons par la descente sur Boedele, lieu de notre première rencontre. Neige dure (très dure) puis ski combat dans les Vernes en bas. il faut repeauter puis Marc m'annonce 10 minutes de portage. Bon j'essaie de suivre le rythme rapide de Marc. Il faut beau et hje sue à grosses gouttes , les skis sur l'épaule fondent sur mon bras, mon dos , ajoutant à la moiteur ambiante... Chaud ! Les 10 minutes de portage me paraisse loooonnngue. Enfin on remet les skis. et c'est parti. J'essaie de faire bonne figure, à faible distance du Belfortain...

Les conversions s'enchaînent, l'itinéraire est pour moi, on prend des raccourcis et on se retrouve dans al face Nord du Ballon d'Alsace. Je décide de finir la face à pied dans la neige bien dure plutôt que de galérer et mon hôte choisi de m'imiter . Quelques mètres plus haut nous voici sur le plateau sommital du Ballon. Pause courte, ah oui, il faut le préciser, le Vosgien fait des pauses courtes ( et pourtant en pauses courtes je m'y connais)

Nous allons attaquer le couloir de la Vierge qui a l'air top. Je pars devant réaliser quelques images pour le blog. Dans mon excellent style (stem, chasse neige virage) Je descends le couloir sous les yeux incrédules de deux raquettistes enchantés de voir 2 imprudents mettre leur vie en danger dans le couloir !

Marc me suit, en passant au plus raide, enchaînant brillamment les virages sautés !

Nous redescendons jusqu'en bas au pris de quelques touchettes (relativement rare bien heureusement) repeautage (ah oui, le Vosgien aime les peautages fréquent, la faut à des montagnes pas très hautes...) et on repart, je laisse galamment Marc faire la trace, tandis que j'essaie de me reposer derrière ... Ma bonne vieille technique, du gars qui trace pas (soit di en passant, chaque fois que je suis venu, j'ai du le tracer ce couloir, alors pour une fois...)

De toute façon, Marc va tellement vite que je ne parviens pas à suivre, même sans faire la trace.

Au sommet, je propose d'y retourner, mais Marc a un autre plan, il veut me faire découvrir un autre plan.

Bon le sommet, il faut tout de même le décrire : un plateau sommital avec des dizaines de raquettistes et de promeneurs, des luges, des enfants... C'est un peu la foire, c'est mercredi.

Nous redescendons vers le col du Ballon d'Alsace puis empruntons les pistes de ski de fond. A un moment Marc part à droite dans une zone bien raide ! et gelée, et pleine d'arbre, et pleine d'arbustes. il fait deux vriages. C'est expo, et en condition pas top. On remonte en escalier, je commence à regretter mon couloir de la Vierge. Moi quand je trouve un spot en condition, je l'exploite jusqu'à ce qu'il soit ravagé !... Bon ben le Vosgien , lui, il préfere aller voir ailleurs pour être sur de ne pas trop en profiter.

La suite, c'est du ski combat dans les vernes, les sapinières plantées serrées, les faux plats, les plats et les pas assez pentus. Marc a l'air satisfait, "typique Vosgien !", moi, je préfère les grandes combes ! On suit vaguement un chemin à raquettes, Marc s'éclate, et les branches des arbres, s'éclatent ... dans ma tronche, ça fouette, c'est vivifiant !   par moment , il faut traverser un ruisseau, un torrent. parfois de bord à bord, parfois sur deux arbres enneigés qui ne demandent qu'à vous benner, dans le ruisseau.

Ce qu'il y a de rigolo, c'est que j'ai déjà galéré dans cette descente à VTT il y a deux mois, les sorties se suivent et se ressemblent ...

le Vosgien, lui, aime le ski difficile, où ça ne skie pas tellement finalement...

 

Bon, je finis par me gauffrer sur un  petit arbuste. On arrive à l'etang du petit Haut, on repeaute pour remonter plutôt facilement au chalet Bonaparte, j'imagine que le  général Vendémiaire  y a fait halte en son temps... Nous poursuivons la montée on aperçoit la voiture.

Marc était prêt à s'arrêter là, mais il fait encore jour, je lui propose une dernière descente remontée.

A peine les mots étant sortis de ma bouche , je commence déjà à regretter.

 

Nous filons et prenons le téléski de la Tête des Redoutes .

"C'est pas contraire à ton éthique ?" me lance Marc. Si, mais c'est trop tard, j'ai déjà le tire fesse entre les jambes et nous gagnons 50 m (c'est un petit téléskis)

A oui, notons ici que le Vosgien n'a pas d'éthique !

 

descente d'abord sur la piste de ski puis sur la noire du Grand Langenberg. Elle est bien trafolée ! Nous trouvons des zones "indemnes" de traces Je file, les virages s'enchaînent, quelle délicieuse après midi ! Le bas ressemble à une fin de sortie en mai dans les alpes. On skie entre lez blocs. et on rejoint le téléskis tout neuf qui n'a pas encore été utilisé faute de neige ...

on repeaute, et on remonte, Marc donne le rythme, la trace est faite,rapido, je mets les grosses cales , j'essaie de m'accrocher. les cuisses fument, la trace est raide ( ça , je déteste) et je finis par tomber dans le trop raide ...oui, la peau n'a pas tenue ! Je repars, la trace maintenant est le long du téléski, dré dans le pentu, comme j'aime. Je me fixe un point où elle me parait trop raide et je ferais des virages même si Marc continue tout droit !

Pile à l'endroit ou je comptais tourner, il vire , (Le vosgien serait il adepte de la transmission de pensée) De toute façon, i ly a une trace moins raide . Dernier virage avant le plateau du Langenberg. Nous papotons encore avant la tête des Redoutes, et le maxi gros schuss pour rejoindre la voiture sans trop pousser sur les bâtons !

 

Belle sortie d'étude en compagnie de l'expert Ballon d'Alsace !

 

Merci Marc

 

Note Par Vosgien , dans le texte il est sous entendu, skieur de randonnée Vosgien !

 

Photos

 

P1010066Sortie de Face Nord (devant l'Alsace)


P1010069

Le couloir de la Vierge vu du haut

 

P1010070

  Le haut du couloir de la Vierge

 

P1010071

les raquettistes esperants l'accident


P1010074

Sortie de virage sauté

 

 

 

P1010079

Remontée

 

P1010082

Vierge

 

P1010085

Traversée expo ! ( typiquement Vosgienne)

 

 

P1010086

L'étang du Petit Haut

 

P1010087

  Le couloir de la Vierge

 

P1010088

  rebelote


Commenter cet article

fred 05/03/2012 22:45


c'est domage je crois qu'il n'y a pas le fichier GPX??

Apoutsiak 06/03/2012 16:29



Je dois pouvoir le mettre en ligne
Si tu veux tu me fais passer ton adresse mail dans le formulaire contact et je l'envoie par retour de mail


 


 



clovis simard 19/02/2012 13:11


 Mon Blog(fermaton.over-blog.com),No-14, THÉORÈME À NATHALIE. QU'IL EST BEAU....!.