Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ski de randonnée : Grande Lui

Publié le par Apoutsiak

...Neige...




Topo :

Brieuc traçait sur les traces de Stéphane Brosses devant le couloir Nord Est de la Grande Lui


Du bivouac de l'envers des Aiguilles Dorées descendre sur le glacier de Saleina, vers 2750 mètres et le traverser au mieux en évitant les zones crevassées ( il est possible de traverser le glacier soit en dessous soit eu dessus d'une zone complexe, j'espere que cette phrase est assez claire, lorsque vous serez sur place, vers 2900 m , vous comprendrez !

Bref, la traversée du glacier etant effectuée, vous remontez une rampe du glacier qui descend de la Grande Lui (évidant) (rampe droite gauche) puis il faut rester en rive droite du glacier tout e ncontournant les crevasses avant de gagner le pied du couloir qui mène à une brêche sur l'arête Est de la Grande Lui.

Le couloir est à 45°, le remonter , atttention, mixte au sommet et parfois glace.

De là,  deux solutions :
1°) rejoindre la voie normale de la Grande Lui au dpart de l'A Neuve, remonter  le glacier (direction Ouest pour rejoindre le sommet par sa facette et son arête Ouest (F)

2°) Longer l'arête Est de la Grande Lui et la rejoinre 100 mètres plus en amont. suivre alors le fil de l'arête (escalade facile et aérienne) puis la face sud de la Grande Lui pour gagner le sommet (PD)

Descente par le même itinéraire les "bons " descendront le couloir à ski !

Crampons ou skis, il faut parfois choisir !



Météo :

Grand beau !!!

Conditions :

Brieuc a dit "de la neige de cinéma" il me semble que c'est la bonne expression, on est même remonté sous le couloir pour bien en profiter !

Le récit :



Départ tranquille ce matin là, au départ etait prévu le couloir Ouest ( AD), arrivé sur le glacier, hésitation, il a tout de même beaucoup neigé... prudemment (trop ? nous ne le saurons jamais), nous décidons de partir sur la voie normale. Traversée du glacier, une fois de plus, c'est Brieuc qui trace (ou retrace quand on trouve une trace ...)
Nous gagneons le pied du couloir et je peux voir dans l'oeil de Brieuc l'envie de dévaller toutes ces faces pleine de peuf !
L'ascension du couloir est rapide avec un peu de rocher sous jacent en haut, un Italien nous aura prévenu à son pied ( il descendait ) "très dangereux, en glace !!!", au sommet du couloir, à part les quelques rocher affleurant sous la neige, ça passait bien !

Du col, on voit le Dolent, et MON arête Gallet qui est intégralement tracée... à ski ! Je déprime, qu'est ce que je fais sur la Grande Lui alors que l'arete Gallet est en condion, c'est vraiment trop injuste !
La déprime est intense, mais passagère, nous reprenons le fil de la course.


L'ascension de l'arête est agréable et esthétique avant le sommet.
Grande Lui Brieuc arête

sur l'arête enneigée devant le Grand et le petit Darret



Nous filons pour redescendre et Brieuc réussi à se faire des amis dans le couloir qu'iul skie tandis que certains le gravissent ! Belles vidéos pour moi !!!


Et là, dans 40 cm de poudre legere, nous redescendons le glacier. Trop heureux, nous remontons au pied du couloir pour recommencer ...

La remontée au refuge est un peu dure (comme la veille). Nous retrouvons Alexandre et Sebastien de retour d'une tentative epique sur la demi traversée des Aiguilles Dorées en montant par le couloir Copt !
Bonne soirée au bivouac.

Les Photos :


ça bouchonne dans le couloir Nord Est
Brieuc va ensevelir tout le monde en 3 virages !


L'aiguille d'Argentière et le couloir Barbey (face Est)
Aiguille d'Argentière couloir Barbey Corniche

La corniche de l'aiguille d'Argentière, le lendemain la partie droite s'effondrera provoquant un départ de plaque à vent ( on voit à gauche qu'un première plauqe est partie )



La vidéo :



Commenter cet article