Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Petit Alpiniste Illustré

Le Petit Alpiniste Illustré

by Apoutsiak

Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m

Apoutsiak — alpinismeOberlandAD

et tentative au Studerhorn

Là bas, tout est grand, tout est beau, mais tout est long (très long) ... Peut être trop...

 

Vidéo

Topo :

 

Aar biwak - bivouac de l'Aar 2731 m

Attention, pour la montée au bivouac, certains penseront que c'est long, d'autres... très long !

En 2020, on ne peut pas se garer à l'hospice du Grimsell, l'arche du barrage n’étant pas praticable (travaux) , il faut se garer sur le petit parking en aval (+20 minutes) du petit parking, remonter le sentier taillé dans la roche, et rejoindre le sentier qui vient de la voute du barrage, traverser un tunnel et longer la rive nord du lac de Grimsell. Au bout du barrage, possibilité de quitter le sentier et de longer le torrent par la plage. On rejoint alors un énorme cairn

 

2 possibilités :

  • soit suivre le sentier qui ramène à la Lauteraarhütte 2390 m (superbe, accueil +++)

Il faut alors redescendre par 150 m d'échelles environ sur le glacier.

  • soit remonter la rive gauche du glacier (pénible mais plus rapide) on gagne environ 45 minutes.

Remonter la moraine nord du glacier puis descendre au niveau du verrou en gros bloc pour traverser le torrent glacière et remonter au mieux en rive droite au niveau de la jonction des glaciers.

Remonter alors le Finsteraargletscher qui mène à des poteaux de bois. Ceux ci mènent au Strahlegggletscher puis en remontant une moraine pénible balisée on rejoint le bivouac

Aarbiwac tout confort, manque juste de la nourriture et du chauffage (il y a du gaz, et des boissons pour 5CHF)

 

Lauteraarhorn, face sud et arête sud est

Descendre du bivouac sur le Strahlegggletscher, le remonter en rive droite (pierrier) puis rejoindre le glacier. Au pied du Lauteraarhorn, repérer la cascade et le balisage qui indique la bonne vire.

Remonter la vire et traverser la cascade. Remonter alors les pentes de neige au mieux (ça passe un peu partout (45 - 50°) en contournant les éperons rocheux. Sur le haut la pente s'accentue un poil. (55°) on rejoint un petit col, le gendarme suivant se contourne en prenant à flanc après le col puis en remontant un petit couloir qui ramène à l'arête.

L'arête se prend soit sur le fil soit en versant nord (en restant proche du fil) les pas de II III se succèdent jusqu'au sommet

 

Descente :

par le même itinéraire

C'est long de descendre du bivouac , à la vallée !

 

 

Topo Lauteraarhorn

Topo Lauteraarhorn

Topo face Nord du Studerhorn (itinéraire envisagé mais non parcouru)Topo face Nord du Studerhorn (itinéraire envisagé mais non parcouru)Topo face Nord du Studerhorn (itinéraire envisagé mais non parcouru)

Topo face Nord du Studerhorn (itinéraire envisagé mais non parcouru)

Récit

Au départ, l'idée etait de partir sur la face Nord du Grand Paradis, avant d'enchainer sur la traversée du Cervin ou la Cresta Signal si elles étaient en conditions, tout ça avec Benjamin.

Milieu de semaine, je reçois un mail d'Ovidiu me proposant deux faces Nord méconnues : celle du Studerhorn et celle du Galenstock avec le topo tiré des 100 plus belles. J'avoue que les sommets ne m'attirent pas mais que partir avec Ovidiu est toujours un moment sympa (et technique).

Je trouve la face Nord du Studerhorn plus jolie, on décide de partir par là, on pourra aller faire le Lauteraarhorn en même temps.

Je récupère Benjamin à Yverdon puis c'est la route pour l'Oberland. On retrouve Ovidiu dans une station service au pied du Grimsel pass. On refait les sacs, il pleut mais on est à l’abri dans une station de lavage d'une station service,  puis on file vers l'hospice du Grimsel. Voilà le parking. On est accueilli par une petite bruine. On s'équipe dans la bonne humeur (toujours) on met les ponchos et nous voilà partis.

Il y a des travaux, il faut louvoyer pour rejoindre la voute du barrage dont la traversée est interdite... à  cause de ces même travaux. Retour au parking, on range tout dans la voiture pour trouver un parking en bas du barrage (20 -25 minutes de marche en plus, quand on sait qu'on est parti pour 5 à 7 h de marche...)

Quelques manœuvres plus tard on est en bas, je décide de laisser le poncho, avec un peu de chance, ça fera partir la pluie.

Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m

Nous voilà parti sur un sentier efficace, et particulièrement travaillé : il y a des marches sur les dalles, on rejoint relativement rapidement la hauteur de la voute du barrage, dans le vent et sous la bruine, l’atmosphère est humide, mais l'ambiance reste bonne. On traverse un tunnel pour retrouver l'étendue du lac de Grimsel de l'autre coté.

Tout est trempé, et le sentier monte et descend tout en longeant le lac. On traverse une énorme cascade en crue. Le sentier est vraiment beau, mais, il faut l'avouer, un poil long. Tout est humide et il faut se méfier sur les dalles, de ne pas s'en coller une. La montée, si on peut parler de monter quand on ne gagne pas de dénivelé, se passe tranquillement. Arrivé au bout du lac, Ovidiu, qui a pris pas mal d'avance décide de nous attendre pour un petit pique nique. Le repas est frugal, je n'ai rien prévu part un micro paquet de chips. Je tape dans mes vivres de course en guide de dessert. Pour la suite, on décide de descendre sur ce qui ressemble à une plage en amont du lac. Le passage est agréable, on se croirait à Saint Tropez, sans les monde (et sans les  stars). On n'est même pas gêné par les bateaux ancrés au port !

L’endroit un chouette, bucolique à point. Au loin on aperçoit le front du glacier, sous ses amas de rochers... Ça , ça va être moins bucolique à remonter.

 

Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m
Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m

On progresse donc sur notre plage, le long du torrent glacière avant de rejoindre le sentier et un cairn énorme, orné de drapeau de prière. Le sentier s'élève alors au dessus du glacier... et s'en éloigne. On comprend qu'on est sur la sente de la Lauterhutte. On ne sort pas la carte, sur celle ci, dans mon souvenir, elle surplombe le  glacier d'une cinquantaine de mètres...

Bref, on remonte cette sente agréable, et pour une fois, ça monte !  On longe puis on traverse une jolie cascade, tout est vert, le soleil annoncé par le radar de Benjamin est enfin arrivé. Il y a juste un truc étonnant : on monte beaucoup quand même. Espérons qu'un joli sentier nous ramène au glacier... (qui a dit : "il n'a pas lu le topo". Oui, j'avoue que je suis peut être passé un peu vite sur la lecture du topo concernant la montée au bivouac...

Après chaque croupe, il y a une autre croupe, pour finalement arriver au refuge, perché à prêt de 200 m au dessus du glacier. Il y avait peut être plus court.

Arrivé sur ce magnifique belvédère, on en profite pour prendre des information auprès du gardien (merci à lui). On cherche notamment à trouver une voie de descente pour la face Nord du Studerhorn. Je lui évoque mon idée. Il me fait comprendre que ça passe mais que ça va être merdique, que la face Nord du Studerhorn est peu parcourue ces dernières années. Tu m’étonnes, avec Ovidiu, on fait tout le temps des faces Nord peu parcourues. C'est pas avec ces sommets que tu fais le buzz sur internet...

On essaie de repérer l’itinéraire de descente du Studerhorn, mais quelques nuages nous empêchent de voir le haut... dommage !

On a mis 3 h 45 pour atteindre le refuge, il en reste un peu...

Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m
Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m

Et zou on attaque la descente pour rejoindre le glacier. Et, en lieu et place du joli sentier tant espéré..., on se tape 150 m d'échelles bien verticales et plus de 20 minutes pour rejoindre le glacier, couvert de roche. On remonte sur la croupe du glacier, trouvant au passage quelques munitions de l'armée Suisse (ça doit être une zone de tir à certaines périodes.

Nouvelle moraine, bien longue (tout est long dans cette montée en refuge) Ovidiu galope devant. J'avance avec Benjamin tout en papotant. Je perds Ovidiu des yeux dans cette immensité glacière. On descend vers ce qui semble être un verrou. De gros blocs rocheux accumulés permettent de traverser un gros torrent glacière. Le passage me parait évident. On remonte sur la moraine opposée, Je commence à appeler pour essayer de retrouver Ovidiu, qui en fait , nous attend, juste au dessus ! Nouvelle pause.

On est alors sur le Finsteraarhorngletscher et voilà enfin la glace, quelques tables posées sur celle ci. Le paysage est superbe, on commence à apercevoir la face Nord du Studerhorn.

On avance tranquillement, en découvrant les lieux, grandioses. on se sent tout petit. Ovidiu galope, nous on joue les escargots. Des pylônes en bois indiquent le chemin pour sortir du glacier. On fait une pause pour prendre de l'eau et ne pas être en rade arrivés au refuge. La suite est une nouvelle moraine à remonter. Le bivouac apparait alors. Pour nous achever, il faut remonter une pente un peu raide faite de gravillon qui ne demandent qu'à te ramener en bas.  La pente nous achève, Heureusement, le bivouac est là. Deux Suisses nous accueillent. On s'installe, on se rend compte que l'eau est accessible à 30 m du refuge (on a bien fait de faire le plein il y 1/2 h...)

Repas rapidement pris, et au lit, demain on a décidé de monter au Lauteraarhorn, on se réserve la face Nord pour après demain.

Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m
Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m
Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m
Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m
Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m
Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m
Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m
Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m
Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m
Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m
Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m
Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m

2 h 52, le réveil sonne (oui, j'ai négocié un réveil à 2 h 52, Ovidiu optait pour 2 h 45, moi pour 3 h, on a coupé la poire en deux, à 3 h 30 on quitte le bivouac pour descendre sur le glacier. Je mène le départ dans le dédale de rocher avant de retrouver le glacier, plat. On avance relativement rapidement pour trouver le pied de la voie, enfin ce qu'on croit être le pied de la voie.  Benjamin et moi laissons nos bâtons. Avant qu'Ovidiu ne décide de revenir en arrière... tant pis pour les bâtons. On se retrouve au vrai départ de la voie. Et hop, on remonte une vire puis on traverse un petit névé merdique avant des sortes de dalles recouvertes de gravillons... mon rêve.

Bref, je suis le maillon faible. Mais par chance, je ne sors pas, je marche juste derrière, prétextant une vidéo à réaliser pour passer devant mes deux acolytes... On rejoint des névés un peu raide, on grimpe, Ovidiu souvent très en avance sur nous. Pour un gars qui avait peur de ne pas être en forme après le confinement...

On s'élève, le soleil se lève, la vue est superbe, fermée par le Studerhorn et sa face Nord, tout au Sud.  On avance de pente raide en pente raide. Jamais extrême, mais peu d'endroit pour faire une pause à plat. Devant, les deux Suisses partis vers 1 h 30 du mat, font une trace, et je n'envie pas leur dur labeur. J'avoue que c'est assez cool de les laisser tracer (de toute façon ils ont trop d'avance) même si j'ai un peu honte (mais pas trop !)

La face Nord du Gross Fisscherhorn apparait, l'Eiger et le Mönch derrière. Au dessus de nous, des pentes de neige et des couloirs. L'avantage c'est que je suis passé ici il y a 4 ans lors de notre double ascension du Schreckhorn et du Lauteraarhorn. Quand on voit l'énergie qu'il faut pour une seule des deux ascensions : j'avais la caisse... Moins aujourd'hui.

 

La pente déjà sévère se redressait encore...

 

Je sens que Benjamin est dans le dur. Il se parle, il râle, un peu. Il faut dire que même avec la trace, ça n'est pas facile. J'avoue que je suis pas mal, même si je ne suis pas très rapide, c'est rien de le dire.
 

Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m
Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m
Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m

On aborde le dernier couloir, qui mène à l'arête. Je me décale pour faire une vidéo, je plante le piolet, je pause mes gants, je commence à filmer. "Et merde !" Excusez cette expression triviale, je n'ai rien trouvé d'autre à dire. Un de mes gants se fait la mal dans une pente à 55° ... Pas glop. Je le surveille, espérant qu'une variation de terrain stoppe sa chute avant qu'il ne soit trop loin... En plus je n'ai pas prévu de gants de rechange... pour une fois. Bon, par chance, 50 m plus bas, le gant s’arrête, un peu par miracle.

 

Je laisse mes deux compères et descends cherché le précieux gants. Je m'approche de lui délicatement, je n'ai pas envie qu'il file. Je le récupère, forcement, il est trempé, et j'attaque la remontée. J'ai beau avancer vite, Benjamin et Ovidiu sont déjà loin. Je prends un bon rythme et arrive à l'arête, ganté. Regroupement général.  Ovidiu décide de contourner le gendarme qui suit, il y a d'ailleurs de vieille trace. Petite traversée puis nouveau couloir un peu raide pour rejoindre l'arête.

Dans mon souvenir l'arête n'était pas longue, 10  à 15 minutes tout au plus...

Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m
Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m

Bon j'avoue que parfois je ne garde que les bons souvenirs, et je raccourci souvent les timing.

On attaque donc l'arête, pour ce que je pensais une balade de santé avec quelques passages de grimpe. Malheureusement, je suis le dernier de la cordée, c'est moins bon pour "faire" des images... Tant pis. Ça grimpe un peu avant d'arriver à une dalle. Je vois Benjamin qui attaque tout en adhérence... sur ces crampons. Ouh là, je ne suis pas prêt psychologiquement à en arriver à de telles extrémités.  Perché sur ses crampons qui crissent tout en faisant des étincelles, Benjamin progresse. Tout comme mon stress quand je vois le passage. C'est mon tour... Hésitation, je finis par regarder à droite, versant Est, je descends d'un mètre, les pieds dans la neige, les prises de mains inversées. Je progresse, je remonte prudemment, reste un petit couloir et voilà comment j'ai contourné l'obstacle. Pas classe mais efficace et surtout... rassurant !

Et hop on repart  pour un peu de grimpe, plus facile. Devant Ovidiu galope , il a rapidement rattrapé la cordée des Suisses, ce qui a quelque peu ralenti son allure...

Je me suis un peu habitué à grimper en crampons (c'est pourtant pas la première fois)

L'arête est bien plus longue que dans mon souvenir et Benjamin me le fait bien remarquer.  Un petit replat et voilà le sommet à portée de mais, ou presque. Les Suisses sont en haut, Ovidiu les talonne, Benjamin et moi remontons les dernières pentes et la dernière arête. Je suis le dernier à rejoindre le sommet exiguë, je n'y resterait pas, pas de place, trop de monde (oui on était 5 mais il n'y a pas de place pour 5, et vu que je suis le dernier arrivé). Je n'aurai pas le loisir d'inspecter le bassin du Schreckhorn, la cabane du même nom dont le gardien terrorisait les alpinistes il y a quelques années

Je reviens rapidement quelques mètres en arrière.

La pause est courte, Ovidiu veut descendre avant les Suisses, qu'il trouve un peu lent.

Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m
Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m
Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m
Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m
Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m
Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m

Et nous voilà reparti. Et c'est bibi qui fait la "trace" même s'il n'y a rien à tracer et que ça n'est pas compliqué. J'avance prudemment sur cette arête. Le vide à gauche, le vide à droite et l'arête qui n'est si engageante que ça. Bon j'avoue que je ne m'en sors pas trop mal. Plaçant une protection de ci , de là pour protéger, autant que faire ce peu, la progression d'Ovidiu.

Je retrouve la dalle de la montée et opère mon inélégant contournement express. Quelques minutes plus tard nous sommes au col.

On se décorde et on s'engage dans la descente.

Rapidement il faut se rendre à l'évidence. On est dans une soupe infâme

J'avoue que je suis assez à l'aise alors que les conditions ne sont vraiment pas top. De toute façon on n'a pas le choix (qui a dit on a toujours le choix ?) Il faut descendre.

Benjamin peste, il n'a pas de guêtres et la neige s'enfournent dans ses chaussures. Il progresse prudemment.

Je descends à fond, le couloir final puis la grande pente de neige. Je décide de faire une pause sur un plat pour attendre les autres. Ovidiu arrive assez vite et décide de continuer. Benjamin descend plus lentement, je l'entend qui s'énerve discrètement.

Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m
Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m
Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m

On repart, mais on ne sais plus bien par où on est monté, nos traces de montée ont fondu. Je passe devant, et je progresse assez rapidement dans les petits couloirs centraux.  On parvient à se laisser glisser sur les fesses sur les porions moins raide. Ça permet de se reposer tout en donnant un petit aspect ludique à la descente. On se trempe dans l’action le fond du pantalon.

 

On voit Ovidiu avancer rapidement bien plus bas. J'empêche Benjamin de faire trop de pauses, j'aimerais bien quitter ses pentes qui pourraient servir de déversoir à avalanche.  On sort le GPS quand on perd la trace. Pas de stress, on est pas mal. Il faut juste tirer sur la gauche. Je reconnais les dalles et le torrent à traverser. Ca passe, on rejoint Ovidiu qui bronze sur la vire. Il a déjà eu le temps de tout faire sécher.

Je propose d'aller chercher les bâtons qui sont un peu plus haut.

Je descends sur le plat du glacier avant de remonter au lieu de dépose. Devant moi le Strahleggpass que nous avions traversé lors de notre double ascension. Le col a l'air vraiment horrible et n'est pas du tout engageant. Je suis content de ne pas avoir à y remonter aujourd'hui.

Je récupère nos bâtons et rejoint Benjamin et Ovidiu un peu plus bas.

Ovidiu choisi de descendre par les rochers, nous choisissons le glacier.

Il fait tellement chaud qu'il est trempé (le glacier !). A chaque pas on risque de se retrouver dans une boue de glace et d'eau. Benjamin a déjà les chaussures trempées. On avance d'un bon rythme, je me retourne de temps en temps pour observe la progression d'Ovidiu.

On rejoint la moraine puis c'est la toujours désagréable montée finale au bivouac. On est tout content d'y arriver : notre maison.

 

Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m
Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m

On pique nique, on se repose puis on s'attaque à l'observation de la face Nord du Studerhorn qui semble avoir été ravagée par les avalanches aujourd'hui. On compare les photos de la veille avec les observations du jour. Pas très engageant. La paroi a été lacérée par des coulées.

Bon on verra bien.

On mange, et après réflexion, ses chaussures étant trempées, Benjamin décide de ne pas nous accompagner... dommage. Mais cette décision semble raisonnable.

Je file au lit à 19 h 30, hyper motivé. le sac prêt et bien lourd...

Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m

Minuit 15, le réveil sonne. Dur de se réveiller en pleine nuit. Je déjeune, en silence pour ne pas réveiller Benjamin.  On quitte le confort du bivouac, dehors, il ne fait pas très froid.

On redescends sur le glacier puis on poursuit en descendant la moraine qui permet de rejoindre le Finsteraarhorngletscher.

Alors que sur le topo des "100 plus belles" , la trace passait par la rive gauche du glacier. Avec les crevasses et les séracs, aujourd’hui cet itinéraire est impossible, il faut rejoindre la partie supérieure du glacier et le pied de la face Nord par la rive droite.

Je marche devant jusqu'à me retrouver nez à nez avec une bediere infranchissable, je la remonte et trouve le passage au dessus. Ovidiu passe devant.  Je me cale 10 m derrière. Terminant ma nuit dans une marche tranquille. Les frontales éclairent à peine les séracs au dessus. Si tout va bien on est à l'abri d'une éventuelle chute

Devant Ovidiu s’arrête.

Il fait trop chaud, trop tôt. On discute et on décide de faire demi-tour. Les conditions ne sont pas là. On va prendre trop de risque dans une face Nord avec ce mauvais regel nocturne.

 

Demi tour, sur le glacier, je passe un peu plus haut et me retrouve dans une bouillasse, mélange de glace et de flotte. Vu que je suis engagé, je ne peux plus reculer. A chaque pas je m'enfonce un peu plus. Mes guêtres risquent d'être débordées. Je ne veux pas finir comme le Titanic !  Finalement je parviens sans trop faire exprès à l'autre rive. Ovidiu, goguenard m'y attend, il a lui réussi à trouver le bon chemin.

On repart et on remonte la grosse moraine puis la pente raide en gravillon qui permettent de rejoindre le bivouac.

Il est 2 h 10 quand on y entre.

Benjamin n'a rien compris il pense que ce sont d'autres alpinistes qui arrivent, et met un peu de temps à comprendre que c'est nous.

On file au lit pour une seconde nuit.

Je dors bien, comme un loir

Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m
Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m
Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m
Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m

Vers 7 h je sens que tout le monde est réveillé, mais on profite de cette grasse matinée.  Le plaisir de rester au lit quand on sait que la journée va être constituer d'une trop longue descente. Et ben dans ces cas là, tu profites, tu glandouilles.

Bon on fini par émerger, déjeuner et nettoyer le bivouac.

Il est 9 h quand on quitte le bivouac.

Nouvelle descente désagréable, la bonne nouvelle c'est que c'est la dernière.

On rejoint la moraine puis le Finsteraargletscher. On profite du paysage, qui reste magnifique bien qu'il y aie quelques  longueurs... Et hop, on se retrouve sur les cailloux de l'Unteraargletscher. Je parviens à retrouver le verrou qui permet de traverser le torrent. De l'autre coté on remonte sur la moraine pour la descente. De temps en temps, il y a une pseudo sente.

 

Ovidiu essaie de me motiver pour une éventuelle future ascension de la face nord du Schreckhorn enchainée avec celle du Studerhorn. La taille des glaciers me font hésiter. Je ne sais pas si je serai motivé pour revenir ici. Ca nous occupe, on observe au mieux les lieux pour en comprendre les secrets...

On passe sous les impressionnantes échelles de la Lauteraarhutte.

Un chamois vient nous distraire

Puis on attaque la partie qu'on ne connait pas, la sortie du glacier. Elle est barrée de crevasses. remplie de cailloux. On passe d'une lame à l'autre.  Ovidiu s'amuse m'aime à balancer de gros blocs dans les pentes...

On retrouve la plage, Ovidiu persiste à rester sur le sentier tandis que nous optons pour l'option plage et sable blanc (ou presque). Il fait bien chaud pour le sentier qui borde le lac. Il ne cesse de monter et de descendre. On opère une dernière pause près de la cascade puis c'est le final et la courte descente qui ramène à la voiture.

 

Quel périple !

 

Alpinisme : Lauteraarhorn - 4042 mAlpinisme : Lauteraarhorn - 4042 m
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nicolle 25/08/2020 17:34

Bonjour
Je m'appelle NICOLLE. J'ai fait une expérience avec un Marabout Medium
Voyant. Au début ça n'allait plus bien avec mon
Mari, il a décidé de divorcé avec moi et ensuite il a commencé une nouvelle
Vie avec une autre femme. Avec les problèmes j'ai perdu mon boulot.
J'ai fait la connaissance d'un Marabout Medium Voyant
Grâce à une copine sur Facebook. Grâce à ce Marabout Medium Voyant,
Mon Mari est revenu à la maison, j'ai repris mon travail et tout est
Rentré dans l'ordre. Vous pouvez contacter ce marabout même les cas
Les plus désespère : Amour, contre accident, protection contre les ennemies et les
Mauvais sorts, guérit l’impuissance ; fidélité absolue (affection retrouvé) ; Aide pour des personnes
Ayant des problèmes avec la justice ; La valise magique, jeux de hasard (LOTO, PMU, CASINO, GRATTAGE, etc. …).
Portefeuille magique. Ce marabout est une solution adaptée a vos problèmes.

Voici : Email : maraboutsouley@outlook.fr

Tel : +229 9954 1801 ou +229 6740 3631 Ou sur son WhatsApp: :+229 6912 2390.

Merci de me faire confiance et au grand maître papa SOULEY.

Nicolle 25/08/2020 17:34

Bonjour
Je m'appelle NICOLLE. J'ai fait une expérience avec un Marabout Medium
Voyant. Au début ça n'allait plus bien avec mon
Mari, il a décidé de divorcé avec moi et ensuite il a commencé une nouvelle
Vie avec une autre femme. Avec les problèmes j'ai perdu mon boulot.
J'ai fait la connaissance d'un Marabout Medium Voyant
Grâce à une copine sur Facebook. Grâce à ce Marabout Medium Voyant,
Mon Mari est revenu à la maison, j'ai repris mon travail et tout est
Rentré dans l'ordre. Vous pouvez contacter ce marabout même les cas
Les plus désespère : Amour, contre accident, protection contre les ennemies et les
Mauvais sorts, guérit l’impuissance ; fidélité absolue (affection retrouvé) ; Aide pour des personnes
Ayant des problèmes avec la justice ; La valise magique, jeux de hasard (LOTO, PMU, CASINO, GRATTAGE, etc. …).
Portefeuille magique. Ce marabout est une solution adaptée a vos problèmes.

Voici : Email : maraboutsouley@outlook.fr

Tel : +229 9954 1801 ou +229 6740 3631 Ou sur son WhatsApp: :+229 6912 2390.

Merci de me faire confiance et au grand maître papa SOULEY.