Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ski de rando : Mont Charvet 2538 m - Tour de la petite Miaz

Publié le par Apoutsiak

Mont Charvet - sommet

Mont Charvet - sommet

Un sortie bien longue dans des conditions pas top, sur un superbe sommet, vue ***

dans les topos il est bien noté : la combe étant loin des parkings, il n'y a pas grand monde, je l'ai vérifié, ça change du trou de la mouche !!!

 

Vidéo

Topo

 

Deux solutions pour le départ :

  • Soit départ depuis le parking des Confins et traversée sous les combes pour rejoindre la combe du Charvet
  • Soit départ depuis le parking des Troncs solution que j'ai utilisée et que je vais décrire ici.

Note : il n'est plus possible de se garer au fond de la vallée, le parking ski de rando se situe au niveau du parking des pistes de ski de fond aux troncs.

 

Remonter les pistes de ski de fond et gagner le point 1256 m

Partir à droite dans les vernes et remonter les pentes avalancheuses en tirant vers la gauche. on arrive à un goulet que l'on remonte au mieux, puis plein sud pour rejoindre le point 1621 m

Poursuivre en légère descente à flanc sur le GR de pays pour rejoindre le pied de la Combe de Charvet. la remonter au mieux en passant à droite de la petite Miaz

remonter au col  2403 m (jolie vue)

remonter en direction de l'épaule (40 °) puis de l'épaule au sommet, un pas d'escalade III 2 mètres.

 

Descente

descendre l'arête puis jusqu'au point 2403 m.

de là, on contourne la petite Miaz par le nord

Descendre la combe jusqu'au point 1850 m où il est possible de contourner l'épaule ouest du Charvet (ça évite de remettre les peaux) rejoindre alors le chemin de montée sous la combe de Chombas.

 

 

 

Mont Charvet - tour de la petite Miaz
Mont Charvet - tour de la petite Miaz
Mont Charvet - tour de la petite Miaz
Mont Charvet - tour de la petite Miaz
Mont Charvet - tour de la petite Miaz

Mont Charvet - tour de la petite Miaz

Récit

 

J'arrive sur la route des Troncs au fond de la vallée, aire de retournement, je tente de me garer pour ne pas gêner, quand une locale m'indique, qu'"ils" verbalisent; je fais le gars qui n'a pas vu le panneau 2 km avant, mais je quitte ma bonne place... dommage.

Je reviens en arrière au parking de ski de fond. Je me gare, m'équipe et décolle. Comment perdre 20 bonnes minutes !

C'est parti, sur la piste de ski de fond, équipé rando avec sac à dos, pas rigolo. Il faut même déchausser pour traverser un petit ruisseau, quand j'arrive à hauteur de parking qui n'en est plu  2 voitures sont déjà garées, on a la loose ou on ne l'a pas !

Un des gars me rattrape à ski, on discute, on remonte un peu, on se quitte peu après, il a pour objectif la pointe Percée : respect !

Je connais le début de la montée, on l'avait faite en 2013  avec Régis en partant pour la pointe de Chombas. donc, je sais que le bas est galère, et vu que cette semaine, la neige est méga béton le matin, ça va être galère à remonter...

 

Me voilà dans les Vernes, ça passe bien, j'ai mis les couteaux dès le bas, pas la peine d'attendre d'être dans la galère pour agir !

Ca passe, je tire sur la gauche et me retrouve dans la pente avec moins de vernes. C'est raide et il faut éviter l'herbe. quelques galères, tendu, où le cardio monte, petit escalier, concentration, ça passe !

Au dessus, ça s'aplanit un peu, je reste concentré, pas de trace, neige hyper dure, pente... J'arrive au petit goulot. je suis une trace sur la gauche. Bien merdique, je finis par déchausser, ça ira plus vite. Je m'enfonce quand même pas mal, mais ça passe. Je rechausse au dessus, à présent ça devrait rouler. Je prends la piste à flanc. A un moment hésitation, je sais qu'il ne faut pas trop remonter. Je repars un peu en arrière pour ne pas trop monter. Bien joué, ça sera plus simple de contourner l'épaule ouest. Ca passe, un dernier passage raide et voilà la combe... Déjà 2 heures de passées ! Je pensais que ça prendrait moins de temps.

Dans la combe, il y a une vieille trace verglacée parfois invisible. Je continue mon ascension, personne aux alentours, effectivement, cette combe est sauvage, très sauvage. Je prends le temps de tourner quelques vidéos.

La petite Miaz approche, à droite, la belle aiguille du Saint esprit. Je passe une sorte de premier col, et rencontre le soleil. Ca fait du bien. J'opère la traversée à flanc de petite Miaz et me fait une pause au petit col de la petite Miaz.

 

Mont Charvet depuis les troncs
Mont Charvet depuis les troncs
Mont Charvet depuis les troncs
Mont Charvet depuis les troncs
Mont Charvet depuis les troncs
Mont Charvet depuis les troncs
Mont Charvet depuis les troncs
Mont Charvet depuis les troncs
Mont Charvet depuis les troncs

Mont Charvet depuis les troncs

Je remonte ensuite vers le col, j'observe au sommet deux skieurs qui repartent en arrière, je ne suis pas seul !

 Voilà le col, je laisse les skis, et vers le haut. La pente est un peu plus raide mais tout à fait abordable. Je rejoins facilement l'épaule. Je mets les crampons pour l'arête. Elle est jolie, agréable, un petit pas d'escalade au milieu et voilà le sommet, Youpi !

J'opère une bonne pause pour en profiter, la vue est superbe, sur le mont blanc, mais surtout sur la pointe Percée, toute proche !

Je mitraille

puis je repars, tranquillement sur l'arête. Dans la pente en dessous je croise une cordée, on discute, puis chacun part de son coté. Je chausse, le passage le long de la petite Miaz est superbe. Puis c'est neige béton travaillée par le vent pendant un moment. La descente fait du bruit ! Je décide d'aller voir si ça passe à 1850 m, j'ai répéré qu'il y avait une petite barre rocheuse à la montée. Je m'approche, à priori ça passe. Un peu "d'escalade" et me voilà sur un replat, je rechausse les skis. La descente est un peu technique mais ça passe.

Mont Charvet sommet
Mont Charvet sommet
Mont Charvet sommet
Mont Charvet sommet

Mont Charvet sommet

Je retrouve le passage raide, puis les pentes, ça passe. Je me retrouve dans les vernes à faire skiiii boy. voilà la route.  Je file vers le bas.  Je rejoins le dessus des pistes de ski de fond.  J'essaie d'optimiser la vitesse pour pousser le moins possible, et ça passe, je n'aurais qu'à bourriner sur une centaine de mètres à la fin, le long des skieurs de fond nombreux !

 

Voilà la voiture

Il m'aura tout de même fallu 4 heures pour monter et 1 h 30 pour descendre.

Belle sortie !

Commenter cet article