Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ballon d'Alsace ! de la poudre et encore de la poudre !

Publié le par Apoutsiak

 

Conditions excellentes pour ce premier week end de ski de rando. 70 cm de poudreuse, des chamois et personne ! Juste la trace à faire...

 

P1000472--2--copie-1.jpg
La Vierge

 

 

 

Topo :

Pour le topo, voir ici

Parcours suivi :

Descente du Grand Langeneberg, et remontée (à tracer !)

nouvelle descente

traversée refuge de Boedele pied du couloir de la Vierge

couloir de la Vierge sommet et descente

Remontée ducouloir de la Vierge et descente en faux plat à la voiture

 

Ballon d'Alsace Novembre 2010

Pour le fichier GPS cliquer là merci Visugpx

 

Récit

 

Hésitation à la veille de mon premier week end de ski de rando de la saison. Jura ou Vosges ? Après avoir longuement consulté les météo, j'opte pour la seconde solution, il va sans doute y avoir  plus de neige à la frontière Franc Comtoiso, Alsaco Lorraine !

 

P1000462 (2)

Départ

 

Bref, je me lève tôt (pour rentrer tôt !) et à 8 heures, je remotne la courte pente de la tête des Redoutes (à pied, ça évite de mettre les peaux pour rien !)

Première descente du Grand Langenberg, je me plante au niveau des chalets, il faut remonter un peu pour prendre le couloir. Bonne neige, ça touche rarement.Je suis rapidement en bas. Je repeaute, et trace sur une trace recouverte de 50 cm de poudre, difficile à voir. Je remonte à la tête des redoutes en croisant deux skieurs. Nouvelle descente, toujours aussi bonne ! Du bas, je file sur le refuge de Boedele, avant de remonter vers le couloir de la Vierge.   Une Quinzaine de chamois m'offrent un joli spectacle, dans la poudreuse, il marchent en file indienne. Je dois tracer dans cette neige profonde. Le rythme est lent mais régulier, idéal pour ne pas se mettre dans le rouge.

 

P1000465 (2)

 

Après le passage à franchir, il faut remonter dans la forêt le bas du couloir de la vierge entre les blocs rocheux, les arbres en travers et la raideur de la pente, c'est, il faut le dire un peu galère. J'en ch... Enfin le pid du couloir, la pente reste raide mais sans obstacle, j'ai de la neige jusqu'aux cuisses (ou pas loin). Les conversions s'enchaînent. Je m'élève. Je surveille la neige, la pente. et le sommet du couloir dans le brouillard. Sous la sortie, un peu de neige croutée, , je sors sous un peu de vent, il n'y a personne, je rejoins la table d'orentation et la vierge, enneigée givrée !

 

P1000469 (2)

 

 

A l'attaque d'une belle descente dans le couloir de la Vierge, la poudreuse est agréable à skier, ça touche parfois mais pas souvent. Je réussis à me gauffrer (et à avoir du mal à rechausser dans la poudre...) Je remonte le couloir, pour une nouvelle pause au sommet. Comptant redescendre le couloir puis le couloir qous la Chaumière. Je consulte l'heure... 1 3h 40. Déjà ! A oui, mais est ce que je suis passé à l'heure d'hiver ? Je décide de shunté ma deuxième descente du couloir de la Vierge. Je croise des promeneurs et le deumande l'heure, et j'en gagne une. Je dois rentrer tôt pour luger avec les enfants??? et je réussis à merder un peu sur le retour... Voilà la voiture.

 

La suite c'est : luge à la maison et exercices d'ARVA sur le stade !

Belle journée pour une première journée !

 

P1000468 (2)

Commenter cet article

Manu 06/12/2010 22:11



salut,


j'ai skié la coulée de la vierge hier, soit une petite semaine apres toi...les conditions étaient par contre bien différentes !


le compte rendu


a+