Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #aiguille du chardonnet tag

Alpinisme : Eperon Migot à l'aiguille du Chardonnet

Publié le par Apoutsiak

Jolie course pas trop longue sur un beau belvedere !
Cotée AD+ D- au choix, j'ai pour politique de toujours prendre la cotation supérieure !!!

 

L'aiguille du Chardonnet

 

 


Topo :

Accès au refuge Albert 1er

3 possibilités

1°) Prendre les télécabines ud Charamillon puis le télésiège de Charamillon/Balme.
Emprunter le sentier balcon qui par vers le Sud, passr au point 2329 m rejoindre plus à l'est la morraine du glacier du Tour, la remonter , traversée les névés pour rejoindre le refuge Albert 1er

2°) pour les plus économes ( ou radins, tels les étudiants...) Partir du Tour à droite du Télécabine par les granges et passer au dessus de la cascade du Picheu. rejoindre la fenêtre du tour et remonter la morraine jusqu'à rejoindre l'itinéraire précédemment décrit !

3°) En début de saison (printemps) monter à ski par la rive gauche du glacier et traverser vers 2900 m sous le col du Passon pour une légère descente Nord vers le refuge.

Eperon Migot au Chardonnet

Accès marche d'approche

2 possibilités

1°) en début de saison (crevasses bouchées) prendre la duirection du col du Passon (sud) et remonter le glacier du our en rive gauche jusqu'à la base de l'éperon Migot !

2°) Rejoindre le glacier rive droite passer au dessus du signal Reilly, vers 3100 m prendre sud pour traverser le glacier du Tour en direction de l'éperon Migot, attention aux séracs du Chardonnet sur la fin.

Eperon proprement dit.

Remonter lesp entes du glaicer situé à l'ouest de l'éperon Migot , passer la Rimaye et remonter une goulotte en glace et en mixte  à gauche qui permet de rejoindre l'arête proprement dite.
Remonter cette arête et prendre les pentes raides soit à gauche le long des séracs soit à droite avec quelques passages mixtes et d'autres en glace ( on rejoint l'autre itinéraire par une traversée à gauche  sous des gros blocs) .
Parvenir à une selle et remonter la pente raide qui permet de gagner l'arête Forbe puis le sommet par un passage en III

Descente :

continuer plein sud vers n'antécîme et traverser deux couloirs avant de aprvenir à un 3ème couloir plus large que l'on descend. une centaine de mètre plus loin tirer à droite puis descendre à nouveau pour rejoindre des rochers et le haut d'un couloir.
Tirer un rappel qui permet de rejoindre les pentes du col supérieur Adam Reilly puis descendre les pentes crevassées de ce col pour rejoindre le glacier du Tour  et le refuge Albert 1er par les itinéraires décrits à la montée !

 

L'éperon Migot, en bas à gauche le départ de la goulotte au dessus de la rimaye

 

 

Fichier GPS profil carto
 


Récit

Une fois de plus, la neige etait tombée dru et nous devions adapter notre programme, après avoir annulé les deux premières journées prévues ... Le Migot nous semblait un bon objectif. Je rejoins Stijn au Tour, nous nous équipons, et hop dans la benne, on est des vrais faignants ! Le sentier qui mène au refuge est cool, agrémenté de quelques marmottes, impeccable. 1 h 30 pour arriver au refuge, je me souviens du temps où nous partions du bas avec Thib en ce faisant cette trop longue morraine à pied ... Confort aujourd'hui.
Je fais quelques photos, papotte avec les aspis guides en stage, un repas et au lit.

1 h 20, le réveil sonne, nous filons, petit dej vite avalé, nous sommes en piste vers 2 h 15, nous décidons de passer par la rive droite du glacier , moins crevassée. Un aspi guide m'a conseillé d'être devant eux sur l'éperon, ils ne sont pas très rapide. Nous montons vers le signal quand nous voyons les frontales partir vers l'autre rive, plus crevassé mais plus rapide ( 9 personnes, aspi et clients, ça fait du monde !)
J'accelère le pas, et Stijn suit sans problème, nous traversons le glacier et sommes impressionnés par l'énorme avalanche de séracs qui a laissé un dépot impressionnant au pied de la face ! Courte pause, pression, toutes les cordées sont finalement dans un mouchoir de poche. Je décide d'y aller à mon rythme, tant pis.

Finalement nous sommes à la rimaye les premiers. Stjn passe devant, je passe au travers en mettant mon pied dans sa trace, il faut réaliser un pas plus large dans une neige limitte transformée. Le piolet ancre mal, finalement, ça passe, je rejoins Stijn. Un guide est monté plus à gauche, nous traversons pour rejoindre la base de la goulotte. Stijn me propose d'y aller cordre tendue, pas de problème, la glace et le rocher sont bons, nous faisons tout de même attentino à ne pas en envoyer sur les cordées qui nous succèdent. Nous rejoignons la cordée du guide Odyssée Montagne. Pause photo, nous décidons de leur laisser de l'avance, ça ne se fait pas  de rester dans les basques. Nous reprenons l'acension et partons à droite dans du mixte plutot que de aprtir à gauche dans la voie le long des séracs (plus classique aujourd'hui !).

Stijn grimpe toujours en tête, petit mixte en corde tendue puis goulotte en glace, 2 broches, je le rejoins, il repart pour une goulotte terminé par un verrou mixte avec un pas en III, il passe, je le suis, le passage est court mais un peu physique, nous remontons des pentes plus facile avant de basculer sur la voie "normale du Migot" par une traversée à gauche. Nous rejoignons les cordées d'aspi. Courte pause pour la pente finale, Stijn est fatigué, je profite de chaque pas, , enfin l'arête, un passage de grimpe en III que je merdouille un peu et le sommet, déjà. Nouvelle courte pause et c'est la descente, petite arête que je négocie moyennement puis la pente, tout va bien , je retrouve facilement les rappels, il faut dire que Stijn et moi on a déjà fait l'arête Forbe pour laquelle la descente est commune, c'est plus facile !  Un lon,g rappel de 60 m puis le col Adam Reilly, la descente vers le glacier du Tour et le refuge Albert 1er, course tranquille.
Je me fais quelques soins aux pieds avant de descendre au Tour, belle journée de montagne, merci Stijn !

Photos :

 

 

Le Glacier du Tour, de plus en plus réduit !

Stijn devant le glaicer du Tour


refuge d'hiver Albert 1er et l'aiguille du Chardonnet

Base de l'éperon Migot - Chardonnet

 

 

Dans les goulottes au milieu de l'éperon, le guide part à gauche

 

Lever de soleil, pas droit, sur les aiguilles du Tour et le glacier du même nom !


 

 

Stijn bagarre dans du mixte

à la selle avant la pente finale les aspi

Dans la pente finale - 50 ° avant l'arête Forbe

Vue du sommet vers le bassin d'Argentière :
Droite Verte et Mont Blanc derrière, c'est pas le grand beau !

L'aiguille Verte et le couloir Couturier

Stijn termine le rappel

Le couloir de la table aiguille du Tour

L'est pas beau, c't éperon Migot ?

 

 

 


Vidéo

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Aiguille du Chardonnet - aiguille du Tour : 7 Août 1953

Publié le par Apoutsiak

Profitons de ce moment calme pour réaliser un petit comparatif entre les années 50 et aujourd'hui

Vue de l'aiguille du Tour (de ses pentes), voici l'aiguille du Chardonnet (et non pas du Chardonay, cepage bien connu des viticulteurs ... et des alcooliques)

En fait, la vue suivante est réalisée en montant par la voie normale de l'aiguille du Tour  dans les pentes sous l'aiguille de Putscheler



La même, photo réalisée en avril 2008 ( désolé pour le comparatif, il y avait beaucoup de neige ce jour là !)
Je suis désolé également, j'ai oublié de prendre la base de l'aiguille de Putscheler à droite !)



Vue du sommet  :



Ici aussi, cadrage différent et légèrement moins bon, je ne parle pas des nuages ...
Je pense que le rocher de gauche est le même, mais j'ai dû avoir la flemme de me baisser pour prendre le rocher du bas...




et voilà la cordée
Grannd-père (Henri Bolon)  est au fond, je pense que Grand-Mère (Anne-Marie) est deuxième juste devant  et Bernard doit être l'alpiniste au premier plan !


Et je ne résiste pas à vous faire partager le refuge Albert 1er en 1953 :



Les courses réalisées :


L'aiguille du Chardonnet

L'aiguille du Tour par le couloir Ouest



Voir les commentaires

Chardonnet les photos

Publié le par Guillaume Ledoux

Les photos sont issues de seux sorties différentes : l'une , avec Olivier, où nous nous sommes arrêtés au dessus de la Bosse, la deuxième, avec Philippe, où nous avons réalisé cette magnifique traversée.

 

  Montagne-1420.JPG     Montagne-1439.JPG
 
 
 Montée au refuge Albert 1er : à droite, la longue morraine qui descend vers le village du Tour    Refuge Albert 1er : le refuge d'été  
       
 Montagne-1445.JPG    

Montagne-1446.JPG

 
 Le refuge d'hiver (très froid l'hiver ... l'eau gèle dans le refuge... assez désagréable le matin au réveil (expérience personelle)    Les séracs du Glacier du Tour  
  Montagne-1450.JPG     Montagne-1452.JPG  
 Vue du refuge au Coucher du soleil : l'aiguille du Chardonnet    L'aiguille du Chardonnet, le col du Passon et aufond, l'aiguille Verte  
  Montagne-4965.JPG     Montagne-4966.JPG  
 Au dessus de la bosse sous l'arête, la pente se redresse   l'Aiguille d'Argentière, (entre deux gendarmes)   
Montagne-4970.JPG     Montagne-4978.JPG
 
 
 Sous le sommet , Philippe   Descente en rappel (deuxième rappel)   

   Montagne-4973-2.JPG

 
   Vue du sommet : de l'aiguille d'Argentière à l'aiguille Verte (le glacier d'Argentière)  
  Montagne-4979.JPG     Montagne-1481.JPG  
 Descente sur le col Adam Reilly    Le "chenal"  qui descend sous le col du Passon à n'emprumpter qu'en bonnes conditions (crevasses)  
  Montagne-1435.JPG     Montagne-1444.JPG  
 L'aiguille du Tour   L'aiguille du Chardonnet   

Voir les commentaires

Aiguille du Chardonnet

Publié le par Guillaume Ledoux

 

L'aiguille du Chadonnet, vous en rêviez, je l'ai faite... Une magnifique traversée : la Bosse , l'arête Forbes et la descente ... Une course Grandiose.

 

 

 

Montagne 1444

 

 

 

Le topo écrit :

Pour acceder au refuge Albert 1er : soit prendre le téléphérique du Col de Balme et prendre à flanc de Montagne jusqu'au refuge. Soit du Tour, il faut remonter le sentier pour rejoindre la morraine, longue et réellement sans intérêt, mais elle reste assez ... méditative !

On peut également partir du refuge de Trient (ou d'Orny pour les plus courageux...)/

Du refuge Albert 1er, il faut suivre l'iinéraire du col du Tour en rive droite du glacier du Tour, très crevassé en fin de saison. Arrivé sous le col, il faut prendre à flanc en direction de l'aiguilles Forbes pour atteindre la base d'un couloir neigeux assez large sous la base de la bosse ( si vous ne comprenez pas  voir le schéma ou m'envoyer un mail... ) Remonter ce couloir assez raide et crevassé  pour atteindre la base de la Bosse.


Montagne-1474.JPG

 

La Bosse , la fameuse, je m'en étais fait une montagne en lisant les topos(notamment les 100 plus belles), vous serez déçus, sauf si elle est en glace ... (ça ne m'est jamais arrivé... la difficulté n'est pas là !) On rejoint alors l'arête vers 3700 m. On remonte vers le sommet en en suivant le fil et en contournant les difficultés par le Nord. (passage de  III maxi, glace parfois versant Nord).

Il faut compter 2 heures pour l'arête quand on est pas rapide (ce qui fut notre cas...)

 

Montagne 4970

 

 

Montagne 4973-2

 

Du sommet, il faut reprendre l'arête ouest sur une vingtaine de mètres et descendre le couloir neigeux en obliquant à droite (pas tout droit malheureux, il faudra remonter !!!) et rejoindre une selle neigeuse rocheuse.

Il faut suivre la selle en direction du col Adam Reilly

Tirer un premier rappel puis un second (20 m chacun).  Redescendre la pente de neige puis la pente plus raide qui surplombe le col Adam Reilly.

Descendre le glacier au mieux (nous plutôt rive Gauche - crevasses) avant de rejoindre le Glacier du Tour. De celui ci, s'il est peu crevassé, vous pouvez descendre soit sous le col du Passon en rive gauche du glacier, soit le traverser au milieu en louvoyant entre les crevasses, en fin de Saison, il faudra remonter sous l'aiguille du Tour pour rejoindre le refuge Albert 1er.

Voir les commentaires