Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ski de Rando - Gouffre Jean-Bernard - lac des Chambres - bonne galère

Publié le par Apoutsiak

Une bonne journée de Galère : Pluie, neige, erreur d'itinéraire, portage, brouillard, but, chute, tout y était !

P1030946

Topo


Partir du parking du pied du Crêt
Rejoindre le point 844 puis les Grands Bois par la route forestière Au point 1236, traverser la rivière à droite (passerelle ou neige et suivre le sentier jusqu'au refuge de Folly Remonter au Gouffre Jean-Bernerd, les eaux froides, le lac des Chambres et le col des Chambres en erstant au fond du vallon...


Gouffre-jean-Bernard-carte-Haut-giffre-Allamands.jpg

Récit

J'avais prévu le hold up complet : Partir tôt le matin, remonter au sommet de la pointe de Pellegarde (2514m) passer au col des Chambres, de la pointe Rousses des Chambres et redescendre dans le vallon au Nord et la combe aux Puaires.
Je me levais tôt, prévoyant de débuter à la frontale et de ne pas rentrer trop tard... Vers midi e mettre les pieds sous la table... (pô bien !)

Je pars du parking du crêt et suis des traces de raquettes, rapidement, je vois que ça n'est pas le bon chemin, un coup de GPS et hop, revoilà le bon chemin et d'autres traces de raquettes. Je quitte les skis pour un portage., des barres rocheuses , les traces de raquetets sont là. Des chaînes, des barres rocheuses, c'est la galère. Trop tard pour rebrousser chemin. Je poursuis, il pleut ! Ca commence dur. Je chausse , déchausse, porte. Un coup de GPS et je retrouve enfin la trace, bilan : 150 m de dénivelé en 1 h 15 : efficace non. Je repars eà fond sur  la chemin forestier bien tracé. 500 m / h tout va bien, traversée de la rivière. Conditions idéales, trace facile.Il neige à présent. Et les peaux se mettent à coller ! et à botter ! Il faut en plus tracer en partie, la trace étant recouverte de neige fraîche !
Le rythme se ralentit, je passe sous le refuge de Folly. Je remonte a dessus, les traces sont moins nette, la visibilité réduite, il y a moins d'arbres, donc pas de répère visuel. Jour blanc ! Je perds les traces... les retouve. Je monte lentement. cherchant les traces comme point de repère. Je parviens à proximité du gouffre Jean-Bernard. Je ne vois rien. Ca se lève, le temps de repérer la suite de l'itinéraire. ça se recouvre. Je mange, j'attends de voir si ça va se redécouvrir. Je me pose la question de savoir qu'est ce qui est le facteur déclanchant de la décision de renoncer.
Et je renonce (sans avoir de réponse à la question précédente.

La neige est lourde et je ne vois pas grand chose. Je me sers de la trace de montée comme repère. Je passe au refuge de Folly puis retrouve le chemin forestier. La neige en bordure de sentier est croutée et la trace est rapide, j'ai les cuisses dures !
La descente s'opère. Je décide de descendre par le parking du pied du Crêt et de remonter par la route à ma voiture !
Il y a sur le bas des cailloux en travers du chemin. Un peu rapide, un caillou vengeur, et me volà par terre, le genou a tapé dans un autre caillou ! Aïe. Bouger le jambe... Se relever... ça va.  Retour au poitn 844, portage jusqu'à la route puis jusqu'à la voiture. J'arrive à 11 h à l'appart !

Une belle sortie bien galère !


Mon genou est ultra gonflé, un bel hématome qui mettra 3 jours à se résorber

Photo

P1030945

Vidéo


à suivre

Commenter cet article