Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #jura tag

Le renard du Chasseron

Publié le par Apoutsiak



Article pour l'instant rare, fruit d'une rando en famille, mais le topo restant intéressant : je le publie.
Donc rando famille ! ( pour enfants entrainés et compétents !)

Le topo,  justement

Montée

De la vallée de Noirvaux ( sorte de transformateur vers 1020 m), gagner la ferme des Deneriaz Dessous, en suivant la route forestière. De la ferme, prendre à droite le sentier pedestre qui penetre dans la forêt puis se met à grimper relativement fort. On gagne alors l'alpage et la ferme de la Merla.
Remonter la combe (si agréable en ski de rando) soit au milieu, soit en prenant en lisière de forêt, àdroite, vous trouverez un sentier (solution plus sympatique, surtout avec des enfants )

Le sentier traverse alors la combe (traversée ascendante)  avant de  filer vers le col du Chasseron.

De celuis-ci, on gagne le chalet hôtel du Chasseron et le sommet
Le-randonn-e-le-renard-du-Chas-u-sommet-la-Merla-ferme-01bc.jpg
vue depuis le sommet : la ferme de la Merla et la Grande Combe à gauche


Descente : plein Nord, en prenant bien garde de ne pas filer au Grandesonne dessus mais bien de prendre à l'ouest de celles ci. Puis à l'altitude 1458 m le sentier plonge dans la forêt pour se diriger vers les roches Eboulées.

Deux options pour la suite, soit prendre le chemin carrossable qui passe par les Deneriaz dessus et rejoint Noirvaux, soit, solution plus aventureuse, plongée dans le vallon à gauche pour rejoindre le torrent  en passant par les barbelés et les passages raides sans sentiers. On rejoint le chemin carrossable après les Deneriaz dessus.

De là, le faux plat descendant vous ramène au dessus de Noirvaux

La météo :

Beau temps, ciel légèrement voilé.

Les conditions :

Encore un peu de neige, à partir de la Merla
Nous ne sommes pas passés par le col mais sommes montés en haut de la combe, passage en neige un peu raide.
Neige dans la descente au dessus de 1300 mètres, bonne soupe



Le récit :

La rando etait imposée, et l'idée d'aller arpenter les montagnes avait rencontré  un très faible succès  dans la jeune génération ! Leur mère avait soutenu le mouvement contestataire, mais j'avais tenu le cap : nous irions gambader dans le Jura Suisse !

Le départ de la rando s'effectue vers 10 h 30, chacun cherche son rythme : le mien ! La montée aux Deneriaz dessous ne pause pas de probleme, ensuite, les pentes un peu raide font souffler les plus anciens Marie et Louis filent !  A la Merla, je décide, sous la pression de la foule de pique niquer. Il n'est que 11 h 30 , certains siestent sur les rondins de bois tandis que d'autres organisent une partie de ramasse sur un petit névé !
Le-randonn-e-le-renard-du-Chas--Marie-siest---la-merla-1335.jpg
"certains siestent sur des rondins de bois ..."


Vient alors la remontée de la Grande Combe, d'abord rive gauche, en lisière de forêt, puis en traversée ascendante vers la droite. Les traversées de névés se succèdent. En haut de la combe, je décide de remonter directement sur la crête. Les 20 m terminaux sont délicats. Je monte les enfants un par un, 4 passages ( un premier pour faire la trace et voir et 3 pour monter Agathe Marie et Louis.
Le-randonn-e-le-renard-du-Chas--papa-pic-de-n-ouvielle-b211.jpg
sortie du "crux"de la voie  -   photo Agathe Ledoux


Reste l'arête qui mène au chalet hôtel puis au sommet. Le toboggan est bien tentant mais entouré de neige, nous n'y aurons pas accès...

Au sommet, pas mal de monde, nous nous trouvons un rocher où je me repose tandis que les enfants vaquent à leur jeux : dessins - photos et ballades entre les névés.

Le-randonn-e-le-renard-du-Chas-the-et-Marie-n-v--neige-9c8f.jpg
descente enneigée

Nous repartons  pour la descente dans la soupe. les névés se succèdent, les chutes aussi, le tout dans la bonne humeur. Il faut descendre sur les Roches éboulées... et, quand nous arrivons en haut de la combe, je vois des gens, et un renard à quelques mètres... " c'est pas possible, c'est un chien" me dis-je ! mais non. Je m'approche et salut les deux randonneur " ça vous arrive souvent d'attirer les renards ?" , ils m'expliquent que le renard est semi apprivoisé par les randonneurs. Les enfants sont aux anges, le renard vient, prend un peu de nourriture à leur pieds, repart dans la forêt la chacher, 5 minutes après il renouvelle l'opération, toujours méfiant, mais toujours plus téméraire. Tout le monde profite du spectacle .... incroyable !

Après 1 heure, resté là, nous décidons de descendre enfin aux Roches éboulées, un peu d'escalade. Puis nous repartons pour couper le virage des Deneriaz dessus dans le vallon, à l'aventure. Pas de sentier, mais ça passe, c'est un peu scabreux par moment.
Nous retrouvons, le long chemin qui ramène à la voiture.

"Maman ne va jamais nous croire !"

Les photos :
Le-randonn-e-le-renard-du-Chas-athe-et-Marie-le-renard-7bee.jpg
Le renard, Agathe et Marie


Le Renard du Chasseron




Topo GPS du Chasseron ou travail des insectes xylophages ?


La vidéo :

 ... à suivre



Voir les commentaires

Chasseron par le col des Etroits : 1500 mètres de déniveler en ski de rando dans le Jura

Publié le par Apoutsiak

undefined

Le Topo

Du col des Etroits (1151 m) , prendre le chemin en leger faux plat qui se dirige vers le Cochet. Une courte descente vers la rivière précède un champs. Remonter au mieux vers le Cochet dans la forêt. On parvient à une antécîme avant une petite decente aui précède le sommet (croix)

undefined
Le sommet du Cochet

undefined
Vue du Cochet sur les petites Roches


Du Cochet descente dans la combe pour rejoindre le point 1388 m

Remettre les peaux pour remonter la combe qui amène aux Petites Roches, poursuivre alors jusqu'au Chasseron.


Descente au Dénériaz dessous en passant par lele Chalet de la Merla

Remonter à la Crête entre le Chasseron et les Petites Roches.

Descente en visant le sud du Chalet de la Merla

Remonter au Sollier avant de redescendre au point 1388 m

Remonter au Cochet avant la descente sur le col des Etroits

Et oui, ça fait 5 peautages pour 5 dépeautages et 1470 m de déniveler.




Les conditions

Sur la crête pas de glace, mais des endroits sans neige , la montée aux petites Roches est parfois délicate.
Neige diverse : trafollée dure, parfois semoule, poudreuse... le skieur veillera à s'adapter à la qualité de la neige...


La Météo

Beau légèrement voilé et une fois n'est pas coutume : pas trop froid !


Le Récit

Départ vers 7 h 30 du col des Etroits. La montée est rapide vers le Cochet, la descente un peu scabreuse. Les crêtes entre le Cochet et le Chasseron sont souvent déneigées. Magnifique troupeaux de Chamois au sommet du Chasseron. Belle descente dans la grande Combe.

undefined

Une deuxième montée vers la crête avant d'entammer le retour.

1470 m de déniveler pas mal pour une course dans le Jura. Une fois n'est pas coutume, les peaux ont tenu (j'en avais deux paires de rechange, on est jamais trop prudent...) il faudra que je pense à changer la colle !)
undefined
une île au soleil Chasseron voie d'escalade

Les photos
ça arrive, ça arrive

undefined
Le sommets des petites Roches et la combe d'accès

undefined
Le Cochet à gauche, la combe pour descendre au point 1388 et à droite, la combe pour le retour au col des Etroits

Les vidéos
 
Les Chamois à proximité du sommet




Panorama du sommet du Chasseron

les liens :

le Chasseron par les Denneriaz en mars 2006
le Chasseron par les Deneriaz en Février 2007
La Traversée Nord Sud du Chasseron  Novembre 2007


 

Voir les commentaires

Traversée du Chasseron Nord Sud - ski de randonnée

Publié le par Apoutsiak

Bon,  première sortie de l'année, et comme souvent, je profite du Chasseron pour tester le materiel et l'homme...

chasseron-ski-de-rando-photo-guillaume-ledoux-apoutsiak-givre-stalactites.JPG

Le Topo :

Montée au Chasseron

De Noirvaux ( en fait 500 m avant Noirvaux )  prendre le chemin forestier qui mène  au Deneriaz dessous.  De la ferme prendre à droite le chemin  pedestre  puis remontée la combe dans la forêt au mieux pour aboutir à la Merla  (ferme)
Remontée la combe  vers la crête, en haut deux possibilité : prendre  à gauche sur une centaine de mètre et remontée vers le col entre le Chasseron et les Petites Roches  ou prendre le haut de la  combe et remonter au mieux sur la crête (petites barres rocheuses)

En général sur la crête grand froid et vent à décorner les boeufs ( et je sais de quoi je parle ;-)   )

 De là, remonter vers le sommet du Chasseron en longeant la station météo et l'hôtel.


Descente sur les Rasses Rejoindre par la crête le sommet des Petites Roches puis descendre par les pentes puis par la forêt  (pistes de ski) vers les Rasses.

Repeauter et suivre la route forestière puis le sentier qui se faufile dans la forêt pour remonter vers le Chasseron ou le col entre le Chasseron et les petites Roches

Redescendre vers Noirvaux par l'itinéraire de montée.

Les conditions

Météo polaire au col : -15 à -20°c et 60 à 80 km/h de vent ( -7°C au départ à la voiture)
Ensoleillé mais froid !

Neige correcte sans trop de sous couche dans la forêt sous le chalet de la Merla. Un peu croutée dans la combe au dessus . Très bonne du côté des Rasses

chasseron-ski-de-rando-photo-guillaume-ledoux-apoutsiak-tempet-blizzard-station-m--t--o.JPG
chasseron-ski-de-rando-photo-guillaume-ledoux-apoutsiak-givre.JPG

Le Récit.

Parti de 7 h 30 depuis Noirvaux, la montée vers les Deneriaz se passe bien. légère hypoglycémie  dans la forêt , que je corrige en me baffrant de barres et de gateaux ... efficace ! Il faut tracer dans la grande Combe, les traces anciennes ont été effacées par le ve
nt.  Vent qui augmente à mesure que j'approche du col. Je déchausse pour les derniers mètres un peu raide, une fois de plus, je m'y suis mal pris ! Le blizzard est là, comme souvent, impossible de se mettre face au vent

Je poursuis vers le sommet du Chasseron, évitant de regarder
à droite, côté vent. Je ne reste que quelques minutes au sommet. Grande traversée vers les petites Roches puis descente dans une neige poudreuse puis sur les pistes pour rejoindre les Rasses.

Coup d'oeil sur la carte, remise des peaux et c'est reparti. D'abord sur la route forestière puis dans la forêt magnifique. Nouvelle petite hypo, je me rebaffre.
..  pour sortir de la forêt et rejoindre le col, toujours danstesque. J'essaie de me  proteger du vent derrière un sapin  pour enlever les peaux. la neige a blanchi mes lunettes, je ne vois pas grans chose.  Le vent me balaye en dépit de ma cachette.  Je rechausse et descend en dérapage en maugréant ( je maugrèe souvent... orthographe du verbe maugréer ? je vérifierais plus tard... il ne faut jamais remettre à demain ce qu'on peut .... ), bref je maugrèe quand j'entends un skieur derrière moi qui me salut, je dois avoir l'air con, en dérapage dans une grosse pente , me parlant à moi même alorsq que je n'y vois rien avec la neige sur  mes lunettes. Je le regarde monter à l'aise. Il me fait un commentaire sur la météo particulière et file. J'enlève mes lunettes, ça va mieux.

Enfin la grande Combe J'essaie de trouver la bonne neige, ce qui n'est pas toujours facile, mais le ski est tout de même agréable, je parviens même à tomber  pour la première fois de l'année ! Puis c'est la forêt, ça touche un peu les cailloux mais pas trop. En bas, je décide de me faire une petite remontée jusqu'au col. Je veux repeauter, mais c'est impossible, une des deux peaux refuse de faire son office et glisse sur mon ski. HEUREUSEMENT, j'ai ma bombe coll tex magique que je trimballe depuis 10 ans en attendant un problème de peau qui ne colle pas. Et là NON, elle ne marche pas, le titi du bouchon est cassé. Heureusement j'ai un stylo qui me  permet d'actionner la bombe. Je m'en fou plein les doigts et plein le stylo, un peu sur les peaux aussi... Je remets les peaux , fier comme Artaban de mon bricolage... Et là, ça ne marche pas, la peau glisse
sur le côté. Je jette l'éponge....

Je redescends vers le parking de Noirvaux et rentre à la maison.

chasseron-tempete-blizzard-ski-de-rando-photo-guillaume-ledoux-apoutsiak.JPG
Belle première sortie de l'année tout de même.
Merci à l'amival Marcel pour les conseils !



Les photos

L'hôtel du Chasseron
hotel-du-chasseron-ski-de-rando-photo-guillaume-ledoux-apoutsiak.JPG

Le sommet des Petites Roches
chasseron-ski-de-rando-photo-guillaume-ledoux-apoutsiak-les-petites-roches.JPG
Les vidéos

Le Blizzard


Le Topo vidéo du Chasseron


Voir les commentaires

A Yè !!! Chasseron en ski de rando

Publié le par Apoutsiak

Enfin

Première sortie ski de rando de l'année. Je pars de la maison vers 5 h 20 ce matin. pour atteindre Sainte Croix (Noirvaux) sous la pluie (mélangée à de la neige). Il doit bien y avoir 10 cm de neige, là où il y a des accumulations !!! Les préparatifs sont un peu longs à mon goût, la pluie... ça mouille !

Bref, vers 7 h 10 je skie ... enfin, sur un mélange de glace et de neige fondue qui va bien me bousiller mes toutes nouvelles peaux ...  Je remonte vers les Deneriaz dessous en suivant la route forestière, il faut alors attaquer la forêt, où la neige n'est pas tombée en abondance. Je suis un vieille trace, bien raide, qui suit l'itinéraire classique. Arrivé à la ferme de la Merla, mes peaux se mettent à botter comme rarement, genre 2 kg de neige sous chaque pied. Ca vaut bien le coût d'acheter des skis et des fix les plus légers possibles ...  Je fais une trace relativement raide, soulevant mes skis  enduits de neige à chaque pas. Je fais une tentative de débottage, mais 2 minutes plus tard, la neige est revenue (il y a une zone gelée sur la peau sans doute due au ski sur neige très humide...)

Je remonte la grande combe dans les bourrasques de vent et de neige. La combe est vierge.

 J'arrive sous le petit col, quelques conversions et voilà le vent, comme à chaque fois. Il y a très peu de neige jusqu'au sommet, on voit bien l'herbe, il suffit de suivre le sentier légèrement enneigé jusqu'au sommet ou je ne m'attarde pas (1 h 30 pour le sommet)

Je redescends au petit col pour enlever les peaux avant de redescendre en bas de la combe sous le chalet de la Merla dans une neige un peu humide mais correcte à skier. Je remonte alors jusqu'à la crête par 3 fois pour me faire 3 bonnes descentes de la combe. (chaque montée fait 250 mètres environ).

Avant de redescendre sous la Merla dans la forêt, touchant les cailloux et les souches bien régulièrement... Je suis passé en bas en longeant les poteaux électriques, il y a des passages sans neige !!! puis long patineur jusqu'à la voiture à midi !

 

 

   Au sommet, givre sur le masque et vue imprenable !

 Vue du haut de la Combe

  Sechage  sur chauffage au sol !

 


 

 

Infos

neige : presque inskiable en dessous de 1100 mètres (voir 1200 m pour les pessimistes)

pluie  en dessous de 1200 m neige au dessus

Montée : 610 mètres

"remontées" : 770 mètres : total 1380 mètres pour une première sortie.

le topo camp to camp : http://skirando.camptocamp.com/sortie29155.html?uid=1368

 

Voir les commentaires

Le Suchet en raquette et ... en luge

Publié le par Apoutsiak

Enfin, la neige est tombée, après quelques hésitations (du type ski de rando - pas ski de rando ? ou avec ou sans les enfants), Dimanche 10 Décembre  nous partons pour Entre les Fourgs et le refuge de la Queue. Quelle joie dans la voiture lorsque nous avons vu les premiers champs enneigés !

Arrivés sur le parking enneigé, nous pique niquons  et nous équipons pour ne pas avoir froid, il fait -5°C et il y a 5 centimètres de neige. Nous sommes 3 en raquettes ( Sandrine Agathe et moi), Louis et Marie marcheront, une luge à leur disposition pour certains passages. Marie, rapidement, profite de la luge tandis que Louis fait la trace dans la profonde ( et la profonde, quand on n'a que 5 ans, c'est de la neige par moment jusqu'aux cuisses) Nous remontons dans les magnifiques forêts d'Entre les Fourgs vers la roche marquée, les arbres sont magnifiques.

A la roche marquée changement de technique, il faut enlever les raquettes et longer le torrent dans un passage plus technique. Nous passons dans le lit du torrent pour  gagner la grande Combe.  Une petite pause barres de céréales est bienvenue. Nous remettons les raquettes, je trace avec la luge et alternativement Louis ou Marie dedans. Les organismes sont fatigués notre groupe n'avance plus ... même Sandrine souffle.  Nous continuons la remontée de la grande Combe. Je termine avec Louis la montée bien raide vers la ferme. Je redescends chercher Agathe pour l'aider à remonter le raidillon puis une troisième fois pour Marie qui n'en peu plus, elle attendra là avec Sandrine.

Nous repartons au dessus de la ferme pour regagner le bois, nous reperons les premières traces à pied, en raquettes mais également de skis, dans les endroits ou la neige a été soufflée, traces de ski caillou, je ne regrette pas de ne pas les avoir amené ! Il y a des accumulations de neige et des endroit où seuls 5 cm persistent. Agathe et Louis parviennent au sommet fatigués.

Courte pause , il est 15 h 35, nous redescendons, je tire la luge puis la retient dans certaines descente avec Agathe et Louis dessus. Agathge décide de m'aider elle se met devant et je retiens l'engin. Louis est aux anges. Nous rejoignons Sandrine et marie avant de de redescendre tous ensemble. Louis et Marie profitent de la luge que je guide. Ils sont aux Anges. Le passage délicat est l'occasion de nous faire dépasser par deux groupes, alors que jusque là nous étions seuls. Nous atteingnons la voiture vers 17 heures, la neige a un peu fondue, par endroit c'est impressionnant, pour le ski de rando, ça sera plus tard.

 

Rendez vous à Metabief ou aux Rousses le week end prochain  pour une séance de ski de piste en famille !

 

Voir les commentaires

Chasseral en ski de randonnée

Publié le par Apoutsiak

Motivé par l'étude de la carte le week end dernier, je quitte la maison après une courte matinée à 11 h pour arrivée à Villeret à 1 h de l'après midi.

Au programme : le Chasseral par la Combe Grède, retour par les fermes de Limes. (pour être Honnête, au départ, je voulais descendre et remonter par les 3 faces, puis je me suis dit que d'enchaîner deux Combes suffirait, enfin, le timing imposé par la montée par la combe Grède étant important, unedescente a suffit !

Je pars d'un bon rythme vers la combe qui est tracée, très encaissée et magnifique. Il faut déchausser quelques fois pour traverser le ruisseau, le cadre est superbe. La combe s'élargie avant de se resserer au niveau d'une large cascade de glace. La trace tire sur la gauche dans des pentes assez raide, pour ne pas dire très raide. Puis elle revient  vers la cascade. Il faut déchausser, et poursuivre une traversée puis des ressauts raides, les skis se prenant dans les branches des sapins (vive la Haute Montange, là au moins , il n'y a pas d'arbres ...) Je rechausse sur un replat, pour peu de temps, la trace aboutit dans un cirque entouré de cascade. Je déchausse à nouveau, la trace passe sous les cascaes de gauche puis vire au dessus de celle ci. Plusieurs passages scabreus s'en suivent, je regrette l'absence de piolet ...( et d'un coéquipier) puis, on peut rechausser pour rejoindre le Pré aux Auges... Je file droit vers le sommet, ma fixation lache à plusieurs reprise sans que je comprenne pourquoi, la neige sous le sommet devient dure (voir glacer), je décide de mettre les couteaux, ma bouteille d'eau en profite pour partir dans la pente glacée et raide ... adieu. Pour la réhydratation, je repasserai. Derniers mètres, voilà le brouillard qui envahie le sommet. Courte pause au pilône. Je vérifie le fonctionnement de ma boussole d'altimètre... Elle ne fonctionne pas, dans le brouillard... parfait.

            

 

La neige est hyper dure au début de la descente, il faut parfois pousser sur des longs plats... Je rejoints le Hubel, je remonte à pied pour me faire les cuisses (bon entraînement pour la semaine prochaîne), ensuite... c'est skiii boy dans la forêt, la neige est légère et prfonde à la fois, un plaisir !  Seils les plats cartonnés sont moins agréables, je me vautre dans l'un d'eux.

La descente se poursuit en forêt avant de rejoindre un chemin qui me ramène à la base de la Combe Grède. Dernière montée pour rejoindre la voiture.

2 h 40 de montée

4 h au total

970 m de déniveler

Voir les commentaires

Monts de Gy en ski de rando

Publié le par Apoutsiak

Et oui, je l'ai fait... Départ de la maison à ski, Chapelle du Calvaire un peu plus tard, sans déchausser, avec Agathe et Sandrine en raquette, Marie et Louis à pied et en luge (plutôt en luge d'ailleurs) Descente très sympa dans la forêt (skiiiiiii boy). 138 m de déniveler tout de même avec un belle igloo à la clef (il faudra que je mette la technique en ligne d'ailleurs...

 

        

Le Film : la descente des Monts de Gy en ski de randonnée ... Âmes sensibles s'abstenir - Prochaine étape : la descente du linceul au Grandes Jorasses ( demain , si il fait beau... )

 

 

 

Voir les commentaires

Chasseron ( massif du Jura) en ski de rando

Publié le par Apoutsiak

Le Chasseron ,c'est ma course des journées avalancheuses. Je suis parti de Gy à 5 heures 20. Ski au pied à 7 h 40 Un chamois me déboule dessus sur les chemins avant de s'engager dans une pente à 60°, il m'a impressionné, je crois que je l'ai impressionné aussi !

En peu de temps j'atteinds les Dénneriz dessous, je remonte la belle forêt en faisant la trace dans 40 cm de fraiche, balayany la neige des branches basses des arbres. Passage au chalet de la Merla , puis c'est la grande Combe, vierge de toute trace, j'arrive sous la crête, le passage est toujours raide, deux trois conversion dans une neige  profonde et me voilà sur la crête toujours battue par les vents. Pas de neige, de la glace et des rochers.  Sommet, vers 9 h 20. Petite pause, le vent est impressionnant . J'enlève les peaux, la tempette fait rage. Je repars face au vent et à la neige, visibilité réduite...

Sous la crête je fais une pause (plus de vent...) puis c'est du grand ski dans la combe puis dans la forêt ! Arrivé au Dénneriaz dessous, je repeaute, et remonte jusqu'à la crête. Deuxième descente sympatique jusqu'à la Merla, dernière montée dans le froid, la dernière descente se dait dans une neige moins agréable ... Il faudra pousser pour rentrer à la voiture.

A 14 heures à la maison !

 Le Sommet du Chasseron toujours aussi froid, battu par les vents

Autoportrait : Tempette de neige sur skieur

 Sous la Crête, au dessus de la grande combe qui aboutti à la ferme de la Merla - Neige de rêve lors de la première descente

La ferme des Dénnériaz dessous, on repeaute et zou c'est reparti. Dénivelé total de la journée : presque 1400 m ! (en trois montée)

Voir les commentaires

Suchet 1588 m : premier but de l'année

Publié le par Guillaume Ledoux

Ca commence bien, premier sommet de la saison à ski de rando et premier but...

Le Suchet

Départ de Gy à midi, à 13 h 30 à Entre les Fourgs, la route du refuge de la Queue étant fermée. Je remonte les pistes de skis et me paume sur le plateau après Bel Coster , errant comme un malheureux....

Je redescends tout penaud, dans une neige lourde où j'ai du mal à tourner (classique).

Je ferais mieux la prochaine fois... prochain rendez vous : ce week end, ski de piste avec les enfants à Métabief ! On va essayer d'éviter les bobos

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5