Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Petit Alpiniste Illustré

Le Petit Alpiniste Illustré

by Apoutsiak

Rosablanche - nouveau but timing - trop tard... trop de neige

Apoutsiak — ValaisbutSki de randonnée

après le but Rosablanche dans le cadre de la journée de la loose, j'ai remis le couvert en ce début décembre.

Cette fois ci au départ de Siviez

Même sommet, même résultat : nouveau but !

 

Vidéo :

Topo

Depuis le parking de Siviez (Haute Nendaz)  1734 m, emprunter la piste qui part vers le Sud (à l'ouest des installations) Suivre cette piste (route) et rejoindre le barrage du lac de Cleuson (2227 m) (2 tunnels à traverser )

longer le lac sur sa rive droite et remonter pour gagner la Gouille puis le plan de la Chaux

Rejoindre les Grands plans puis le point 2786 m CNS avant de rejoindre le glacier du Grand Désert, que l'on remonte jusqu'à la pente finale. La fin se fait à pied !

 

Récit :

Veille de première sortie de l'année, contrôler le matériel , défarter les skis, faire le sac sans rien oublier, préparer la bouffe et réserver une pension pour la nuit entre les deux courses.

Et zou, un coup de booking.com plus tard, c'est fait.

J’essaie de trouver un partenaire, en vain, je choisi deux objectifs sas trop de risque : La Rosablanche et la pointe de Vouasson. J'essaie de savoir si les remontées de Verbier sont ouvertes jusqu'au col des Gentiannes, à priori non, mais pas de réponse de l'office du tourisme.

Dans la soirée, petite vérification, la mierda, je me suis trompé de jour, j'ai réservé le samedi soir alors que je sors vendredi samedi. J'essaie de joindre la pension à Evolène mais le téléphone sonne occupé. On verra demain.

Vendredi, tôt, je pars, mais pas assez tôt. Avant Lausanne, gros bouchon, toutes les voitures à l'arrêt. Une grosse demi heure de perdue. Ça repart, je roule, quand j'arrive à Nendaz, le GPS m'embarque vers une route, ... fermée en hiver... encore 20 bonnes minutes de perdue dans la manoeuvre...

Je reste positif !

Rosablanche - nouveau but timing - trop tard... trop de neigeRosablanche - nouveau but timing - trop tard... trop de neige
Rosablanche - nouveau but timing - trop tard... trop de neigeRosablanche - nouveau but timing - trop tard... trop de neigeRosablanche - nouveau but timing - trop tard... trop de neige

L'idée du jour est de gravir la Rosablanche depuis Siviez, puis de redescendre vers le lac des Dix, avant de remonter vers le sommet et de revenir sur mes pas. Il ne faut pas trainer...

Je m'équipe et je pars, il est déjà 10 h 40. Siviez, c'est moche, c'est une vilaine station de ski. Il y a des dameuses, des canons à neige et des remontées mécaniques...  Le départ est plat, très plat, je ne me souvenais pas que c'était si plat ! (et oui, j'ai fait le sommet depuis là il y a 9 ans)

J'avance, dans des traces de randonnées, et je me rends comte que 2 randonneurs sont derrière moi à une centaine de mètres , je sens qu'ils vont me rattraper. D'autant plus qu'il faut traverser des ruisseaux non gelés, et que ça me fait perdre un peu de temps.

Quelle est longue cette montée au barrage. Je surveille du coin de l’œil, où en sont mes randonneurs. En fait, je creuse lentement l'écart. Je contrôle aussi ma montre, je finis par me dire que le lac des Dix est peut être un objectif trop ambitieux, je vais me contenter de la cabane de Prafleuri, ça sera déjà pas mal...

Je passe sous la magistrale voute du barage, puis je traverse les tunnels à pied. Dernier virage, voici le haut du barrage, enfin. Petite pause.

 

Rosablanche - nouveau but timing - trop tard... trop de neigeRosablanche - nouveau but timing - trop tard... trop de neigeRosablanche - nouveau but timing - trop tard... trop de neige
Rosablanche - nouveau but timing - trop tard... trop de neigeRosablanche - nouveau but timing - trop tard... trop de neige

Et je repars, le long du lac aux eaux sombres, c'est toujours plat. Je regarde ma montre, je calcule mentalement le temps qu'il me reste, je dois être  la pension entre 17 et 19 h... Il y a plus d'une heure de route pour y aller...

Bon, je ne descendrai pas à la cabane de Prafleuri, je me contenterai du sommet. Puis descente en direction de la cabane sur 400 - 500 m puis remontée et retour, ça sera déjà pas mal. 

Et j'avance, pour l'instant, il y a une trace de descente, que j'utilise pour éviter de tracer. Je passe à coté d'un cabanon (du barrage) il y a quelques années, avec Louis, on était passé par là à la descente , j'étais arrivé à fond du dessus, et je m'étais retrouvé sur le toit sans le savoir, avant un saut de 2 m 50 de haut (moi qui n'aime pas trop ça) Bon, à la réception, ce fut la chute et l'explosion des fixations dans la neige dure, sans gravité. J'ai juste eu le temps d’alerter Louis afin qu'il ne me suive pas.

Bon, là c'est à la montée, je vois bien la porte de l'obstacle, qu'il faut tout simplement contourner. La suite remonte dans un champ de gros caillou avant de sortir au dessus pour un nouveau faux plat montant.

Je passe à proximité du refuge. Et je refais mon calcul. Trop tard pour la descente coté Prafleuri, je vais me contenter du sommet...

 

Rosablanche - nouveau but timing - trop tard... trop de neige

Au dessus, hésitation, les traces partent à gauche, je sors la carte, petit point, il faut tirer à droite dans la petite combe et tracer. Et je trace une combe plutôt raide avant de retrouver un plateau et du plat, encore... du plat, toujours !

Ce coup ci, plus aucune trace, il y a par endroit 40 cm de poudre à tracer. Il faut s'employer. Alors j'avance. Le soleil d'hiver  est au ras des sommets, il n'est pourtant pas si tard que ça ! J'avance pas aussi vite que je le souhaiterai, mais j'avance.

Et je me remémore la conversation que j'ai eu hier avec Benjamin quand je lui ai annoncé que j'allais à la Rosablanche

"Ah d'acc, longuet Rosablanche he he bonne course"

Oiseau de mauvais augure.

C'est hyper long, et hyper plat.

Je trace !

 

Rosablanche - nouveau but timing - trop tard... trop de neige
Rosablanche - nouveau but timing - trop tard... trop de neigeRosablanche - nouveau but timing - trop tard... trop de neige
Rosablanche - nouveau but timing - trop tard... trop de neigeRosablanche - nouveau but timing - trop tard... trop de neige

Plus loin, très loin mais juste un poil plus haut.

Ca sent le but, ça pu le but !

Je monte sur une croupe.

Derrière un nouveau grand plat. La Rosablanche est vraiment loin, très loin.

Je ne sais pas trop quoi faire.

Je fais une petite vidéo avant de revenir sur mes pas , récupérer l'appareil photo.

Je décide de jeter l'éponge. Si je poursuis, je ne serai pas à la pension avant 20 h 30 ou 21 h. Pas sûr qu'ils m'accueillent encore à cette heure là. D'autant plus que je n'ai pas de frontale, et la nuit sera là dans 2 h ... Dommage.

Point positif : il faudra revenir, et ça, ça me motive !

Rosablanche - nouveau but timing - trop tard... trop de neigeRosablanche - nouveau but timing - trop tard... trop de neige
Rosablanche - nouveau but timing - trop tard... trop de neigeRosablanche - nouveau but timing - trop tard... trop de neige

Restauration court repos et descente; J'enchaine de jolis virages (tout est relatif) dans une jolie poudreuse, attention, il n'y a pas de sous couche ! Erreur interdite, il faut interpréter les bosses blanches en surface.

Je ne m'en sors pas trop mal. J'arrive à filer sur les portions de plat en suivant mes traces et à faire du bon ski dans les trop courtes combes !

Je passe à proximité du refuge. Je m'offre une petite pause pour le découvrir.

Puis je poursuis, le soleil est couché, tout est sombre., je rejoins le lac et au bout du lac, un skieur avec un tout petit chien !!! qu'il porte à la descente de temps en temps !

Je dévale vers le bas ou presque (il faut déchausser dans un tunnel ! ) puis longer la voute du barrage pour une partie de "skiboy" en forêt. Avant de descendre par les pistes sur Siviez. Il fait bientôt nuit, il fait froid, quand je rejoins la voiture.

 

Arrivé à la pension, je reçois un message de l'office du tourisme, ouverture jusqu'au Gentiannes... demain ! Trop tard !

 

Fin de cette première journée de ski de rando de la saison

Nouveau but sur la Rosablanche, et second but de fil après le but sur le Chimborazo... La saison commence mal !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article