Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Drame dans la face Nord de l'Eiger - Vidéo -

Publié le par Apoutsiak

Tout celà dans la langue de Goethe



Dans les années 1930, la conquête de l’Eiger était considérée comme le « dernier grand problème des Alpes ».
Neuf alpinistes, dont l’Allemand Toni Kurz et trois de ses collègues, trouvèrent la mort dans les tentatives qui précédèrent la première ascension de la paroi nord, réalisée il y a septante ans. Le film « Nordwand », qui retrace ce drame, va sortir en octobre. Regard dans les coulisses.

Au cours de l’été 1936, les Allemands Toni Kurz et Andi Hinterstoisser, deux chasseurs alpins, se rendent à Grindelwald pour vaincre la paroi nord de l’Eiger. Durant l’ascension, ils rencontrent les Autrichiens Willy Angerer et Edi Rainer. Alors que les deux cordées progressent sans encombre, un drame se prépare. Willy Angerer est blessé au front par une pierre qui tombe, puis un changement de temps oblige les quatre alpinistes à rebrousser chemin. Seul Toni Kurz survit aux avalanches qui déferlent Une première qui date de septante ans Après la première ascension de l’Eiger, il y a cent cinquante ans (voir Les Alpes, 7/2008), il fallut attendre les années 1930 pour voir les alpinistes – notamment allemands, autrichiens et italiens – convoiter la paroi nord. Trois grimpeurs allemands ouvrirent les feux en 1934, mais durent abandonner leur tentative à 2900 mètres d’altitude. Dans les quatreans qui suivirent, neuf personnes y trouvèrent la mort. En 1936, le canton de Berne en interdit même brièvement l’accès. La cordée austro-allemande composée d’Anderl
Heckmair, Ludwig Vörg, Heinrich Harrer et Fritz Kasparek fut la première à vaincre cet à-pic de 1800 mètres de haut. Son succès fut utilisé à des fins de propagande par le régime nazi.(Source : Rainer Rettner, Eiger – Triumphe und Tragödien 1932–1938, Editions AS) sur eux. A moitié gelé, il passe encore une nuit dans la paroi. Le lendemain, alors que l’équipe de secours, en action depuis plusieurs heures, n’a plus que 5 mètres à gravir pour le rejoindre, un noeud qui se coince dans son mousqueton lui est fatal. « Je n’en peux plus », ditil avant d’expirer. Son décès est un des événements les plus dramatiques de l’alpinisme. Hormis les moments vécus par les sauveteurs auprès de lui, les circonstances de cette tragédie sont demeurées obscures et ont donné lieu à plusieurs interprétations.
Un film a été réalisé à ce sujet et sortira en octobre1. Intitulé Nordwand (Paroi nord) et mis en scène par l’Allemand Philipp Stölzl, il s’agit d’une coproduction germano-austro-suisse. L’oeuvre, qui a coûté 7,5 millions d’euros, a été tournée au cours de ces deux dernières années, principalement sur le « site d’origine ».





A lire également : ce document PDF du CAS ( dans la langue de Molière !!! )
1ère partie



2ème partie



3ème partie



4ème partie



5ème partie



6ème partie



7ème partie



8ème partie

Commenter cet article

deflakro 31/03/2010 19:14



bonjours,


j'aimerais savoir ci ceu documentaire existe en français ou du moin en vostfr?



Apoutsiak 31/03/2010 22:17



le documentaire existe en français ! je crois qu'il existe sur le net, plus qu'à trouver l'adresse !


 



lizier 13/02/2010 04:41



Bonjour,


De passage sur votre blog via l'annuaire d'over-blog


Je vous invite à découvrir un nouveau design de même que plusieurs affiches pendant la durée des jeux Olympiques la première est consacrée à Marie Marchand Arvier,


http://www.nicolaslizier.com/


Je vous souhaite une bonne continuation sur votre site et votre activité.


A bientôt


Nicolas graphiste à Montréal