Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chasseral en ski de randonnée

Publié le par Apoutsiak

Motivé par l'étude de la carte le week end dernier, je quitte la maison après une courte matinée à 11 h pour arrivée à Villeret à 1 h de l'après midi.

Au programme : le Chasseral par la Combe Grède, retour par les fermes de Limes. (pour être Honnête, au départ, je voulais descendre et remonter par les 3 faces, puis je me suis dit que d'enchaîner deux Combes suffirait, enfin, le timing imposé par la montée par la combe Grède étant important, unedescente a suffit !

Je pars d'un bon rythme vers la combe qui est tracée, très encaissée et magnifique. Il faut déchausser quelques fois pour traverser le ruisseau, le cadre est superbe. La combe s'élargie avant de se resserer au niveau d'une large cascade de glace. La trace tire sur la gauche dans des pentes assez raide, pour ne pas dire très raide. Puis elle revient  vers la cascade. Il faut déchausser, et poursuivre une traversée puis des ressauts raides, les skis se prenant dans les branches des sapins (vive la Haute Montange, là au moins , il n'y a pas d'arbres ...) Je rechausse sur un replat, pour peu de temps, la trace aboutit dans un cirque entouré de cascade. Je déchausse à nouveau, la trace passe sous les cascaes de gauche puis vire au dessus de celle ci. Plusieurs passages scabreus s'en suivent, je regrette l'absence de piolet ...( et d'un coéquipier) puis, on peut rechausser pour rejoindre le Pré aux Auges... Je file droit vers le sommet, ma fixation lache à plusieurs reprise sans que je comprenne pourquoi, la neige sous le sommet devient dure (voir glacer), je décide de mettre les couteaux, ma bouteille d'eau en profite pour partir dans la pente glacée et raide ... adieu. Pour la réhydratation, je repasserai. Derniers mètres, voilà le brouillard qui envahie le sommet. Courte pause au pilône. Je vérifie le fonctionnement de ma boussole d'altimètre... Elle ne fonctionne pas, dans le brouillard... parfait.

            

 

La neige est hyper dure au début de la descente, il faut parfois pousser sur des longs plats... Je rejoints le Hubel, je remonte à pied pour me faire les cuisses (bon entraînement pour la semaine prochaîne), ensuite... c'est skiii boy dans la forêt, la neige est légère et prfonde à la fois, un plaisir !  Seils les plats cartonnés sont moins agréables, je me vautre dans l'un d'eux.

La descente se poursuit en forêt avant de rejoindre un chemin qui me ramène à la base de la Combe Grède. Dernière montée pour rejoindre la voiture.

2 h 40 de montée

4 h au total

970 m de déniveler

Commenter cet article