Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chasseron, la dernière de l'année, petites galères pour finir...

Publié le par Apoutsiak

J'ai emprunté un nouvel itinéraire pour ce dernier Chasseron, montée au dessus des Deneriaz par la forêt
et nouvelle montée de la Merla vers les petites Roches...

quelques galères ont émaillé cette sortie...

Météo du jour : nuageux - brouillard et beau temps ...

Topo

Pour simplifier
Départ de Noirvaux, les Dénériaz dessous, la Merla par la forêt (partir directement au dessus des Dénériaz et tirer tout le temps un peu à gauche (sauf pour la sortie...) de la Merla, remonter la Combe, rejoindre la Crête et rejoindre le sommet du Chasseron.

descente par la grande Combe jusqu'à la Merla et les Dénériaz dessous.

Rejoindre la Merla, et remonter jusqu'au petites Roches en tirant à droite

Des petites Roches descente par les pistes de ski sur les Rasses ( prendre la rouge)

Remonter au ùieux au Chasseron ( chemin pédestres...)  Du Chasseron plein Nord pour rejoindre la combe des Roches éboulées que l'on descend jusqu'à la rivière. Gagner l'autre rive 'légère montée ) et descendre à la voiture

1400 m de déniveler
19 km
5 heures (pour moi...)

carto - profil - fichier GPS


Merci Skitour

fichier GPS au format GPX ( clic droit enregistrer sous)


Récit :

Départ tardif ce matin : 9 heures... Le froid est vif, j'ai les poils de nez qui gèlent ( désolé pour ce détail peu ragoutant...) ça picote...  Depuis noirvaux, le début est cool, je pars tranquille. Arrivé aux Dénériaz dessous, une trace monde directement au dessus de la ferme, je décide de la suivre, rapidement il faut mettre les cales de montée, la pente est raide mais ça passe, la sortie au niveau de la ferme de la Merla necessite de déchausser sur une vingtaine de mètres, tout va bien... Je remonte la combe en rive droite dans la forêt ça change et me retrouve rapidement sous la crête. La portion finale, raide est verglacée, j'hésite à remettre les couteaux, erreur, mes skis glissent  et je chue... sans gravité, je mets les couteaux et met un point d'honneur à ne pas déchausser avant de rejoindre la crête.
Delà, le sommet, où il y a quelques raquetistes et skieurs de randonnée, je taille la bavette avec deux genevoises en vadrouille fort sympathique. L'occasion de me faire prendre en photo plus loin que mon propre bras... ( Au fait pour l'appareil photo, je rappelle que c'est un Bridge !... )

Sommet du Chasseron ( photo prise par une Genevoise...)

Je grignotte, dépeaute et me lance dans la descente, cherchant les passages les meilleurs... pas évident. Sous la Merla, c'est pirre, je décide d'arrêter ma descente quand je vois de la glace partout !!! repeautage, recouteautage et je repars vers la Merla : la trace est si dure que les couteaux n'y pénetrent pas et les skis sont soulevés...  je bifurque vers les petites Roches, les traces Suisses sont raides, trop pour moi par moment (au CAF y disent qu'il faut tracer sans cale de montées... J'imagine que les Suisses, ils rajoutent une raponse sous leur cale de montée pour tracer plus raide...)  Je grimpe, comme je peux, glissant sur le verglas ( bettement j'ai enlevé les couteaux quabd c'etait meilleur) et je les remets en position scabreuse  (l'anticipation, c'est important...)  Quelques mètres permettent de rejoindre la crête, le dernier mètre se fait en escalier, je bascule sur la crête par un mouvement peu accadémique, personne ne m'a vu, c'est bon...  Je décide de pique niquer au sommet, et là, horreur, ma bouteille d'eau isostarisée c'est vidée dans mon sac... Je fais l'inventaire des dégats : peaux de rechange trempée (et sucrée, il faudra que je demande sur C2C ou skitour coment ça se lave) gants Gore tex trempés, sac pareil...

Je pique nique avec les 20 cm3 d'eau qui me reste... carottes rapées perso !

C'est la descente sur les Rasses par les pistes, je crois que j'ai mis 10 minutes. Je repeaute, les peaux elles ont eu froid et la colle coll tex en spray permet d'éviter nue catastrophe. Je repars, hésite entre les pistes de ski et la forêt, je suis des traces dans la forêt ( pas géniale) Un peu d'énervement dans cette recherche d'itinéraire, la carte (papier) est elle aussi trempée !!!  Je suis déjà remonté par là, mais je ne sdois pas être au bon endroit. Je suis le GPS branché sur le sommet du Chasseron...
Après quelques branches dans al tronche et quelques écarts de langage (c'est faut , j'ai rien dit ...)  me voilà sur le plateau et l'hôtel du Chasseron sort de la brûme, je rejoins le sommet , dépeaute, ne bois pas ( je peux pas, j'ai plu d'eau...)  et file versla combe des Roches  éboulées. L'accès est un peu merdique, trace gelée et rocher...

je fais une pause esperant revoir le renard du Chasseron, mais en vain... snif.

La descente de cette combe est la moins pire, mais bon, je rejoins le chemin des Dénériaz et la voiture...

Tout se termine bien. Me voilà avec 3 chasserons pour ce mois de décembre ( une traversée intégrale, et un avec Louis !!!) et 7000 m de dénivelé entre Vosges et Jura !!!

A l'année prochaine


Photos :


Au sommet

La combe des Roches éboulées (à droite)

Givre



Commenter cet article

bam 14/01/2009 22:28

De la neige autant ça fait rêver, petite ballade dans les champs...