Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Chasseron depuis buttes - sur les traces du Trophée du Chasseron

Publié le par Apoutsiak

chasseron Fev 2015.jpg

Hier, après avoir judicieusement négocié avec ma moitié, retour au Chasseron, avec un nouvel itinéraire : celui du Trophée du Chasseron au départ de Buttes.
L'idée est la suivante, me faire le trophée du Chasseron (en revenant à la voiture) (le trophée a eu lieu la semaine dernière) MANGER et repartir pour profiter des Combes.

Je pars donc de Buttes un peu avant 9 h. Le départ est une remontée de piste sous un télésiège :( pas glop ! Puis la piste emprunte un sentier raquettes (la honte pour un skieur de randonnée) qui n'est pas tracé et il y a 10 - 20 cm de poudreuse (pour faire un temps digne du trophée du Chasseron faudra repasser) traversée d'un champ dans de la profonde. Je retrouve un sentier pour rejoindre le haut de la station.

[​IMG]

Descente sur les Dénériaz non tracée, vu que c'est assez plat, c'est un poil galère ! pousse bâton.
Dénériaz, repeautage, je sais que je suis dans les choux pour faire un temps correct sur le tracé.
Je remonte dans la forêt puis dans la grande Combe. Les peaux humidifiées au départ à basse altitude colle avec la poudreuse froide et bottent... la galère.
Je suis en train de revoir mon plan : je veux skier les combes maintenant avant de rentrer à la voiture et sans achever en une fois le trophée du Chasseron. L'inconvénient : j'ai laissé toute la bouffe à la voiture ! et j'ai seulement 500 ml d'eau la gourde est presque vide !

Je décide de passer au chalet du Chasseron après le sommet ravitailler .

Le sommet, le voici, je ne fais pas de vieux eaux, je redescends au chalet acheter deux barres ( en plus de 3 que j'ai découvert au fond de mon sac, ça devrait le faire !) Pour l'eau, ça le fait pas, je me débrouillerai.
Première descente, superbe, poudreuse excellente, agréable, un délice. Je passe à la Merla et descends dans la forêt dans le passage qui descend directement sur la Dénériaz. Saut de petits arbres, slalom, un délice même si la neige s’alourdit sur le bas ! Je repeaute et remonte en haut de la combe. Je rebotte dans la combe et retrouve la Crête pour une seconde descente extra ! 3*** ! 2ème descente.

[​IMG]

Je remonte au sommet du Chasseron avant de poursuivre vers la combe des Roches éboulées. Je sens mes cuisses bien dures, déjà 1900 m de déniv aujourd'hui. Mais vu la qualité de la neige... Et c'est reparti, neige excellente, de CINEMA. Je rejoins le ruisseau, où je m'abreuve et rempli ma gourde. La remontée de la combe, pourtant courte, est longue !

En haut, l'objectif est de suivre le parcours du Trophée du Chasseron (la descente) En parlant de descente, c'est hyper plat (avec de courtes montées) Jeux du pousse bâtons. J'ai eu la bonne idée, en début d'hiver de faire farter mes skis par Intersport , et bien c'est bien moins efficace que le fait maison ! Résultat : je pousse. Je décide de changer le nom du Trophée : trophée du Cuissu ! après 2 ou 3 km en faux plat (montant ou descendant) voilà la descente, sur piste, sans trop d'intérêt, je file en enchainant les virages, puis c'est une piste verte forestière, un gars me dépasse, fier de lui. Je le laisse sur place dans un portion plus raide, arrivant, à fond les ballons à la station de Buttes

[​IMG]

23 km 500 - 2200 m de déniv - 5 h 30

Voir les commentaires