Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #agathe tag

Sur les traces des dinosaures

Publié le par Apoutsiak

Rando famille dans le Jura, à proximité de Champagnole, à la recherche des extraordinaires traces de dinosaures de Loulle !
Il y a 140 millions d'année, des diplodocus se promenairent en bordure de plage... dans le Jura !

14 km 400 m de denivelé


Topo :

De Ney ( Départemental 471 en venant de Champagnole) Se garer à l'église et prendre le chemin de la Chapelle. Passer la Chapelle et aller au Belvedere de Bénédegand (699 m) la montée est légèrement expo par moment (cables) pousuivre toujours en suivant le balisage jaune et rouge, en direction du Sud Est et profitez des belvédères. Rejoindre le sentier qui longe la falaise au dessus de Cize et amène au belvédère de Surmont. De là , direction Sud ouest et la route Forestière qui passe au dessus de Pillemoine.
Suivre la petite route de Loulle et visiter le fameux Lapiaz.

De là, revenir en arrière (400 mètres) et prendre à gauche dans le champs (panneau) suivre alors le chemin forestier qui amène au Graal : les fameuses traces de Dinosaures qui datent de 135 à 150 millions d'années ( le Dimanche, des guides vous font la visite !)

Après votre visite, prenez le chemin à gauche en sortant dans la carrière qui monte dans le bois de Surmont et rejoint le bois de Ney, descendre sur Ney par un chemin forestier à flanc pour rejoindre l'église de Ney.

Récit

Le "En Vadrouille" 2008 proposait cette sortie originale, à la première occasion, nous sommes partis en famille en quête du Graal !!! Premièr montée raide et un peu technique au dessu de la chapelle (main courante en place). De là, nous profitons du belvedere pour pique niquer (étape importante ! ).
Ensuite, long parcours au dessus de Champagnole avant de redescendre vers Loulle... pause sieste et photos !
Passage vers les Lapiaz avant de retrouver un peu plus loin les traces de dinosaures.
Incroyable

Cartographie et profil

Ici (merci skitour)

Fichier GPS

(au format GPX) (clic droit puis enregistrer sous)

Photos :

Dinosaure - diplodocusVisoterra.com


Photos perso à suivre ...



Voir les commentaires

Rando en Guadeloupe : le sentier du littoral : Grande Pointe

Publié le par Apoutsiak

ou pointe  à la Taste

Jolie rando sur le littoral à faire le matin quand il fait frais !!! A proximité de 3Trois Rivières

Sur la N1, en venant de pointe à Pitre, quitte la N1 au Trou au Chien après le village de Bananier et se garer au bout de cette route cul de sac

Rando facile.

du départ, on voit déjà la Grande Pointe

Topo :

Du parking, descendre vers la mer (sentier raide - escaliers) suivre le sentier qui longe alors la côte. Rejoindre  Grande Pointe ou pointe à la Taste où l'on découvre une ancienne batterie qui servait  à surveiller le passage entre la Guadeloupe et les Saintes (une autre batterie se situe au sommet du Chameau aux Saintes)

Le sentier penetre dans la forêt, il longe l'anse ravabotte, passe devant un ancien moulin envahie par la végétation. On profite du sable oir de la plage des Gallets le parking (à proximité de Trois Rivière - navette à prévoir) )  Possibilité de rejoindre  l'anse Duquery : petit sentier qui descend vers la plage.

Option longue : poursuivre le long d'Anse à la Boule puisAnse à la Source pour rejoindre le parc Archéologique des Roches gravées.

Courte variante : remonter la rivière qui part à l'extremité sud de la plage des Gallets : petite cascade et plants d'eau.

Grande Pointe

Récit :

Rando poulaquelle la difficulté provient principalement de la recherche du parking du côté de Trois Rivière, on n'a pas du être très doué.

Paysages magnifiques, entre l'ancienne batterie , le moulin et le littoral.

Chaud

Fichier GPS

Format GPX (à venir)

Photo :

l'ancienne batterie



L'ancien moulin





Voir les commentaires

Randonnée en Guadeloupe : Le nez cassé

Publié le par Apoutsiak



Rando sauvage au milieu de la dense forêt Guadeloupéenne

Vue possible sur la soufrière
dénivelé 500 mètres 5 heures : ne pas sous estimer cette petite rando

Topo :

Se garer à proximié de la clinique, au bout de la D 29.
De Papaye poursuivre le sentier qui poursuit la D 29 vers le Nord ( non marqué sur la carte)  faire un lacet pour rejoindre le haut du champ (plein est) Attention aux  boeufs . On retrouve une sente qui monte droit dans la pente (dré dans l'pentu pour les savoyards) et c'est parti pour la découverte de la forêt tropicale !!! Le sentier monte donc droit et assez (très) raide !!! (ficelle comme main courante !)

La pente s'aplani, puis passe dans les racines (passage sport ) puis sort de la forêt pour rejoinde une crête aérienne  et rejoint le nez cassé !

Possibilité de descendre au dessus de Saint Claude et de rejoindre Papaye par la trace Delgres (itinéraire non emprunté)





Récit

Nous arrivames donc fort tard à Papaye après une long voyage : Gy Orly en voiture, Orly Pointe à Pitre en avion puis Pointe à Pitre papaye en voiture de location. La fin de la route de papaye est à 25 - 30 %  première obligatoire !

Bref, le lendemain, je decidais de faire une rando cool depuis le gîte !

Et nous parîmes tous les 5 avec un peu d'eau et quelques gâteaux pour une rando que je pensais torcher... Erreur !!!
Nous parcvenons à déjouer l'absence de sentier à la sortie de papaye et Louis retrouve la trace qui s'enfonce dans la forêt. C'est raide, mais l'ambiance est bonne. Le sentier s'aplani pour une longuie portion en faux plat ! C'estlong, il faut suivre les balises et profiter de la végétation.  100 mètres de passage délicat entre les racines où les enfants sont plus à l'aise que nous !

Le sentier se termine enfin par une section sur la crête envahie de végétation
Logement : gîte de Madame Jean-Marie à Papaye Nous rejoignons enfin le nez cassé.

La descente est longue elle aussi. Nous aurons mis 5 heures !!!



Météo :

Beau, brouillard au sommet !(classique dans ces contrées )

Plage suivante :

Plage du Rocroy où nous avons profité de l'excellent resto et du sable

Iguanes en quantité !

A tester :

les sources chaudes !!!

Photos :



Fichier GPS

au format GPX

retour accueil Gwada


Voir les commentaires

Le Suchet en raquette et ... en luge

Publié le par Apoutsiak

Enfin, la neige est tombée, après quelques hésitations (du type ski de rando - pas ski de rando ? ou avec ou sans les enfants), Dimanche 10 Décembre  nous partons pour Entre les Fourgs et le refuge de la Queue. Quelle joie dans la voiture lorsque nous avons vu les premiers champs enneigés !

Arrivés sur le parking enneigé, nous pique niquons  et nous équipons pour ne pas avoir froid, il fait -5°C et il y a 5 centimètres de neige. Nous sommes 3 en raquettes ( Sandrine Agathe et moi), Louis et Marie marcheront, une luge à leur disposition pour certains passages. Marie, rapidement, profite de la luge tandis que Louis fait la trace dans la profonde ( et la profonde, quand on n'a que 5 ans, c'est de la neige par moment jusqu'aux cuisses) Nous remontons dans les magnifiques forêts d'Entre les Fourgs vers la roche marquée, les arbres sont magnifiques.

A la roche marquée changement de technique, il faut enlever les raquettes et longer le torrent dans un passage plus technique. Nous passons dans le lit du torrent pour  gagner la grande Combe.  Une petite pause barres de céréales est bienvenue. Nous remettons les raquettes, je trace avec la luge et alternativement Louis ou Marie dedans. Les organismes sont fatigués notre groupe n'avance plus ... même Sandrine souffle.  Nous continuons la remontée de la grande Combe. Je termine avec Louis la montée bien raide vers la ferme. Je redescends chercher Agathe pour l'aider à remonter le raidillon puis une troisième fois pour Marie qui n'en peu plus, elle attendra là avec Sandrine.

Nous repartons au dessus de la ferme pour regagner le bois, nous reperons les premières traces à pied, en raquettes mais également de skis, dans les endroits ou la neige a été soufflée, traces de ski caillou, je ne regrette pas de ne pas les avoir amené ! Il y a des accumulations de neige et des endroit où seuls 5 cm persistent. Agathe et Louis parviennent au sommet fatigués.

Courte pause , il est 15 h 35, nous redescendons, je tire la luge puis la retient dans certaines descente avec Agathe et Louis dessus. Agathge décide de m'aider elle se met devant et je retiens l'engin. Louis est aux anges. Nous rejoignons Sandrine et marie avant de de redescendre tous ensemble. Louis et Marie profitent de la luge que je guide. Ils sont aux Anges. Le passage délicat est l'occasion de nous faire dépasser par deux groupes, alors que jusque là nous étions seuls. Nous atteingnons la voiture vers 17 heures, la neige a un peu fondue, par endroit c'est impressionnant, pour le ski de rando, ça sera plus tard.

 

Rendez vous à Metabief ou aux Rousses le week end prochain  pour une séance de ski de piste en famille !

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4