Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Petit Alpiniste Illustré

Le Petit Alpiniste Illustré

by Apoutsiak

Ski de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 m

Apoutsiak —

Ça faisait longtemps que j'avais repéré ce sommet.

Un peu dans l'ombre du Pourri, c'est tout de même un joli sommet.

Il y avait un bon risque 3 d'avalanche, les frontières étaient fermées, on a  décidé d'aller sur les pentes douces du Dôme de la Sache.

 

Vidéo :

Topo :

Refuge de Turia :

Depuis le village de la Gurraz (1585m) suivre la piste qui part au Nord du parking (le parking est après le village) Attention cette partie est avalancheuse. Rejoindre la forêt éparse et remonter jusqu'au Fenil en essayant de garder la piste en vue. Rejoindre le Fenil puis le Gousset, on gravi alors un petit couloir  puis les pentes qui le suive avant de bifurquer  pour rejoindre le refuge de Turia 2388 m ( 2 h 2 h 30)

Équipement du refuge de Turia

Tout équipé : poêle, bois, gaz, ustensiles de cuisine, couvertures.

Dôme de la Sache - 3588 m

Partir au Sud Sud Est pour passer sous l'épaule Est du Mont de la Gurraz On longe alors le Grand Rocher pour traverser le Glacier Nord de la Gurraz, on passe sous l'épaule Nord Est du Mont Pourri pour rejoindre le glacier Sud de la Gurraz. Remonter le glacier Sud de la Gurraz (assez plat), passer au dessus du point 3194 m puis viser le col à l'Est du Dôme de la Sache, remonter la pente Est du Dôme plus raide

Descente

par le même itinéraire

Ski de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 m
Ski de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 m
Ski de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 m

Récit :

Bastien m'avait laissé carte blanche. Me laisser carte blanche à moi, Apoutsiak le Grand, quelle inconscience, quelle magistrale erreur. Les frontières étant fermées, et désireux de respecter les directives de l'état, j'avais juste comme consigne de trouver des sommets à gravir, en France, pas trop loin, ben oui, nous n'avions que 3 jours...

L'autre contrainte était la neige en abondance et les risque d'avalanches bien présents, je cherchais une course en altitude pas trop exposée...

Après avoir rapidement survolé les Aravis, je jetais mon dévolu sur la Tarentaise. Le Dôme de la Sache et la Grande Sassière seraient parfait. Pour la Grande Sassière j'avais quand même quelques doutes : la partie finale un peu raide et le passage dans le goulet exposé aux avalanches des pentes, au dessus...

On allait donc commencer par le Dôme de la  Sache, après on verrait bien, le programme était alléchant.

Restait à gérer les impératifs liés au couvre feu (oui, c'est compliqué aujourd'hui de sortir en montagne), Départ précoce pour un rendez vous avec Bastien à 6 h 15 (merci Anne Sophie) en route pour Alberville, on papote et le temps passe vite, les barrières de péage aussi.

On se retrouve dans la Tarentaise, la neige met du temps à venir, on quitte la grand route pour une plus petite. ça louvoie, il y a de la neige, un peu de veglas, mais Bastien, qui pilote, se joue des pièges de la route. On traverse le village de la Gurraz bien verglacé, je suis ravi que ça soit Bastien au commande de l'engin. De l'autre coté, le parking est plus loin, on se plante sur une plaque de verglas, impossible de rejoindre le parking. Quelques essais plus tard, une petite marche arrière, on reprend de l'élan et le parking est là... Yes  !

Ski de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 m
Ski de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 m

On s'équipe, et comme souvent, je suis le plus rapide. J'en profite pour faire quelques images. Puis on part, le temps n'est pas au beau et de la neige est annoncée pour le début d'après midi, on devrait se la prendre...

Par chance, il y a une trace de montée , ce qui va nous faciliter la recherche d'itinéraire.

De suite on est dans l'ambiance on traverse une grosse coulée d'avalanche. Un peu plus loin, il y a du sang, sur la trace, beaucoup de sang. A croire que Jacques l'éventreur est passé par là. Je jette un coup d’œil vers le bas, et découvre le cadavre d'un chamois emporté par une avalanche. Est ce le signe de mauvais augure. Je commence à douter de mon choix de sommet. La montée au refuge n'est elle pas trop expo, je me remémore les endroits de la carte où la pente est à plus de 30 °C... on y arrive...

Bon on poursuit avant de croiser une famille qui descend, à ski de rando, la plus jeune a une dizaine d'année. Ça me rappelle la notre il y a quelques temps (quand les enfants étaient plus petits). On attaque la la forêt, c'est tracé, c'est tracé raide mais c'est tracé. Bastien a la jambe légère aujourd'hui (j'ai dit la jambe, hein , pas la cuisse ! ) Il galope devant.

Bon le truc sympa, c'est qu'en France, les refuge sont à 2 - 3 h des parkinfs, alors qu'en Suisse, on es test plutôt sur du 4 à 6 h !!! la montée ne devrait pas être longue. On remonte la piste raide et on débouche sur un premier plateau. On rejoint les chalets, la trace disparait. A nous de tracer !

 

Ski de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 m
Ski de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 m

Bastien part devant. Je surveille au GPS qu'on est au bon endroit, le temps est en train de tourner. Il neigeote à présent et le ciel est bas. Il va falloir repérer le passage pour la suite. hésitation quand au passage du couloir. Je pars devant, enchainement de conversion dans une pente un peu raide. je rejoins une petite épaule puis sort du couloir par la droite. La suite a l'air plus simple.

La neige est là, nous avançons dans un grand vallon, au dessus, le GPS m'indique de tourner à droite, et vu que le GPS est un peu mon Dieu à moi, je lui obéi tel Abraham... Non je ne lève pas le glaive sur lui attendant que ce dernier ne retienne mon bras, je suis bêtement la trace indiquée. On devient un peu idiot quand on suit son GPS. Un petit toit apparait à quelques encablures, nous avançons, Bastien trace la dernière partie.

Il rejoint la terrasse du refuge. Le petit stress quand tu arrive au refuge, savoir si la porte s'ouvre... Bon ça s'ouvre, on pénètre dans la cahute, 0°C à l’extérieur et ... -3°C à l’intérieur... Non, vous avez bien lu : 3 degrés centigrades en dessous de zéro. Paglop !

Alors au début ça va, tu as eu chaud lors de la montée, mais au bout de 30 minutes, et vu que je n'ai rien pris pour me changer, tu commences à avoir froid. Dans l’intervalle tu as fait fondre de la neige, tu as allumé le poêle qui ne chauffe pas, oui, il a froid, lui aussi ! On atteint à peine le zéro degré !!!

Et moi, le bourru des alpes, je me caille. Je me balade comme une âme en peine avec une couverture sur le dos !  Je finis par décider d'aller dans le dortoir dormir et essayer de me réchauffer.

Le dortoir est encore plus humide et plus froid que le salle à manger. les matelas sont congelés, il y a même de la glace au sol ! Personne n'a dormi ici depuis au moins 3 mois, c'est aussi ça le ski de rando en Février ! Un couverture en dessous pour m'isoler du matelas et 5 couvertures au dessus pour avoir chaud (ou un peu chaud)... je bouge quand même régulièrement pour me réchauffer, et je finis par dormioter, tandis que Bastien bon prince, alimente le poêle, m'indiquant régulièrement les progrès : "Il fait 4 °C !!! ) belle réussite !

 

La sieste fini, petite tisane pour se réchauffer, puis un repas aux plats déshydratés délicatement mitonnés. Pas génial, mais bon, il faut bien mètre quelques calories dans le moteur pour le lendemain. Et hop, 20 h, au lit, au frais, dans le dortoir humide.

Ski de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 m

Réveil à 6 h, on émerge tranquille, petit dej, équipement. Comme souvent, je suis le premier dehors. Bastien peaufine ses réglages... Ambiance magique, le Mont Turia est légèrement voilé par le brouillard à notre altitude. On débute tranquille, à flanc, Bastien souvent devant, moi je maintiens le cap, tel un capitaine de navire, le nez sur le GPS, le brouillard nous a envahi. Je sais qu'il faut contourner une épaule, et qu'on est quelques dizaines de mètres au dessus de la trace GPS. Un éperon rocheux, on passe au dessus ou en dessous ? Au dessus , c'est à flanc et raide (et on ne voit pas la suite) en dessous, c'est sans doute plus sécur', mais on se rajoute du dénivelé... Bastien est déjà parti, il disparait derrière l'épaule, le ciel d’éclairci, bingo, on est au bon endroit ! on remonte le vallon, la neige est un peu profonde mais ça va. on vire en rive droite, moins raide pour la sortie et on arrive à un collet donnant sur le glacier nord de la Gurraz. Le soleil est là, la mer de nuage est juste en dessous de nous, elle nous reprend par moment, on devrait finir par gagner définitivement le combat de l'accès au soleil.

Ski de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 m
Ski de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 m
Ski de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 m

Je repars devant, plus on monte, plus il y a de neige, pour l'instant ça va. Avec le soleil on a récupéré le vent, qui nous balaye régulièrement. Équipement d'hiver, 4 couches de vêtements, j'ai encore la Gore tex dans le sac au cas où. Et pour l'instant mes mitaines "couvrables" en guise de gants. température estimée : -15°C, 50 km/h de vent...

On décide de se relayer régulièrement, vu la quantité de neige, il ne faut pas s'user à faire la trace. En gros on trace un quart d'heure avant le passer le relai. C'est sûr, quand on est derrière, on peut virevolter...

La trace n'en ai plus une, on est en train de faire une tranchée ! Si on laisse un trop gros  intervalle avec le traceur, le vent comble la trace de neige et tout est à refaire !!!

On rejoint le point de jonction entre le glacier Nord et Sud de la Gurraz. courte descente, la technique est simple, il faut absolument tracer au plus court, la trace est si dure à faire qu'il faut éviter de rallonger le tracé.

Le glacier Sud est superbe, le vent fait danser la neige en volute, sur les séracs luisants ! je me délecte du spectacle.

Ski de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 m
Ski de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 m
Ski de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 m

J'avoue, j'ai l'impression que Bastien fait plus la trace que moi. Plus on monte, plus c'est dur, le rythme ralenti, je surveille l'atimètre qui ne monte que trop lentement. Je calcule mentalement : 200 m/h. Dire que s'il y a avait une trace, on ferait du 400 m/ h... au moins !

Il faut prendre notre mal en patience. On monte, on n'est pas au bout de notre vie. On est venu là un poil hors saison donc on savait à quoi s'attendre...

Derrière nous, la Grande Sassière, le sommet prévu demain... 2000 m de dénivelé positif à se farcir, on a le temps d'y réfléchir, mais on commence déjà à discuter de la faisabilité du projet... Ça parait compliquer de tracer 2000 m à la journée alors que là on en a juste 1300, et qu'on va bien puiser dans nos réserves pour accéder au sommet.

On laisse nos réflexions entre deux bourrasques de neige, on semble apercevoir le sommet au loin... Le rythme est lent, mais on devrait y arriver.

On fait des relais de 5 minutes à présent, on s'adapte. par moment, on s'enfonce jusqu'aux cuisses !

Une grande traversée nous ramène sur le plateau terminal, battu par  les vents.

On se met à rêver : nous sommes 10, chacun fait 30 secondes de trace puis passe son relai, ça avance, c'est efficace. On ouvre les yeux (entre deux rafales de vent) bah non, en fait on n'est que 2, c'est la galère !

Ski de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 m
Ski de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 m
Ski de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 m

Une traversée sur la gauche pour se mettre dans l'axe du petit col puis on rejoint celui ci. La pente finale a l'air chargée, surtout à droite et on se méfie à gauche des corniches... tel Philippe le hardi à son père Jean Le Bon, j'indique a Bastien où passer : "père gardez vous à gauche, père gardez vous à droite" Bon logiquement à la fin c'est le prince noir qui gagne, saleté d'anglais. La montagne nous laissera passer, Bastien bourrinera dur les derniers mètres, empilant les conversions entre la pente raide et la corniche.

On retrouve l'arête, durcie par le vent, et balayée par celui ci, sommet, Yes, 3 photos et on se casse, trop froid, c'est ça aussi, se balader en cette saison  à 3500 !...

On redescend sous la crête pour enlever les peaux, abrités du vent.

Ski de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 m
Ski de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 m
Ski de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 m

C'est parti pour la descente, il va falloir jouer fin, il y a tellement de neige qu'il va falloir utiliser nos traces de montée pour descendre, si on ne veut pas galérer.

Pour commencer, Bastien fait partir une petite plaque au seul endroit raide de la course, sous le sommet. Ça sentait la plaque, mais delà à ce qu'elle parte...

Ensuite, quelques virages prudents et la suite c'est dans la trace, à fond, la course n'est pas très raide, on l'a choisie pour ça, éviter les zones raides permet d'éviter les avalanches, l'inconvénient, c'est plutôt ça... Moi qui rêvait de champs de poudreuse , il y en a beaucoup trop !

Il faut gérer, prendre de l'élan dans la trace pour anticiper les courtes remontées et finir en escalier quand c'est nécessaire.

Première remontée, on contourne une crevasse par en dessous (on était passé au dessus à l'aller, la flemme de remonter) Bastien a des doutes, ça passe. Je file ensuite à flanc pour éviter les crevasses en dessous. Ensuite, ça skie tranquille, on se fait plaisir avant un grand plat à bien négocier. Je file à droite pour perdre un minimum d'altitude, Bastien lui, se laisse glisser dans le trou... Léger trou mais trou quand même. On a tout les deux les skis fraichements fartés, bilan, c'est galère d'avancer à plat sans les peaux, et ... Bastien repeaute tandis que parviens à me sortir du plat. J'attends de voir s'il s'en sort avant de filer vers la montée suivante. Longue glissage bien négociée, je réussi à remonter la petite pente sans mettre les peaux.

Bastien les a gardé, c'est à se demander ce qui est le plus rentable.

 

Ski de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 m
Ski de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 m

La suite est plus pentue, je pars devant dans la pente, longeant la longue face du Mont Pourri sur un petit dôme bien esthétique pour revenir au petit col de sortie du glacier. Bastien arrive, tout de peaux vêtu, il galère un peu dans les pentes raides. Quelle tristesse de garder les peaux à la descente. Il me rejoint, et fini par enlever ses peaux. On bascule sous le col, dans la brume qui est toujours là, petit coup de GPS  pour nous ramener dans le bon vallon, quelques bons virages avant la longue traversée, à fond, le refuge s’éclaire entre deux nuages, on se laisse glisser, sous l’impressionnant Turia.

Séance rangement des sacs et nettoyage.

Bah oui, quand tu trouver un refuge aussi accueillant, t'as envie de le laisser aussi propre que tu l'as trouvé aux suivants. Je sais , ça fait un peu faillot, mais c'est la réalité, on a fait nos sacs puis après on a essayé de tout bien ranger avant de passer un petit coup de balais, le refuge est parfait, mais toujours aussi froid !

 

Ski de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 m

On quitte le joli refuge pour la vallée, un premier schuss puis une petite remontée, la dernière. Ensuite, la poudreuse nous accueille, mais aussi les traces. Les gens sont venus faire du ski de rando jusqu'ici voir un poil plus haut. Ça devient plus dur de trouver de la neige vierge, elle est pourtant très bonne; les virage s'enchaînnent, on rejoint la forêt, la qualité de la neige se dégrade. On passe de la poudreuse parfaite , à la crouteuse regelée avec des boulettes de glace infâme. Le plaisir est passé, le but est juste de descendre dans la vallée.

La pente est raide, parfois, je me débrouille comme je peux, quand, au cours d'un virage ou je force un peu sur le talon pour reprendre une trajectoire correcte, mon talon déchausse. Je parviens à rester sur les skis et à le refixer en appuyant, sueur froide... L'opération se reproduit à trois reprise, je n'ai plus confiance dans l'arrière de mon ski droit. Prudence, j'essaie de ne pas forcer, ça passe.

Nous perdons de l'altitude et rejoignant le chamois mort. Il a été déchiqueté, sans doute par des renards, il nous reste juste à traverser les coulées d'avalanche, bien tracées à présent. Voilà déjà la voiture, le repos.

On n'a plus qu'à aller retrouver notre appart à Seez pour tirer des plans pour la prochaine journée. On sait qu'on ne tentera pas la Grande Sassière, on pense aller vers la Grande Motte, pour une fois que la station est fermée, ça vaut le coup de la tenter !

Ski de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 mSki de randonnée : Dôme de la Sache - 3588 m
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Christian AUGUSTE 16/07/2021 17:41

Vidéo et texte beaucoup trop long....et en plus le style des skieurs laisse à désirer. On a hâte que ça se termine. Et d'aiileurs j'ai renoncé à la moitié du film.

Christian AUGUSTE 28/07/2021 19:43

Mon commentaire était purement technique. Les images sont belles et le texte intéressant. Mais tout est beaucoup trop long (dans le style du texte, comme dans la quantité des photos). Ce qui est difficile, c'est de faire de la qualité plutôt que de la quantité. Dans la vie il faut faire des choix...Bonne continuation.

Apoutsiak 16/07/2021 22:55

Bon, j'avoue que ce commentaire me laisse perplexe (heureusement ça n'est pas la première fois)

Bref, vous avez eu la gentillesse de lire le texte et vous n'avez pas aimé ok
puis vous avez regardé la vidéo et vous n'avez pas aimé non plus, notamment le style des skieurs... C'est votre droit. Je pourrais argumenter qu'en raison de l'énorme quantité de neige, il n'était pas facile de skier ce jour là (et si vous étiez allé plus loin , vous auriez vu que Bastien avait gardé les peaux sur une partie de la descente) On n'est pas des grands skieurs excusez nous (surtout moi)

Mais quand vous postez un commentaire, vous attendez quoi en retour ? Que j'arrête d'écrire, que je cesse de commettre des vidéos ? Que je reprenne l'ensemble.

Toutes mes excuses de vous avoir fait perdre votre temps. j'espère juste que vous trouverez vidéo ou récit à votre goût sur ce site.

Vous souhaitant une bonne soirée

Apoutsiak

Bonnevie 18/05/2021 16:25

Si vous repasser à la gurraz contacter moi
Je loue un appartement pour 4 à 5 personnes sur la gurraz vous serez sur place pour le départ pour turia ou la martin
Photo sur demande

Apoutsiak 18/05/2021 16:31

noté , merci

Guillaume